Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Rencontre gouvernement-walis: Des instructions et des mises en garde    Contrôles renforcés aux frontières    Santé: Les pharmaciens demandent la révision de la carte de «répartition»    L'insomnie due au stress : pourquoi se produit-elle et comment y remédier ?    NA Hussein Dey: Blocages à tous les niveaux !    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    Hamza Rouabah, épidémiologiste au CHU de Sétif: «La vaccination des enfants est actuellement à l'étude»    La direction régionale du Commerce d'Oran dresse son bilan: Plus de 2.211 tonnes de produits saisies en 6 mois    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Les indépendants à l'assaut des communes    Le Gouvernement s'engage    Laporta aurait choisi Xavi    Brèves Omnisports    Mané: «Un match particulier face au Sénégal»    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Lamamra brille à New York    530000 Personnes vaccinées    La vie a repris ses droits    Qui contrôle les transporteurs?    La fin des enseignants non doctorants ?    125 nouveaux cas et 9 décès    «L'Algérie est une puissance régionale»    2.244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    Des salaires à corriger    La littérature comme réinvention perpétuelle du monde    Kaïs Saïed décide d'une série de mesures pour concrétiser la rupture    Un planning de rattrapage pour les travaux en retard    Décès de l'ancien international Rachid Dali    Fateh Talah la 2e recrue...    À la tribune de l'ONU, les Présidents sud-africain et namibien plaident pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Le congrès du FFS reporté    La guerre internationale des gazoducs : entre géopolitique et fondamentaux    La scène médiatique en deuil    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    À quand le vrai bonheur?    La presse en deuil    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Pétrole : le juste prix ?    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Formation en écriture cinématographique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



18 manisfestants cités en comparution directe
ils ont été arrêtés le 5 octobre à Alger
Publié dans Liberté le 08 - 10 - 2020

Hormis les 42 personnes arrêtées lundi dernier, le nombre des détenus, selon une liste établie par le CNLD, s'élève à 74 personnes issues de 28 wilayas du pays.
Sur les 42 manifestants arrêtés lundi 5 octobre, 18 d'entre eux ont été cités en comparution directe, hier soir, par procureur de la République du tribunal de Sidi M'hamed. Celui-ci a relâché les 24 autres manifestants, cités tout de même à comparaître.
Mercredi 7 octobre 2020 est une date qui restera ancrée dans la mémoire des 42 personnes présentées hier devant le procureur de la République au tribunal de Sidi M'hamed. Une journée bien longue qui a vu défiler ces personnes arrêtées lundi dernier pour avoir tenté une marche sur Alger pour la commémoration du 32e anniversaire d'Octobre 88. Après 48 heures de garde à vue, un premier groupe de vingt personnes a été présenté en début d'après-midi suivi des 22 autres pour des présentations qui ont duré jusqu'à 17h. Abdelhafid Mokrabe, Houria Missaoui, Fettouma Dahmani, Nawel Laïb, Seddik Touaoula, Farès Merdani, Lyès Kebrache, Mohamed Tahrout, Mohamed Benbouzid, Bilal Hadj Rabah, Nazim Zaïdi, Hassan Mabtouche, Lounès Dal, Houdaïfa Taleb, Hamza Ben Ghouba, Abdelkader Baali Chérif, Houssam Amaouche, Hicham Atlaoui, Menouar Ouazene seront le premier groupe présenté.
La première personne citée, en l'occurrence, Mokrabe Abdelhafid est âgé d'à peine 17 ans. Originaire de Beni Ourtilène et résidant à Bou Ismaïl, il a été arrêté le 5 octobre pour être relâché le soir même. Mokrabe a été présenté hier accusé, tout comme les autres, d'"attroupement non armé et incitation à troubles de l'ordre public". Le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a fait part, aussi, du procès en appel des ex-détenus Raouf Raïs, Ali Yebou, Fayçal Ghanem et Khellaf Messaoudi et de Madjid Haddadene Fateh Zerrouk, Hatehout Ahmed Ramzi, Saïd Messaoudène et Oumari Ali, à l'audience du 8 octobre 2020 à la cour du Ruisseau à Alger après avoir été renvoyée à plusieurs reprises (jeudi 30 avril, puis le 18 juin et 23 juillet et le 1er octobre). Pour rappel, ils ont été arrêtés le vendredi 1er novembre 2019 pour port du drapeau amazigh et condamnés à deux mois de prison avec sursis le 30 décembre 2019 par le tribunal de Sidi M'hamed d'Alger.
Le procureur a fait appel. Au tribunal de Baïnem (Bab El-Oued), Ben Rahmani Abdelhak (surnommé Merouane) placé sous mandat de dépôt, mardi dernier, après présentation devant le procureur du même tribunal, suite à un mandat d'amener. Ben Rahmani Abdelhak qui est poursuivi lui aussi dans le même dossier que Mohamed Tadjadit et Noureddine Khimoud (Nadjib Miliano) et avec les mêmes accusations (au nombre de 10), a été placé sous mandat de dépôt. En y joignant une liste nominative, le CNLD révèle dans l'une de ses dernières publications sur sa page facebook, que "le nombre de détenus d'opinion s'élevant à 74, est issu de 28 wilayas du pays".
Nabila SaIdoun


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.