Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le calendrier des compositions dévoilé
Le ministère de l'Education prévoit deux examens et deux trimestres
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2020

Le ministère de l'Education nationale a rendu public jeudi le calendrier des examens trimestriels pour l'année académique 2020-2021, qui tient compte des conditions exceptionnelles imposées par la crise épidémique, puisqu'il a été décidé de ne programmer que deux compositions, au lieu de trois par an, qui se dérouleront en deux phases.
Ce nouveau calendrier des compositions comporte des changements substantiels visant à l'adapter à la conjoncture exceptionnelle que traverse le pays en raison de la propagation du Covid-19, mais aussi à assurer une utilisation optimale du temps imparti — de 12 à 14 heures selon le protocole sanitaire — pour l'exécution des programmes des trois cycles d'enseignement, indique le département de M. Ouadjaout dans un document mis en ligne.
Aussi, l'unification du calendrier des examens scolaires est expliquée par le souci d'"assurer l'équité et l'égalité des chances entre les élèves", ajoute la même source qui répartit le calendrier somme suit : concernant le cycle primaire, l'examen de la 1re année aura lieu à compter du 13 juin, alors que les examens des 2e et 3e années se dérouleront du 28 février au 4 mars, et à partir du 1er juin pour le deuxième trimestre.
S'agissant ensuite du cycle moyen, les compositions du 1er trimestre auront lieu également du 28 février au 4 mars pour les quatre années, alors que celles du 2e trimestre sont prévues à compter du 13 juin pour les trois années, et du 7 au 9 juin pour la 4e année moyenne.
Pour ce qui est du palier secondaire, la même date du 28 février au 4 mars est retenue pour les compositions du 1er trimestre des trois années, alors que celles du 2e trimestre sont prévues du 13 au 17 juin pour les 1re et 2e années, et du 6 au 10 juin pour la 3e année.
Une seule date est fixée, à savoir du 4 au 6 juillet 2021, pour les examens de rattrapage de tous les cycles et années confondus. Les conseils d'orientation pour le passage en 1re année et en 2e année secondaire se tiendront à partir du 11 juillet, indique en outre le MEN, qui, instruit les directeurs de l'éducation des wilayas, à l'effet de faire respecter strictement le calendrier des examens et des rattrapages, et à la nécessité d'en informer les élèves et leurs parents.
Cela étant, ce calendrier, comparé à celui des vacances scolaires, en appelle à des remarques, notamment que les examens du 1er trimestre se dérouleront non pas le 1er trimestre qui est plus long en principe, mais au deuxième trimestre, soit après le retour des vacances des élèves, au 2e trimestre qui est plus court et plus chargé.
D'ailleurs, en réagissant à cela, le SG du Satef, Boualem Amoura, a déploré le fait que le ministère de tutelle n'ait pas consulté les partenaires sociaux, quant à cette décision qui "n'est pas étudiée", selon lui.
"Cette fois je pense qu'ils n'en ont fait qu'à leur tête, et selon moi, en agissant de la sorte, il valait mieux supprimer tous les examens", dit-il, en voulant pour preuve que le ministère de l'Education prévoit des examens pour la première année primaire, alors que d'habitude ces élèves passent automatiquement en classe supérieure.

A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.