Andy Delort seul absent pour le déplacement de Montpellier à Reims    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 15ème journée    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    L'avocat de Blida libéré hier    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les trois options qui se présentent au MCA
Affaire Rooney Eva Wankewai
Publié dans Liberté le 04 - 10 - 2020

Le président de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya, a confirmé que "le document daté de 2019 est bel et bien un faux comme souligné du reste dans la réponse envoyée à la FAF".
C'est désormais prouvé, l'attaquant camerounais du Mouloudia d'Alger, Rooney Eva Wankewai, a bel et bien produit une fausse attestation de joueur international au moment de son recrutement en été 2019.
La correspondance envoyée mercredi dernier par la Fédération camerounaise de football à son homologue algérienne suite à une requête de la FAF dans laquelle le secrétaire général de la Fécafoot, Benjamin Didier Banlock, atteste qu'"après investigations par nos services compétents, nous avons l'honneur de vous confirmer que la copie d'attestation du joueur Rooney Eva Wankewai est un faux document et ne se retrouve pas dans notre base de données" en est la preuve.
Cependant, dans un souci de vérification, Liberté a pris attache vendredi soir avec le président de la Fécafoot, Seidou Mbombo Njoya, qui nous a confirmé que "le document daté de 2019 est bel et bien un faux comme souligné du reste dans la réponse envoyée par la Fécafoot à la FAF".
Seidou Mbombo Njoya espère à ce titre que "le litige trouvera rapidement une issue" avant de nous diriger vers son secrétaire général "pour plus de précisions sur cette affaire".
Du coup, il est aisé de deviner que la fédération camerounaise est la première responsable dans ce scandale, sachant que le document porte sa signature. Pis, la fédération camerounaise aurait confirmé le statut d'international de Rooney Eva Wankewai à la FAF au moment de son recrutement afin de pouvoir lui délivrer une licence au profit du MCA, conformément aux dispositions réglementaires du championnat de Ligue 1.
Ces dispositions stipulent en effet dans le chapitre 5 (enregistrement des licences), alinéa 4, que le "joueur étranger doit avoir un statut de joueur international dans son pays dans les équipes U20, U23 et A pendant au moins deux années, âgé de moins de 27 ans à la date de son recrutement (date de signature du contrat faisant foi).
La Ligue de football professionnel à travers la Fédération algérienne de football adressera une correspondance à la fédération d'origine du club pour confirmer le statut du joueur à recruter."
Résultat des courses, le MCA a été victime d'une véritable escroquerie par l'usage d'un faux document. Que peut faire le MCA pour régler ce cas ? Trois options s'offrent au MCA.
La première consiste à convaincre Rooney Eva Wankewai de reconnaître son délit (ce qu'il ne veut pas faire pour le moment visiblement, eu égard à ses déclarations à la presse), l'amener à signer une rupture du contrat (il lui reste deux ans de contrat) et lui arracher des dommages et intérêts.
Cette option peut faire gagner au MCA du temps afin de recruter un joueur étranger rapidement, sachant que le club veut engager le Soudanais Ghorbal comme second joueur étranger après le recrutement de Sylla.
La seconde solution est d'ester Rooney Eva Wankewai en justice, pas en Algérie mais au Cameroun, là où la fausse attestation a été produite.
La procédure sera longue et coûteuse. La troisième option consiste à adresser une requête à la commission du statut du joueur de la FIFA afin de rétablir le MCA dans ses droits.
Un dossier complet doit être ficelé avec toutes les pièces justificatives dont la dernière correspondance de la Fécafoot (pièce maîtresse et centrale de l'arnaque).
La FIFA n'aura d'autres choix au vu des éléments du dossier que de résilier le contrat de Rooney Eva Wankewai, de le suspendre pour une longue durée et d'octroyer au MCA des dommages et intérêts.
C'est la voie réglementaire mais qui nécessitera aussi du temps. Une réunion de la direction du MCA est prévue justement ce matin pour trancher.

SAMIR LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.