Le nouveau système informatique pour la conformité des produits importés n'affecte pas les mesures de contrôle actuelles    Sahara occidental : une parlementaire européenne n'exclut pas "une guerre sanglante" face à la passivité de l'UE    Lavrov appelle à la reprise des négociations entre le Maroc et le Front Polisario    FC Barcelone: La sortie surréaliste du Barça sur l'avenir de Messi !    Handicapés: lancement de la plate-forme numérique "La solidarité nationale à l'écoute"    Le capitaine Benzema ne réussit pas au Real Madrid    Construction automobile: le traitement des dossiers se déroule selon le cahier des charges    Polisario: L'élargissement du mandat de la Minurso, un impératif compte tenu les derniers développements    Réassurance: la CCR augmente son capital à 25 milliards DA    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Défilé d'anciens ministres au tribunal de Sidi-M'hamed    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    À l'aune de l'économie de la connaissance    Dans l'attente des 6 000 logements AADL    Le cas de Koukpo et Ngombo réglé    L'EN fin prête    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Du nouveau pour la petite enfance    Que faire ?    Même la précarité choisit ses victimes !    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Programme    Damerdji "favorable" à un retour limité du public    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    "Pour une conférence nationale inclusive"    L'EHU 1er-Novembre prend en charge 70% des malades    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Alliance Assurances lance en exclusivité le premier produit dédié aux startup    Une vie de combat    Quand Yasmina sauve Mohamed !    HENRI TEISSIER, l'archevêque au grand cœur    Une absence et des interrogations    J'irai me plaindre à mon député !    Diego...    Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le professeur Benbouzid met les points sur les "i"    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Naissance d'un comité de soutien à Mohamed Tadjadit
L'activiste est en détention préventive depuis deux mois
Publié dans Liberté le 25 - 10 - 2020

En conférence de presse hier au siège de SOS Disparus, la famille, les amis et des hirakistes ont annoncé la création d'un comité de soutien au jeune Mohamed Tadjadit détenu à El-Harrach depuis deux mois (détention préventive).
La rencontre animée par Mes Zahi et Bouchachi, Hakim Addad du RAJ et Hassan Mebtouche a été l'occasion pour revenir sur la situation des détenus d'opinion, les conditions de leur incarcération, la pertinence de la mobilisation et la nécessité de multiplier les actions pour que "triomphe la voix du peuple".
Hassan Mebtouche, activiste du mouvement populaire, a tenu à préciser que "ce comité de soutien dédié à Mohamed Tadjadit concernera tous les détenus d'opinion sans distinction aucune" avant de céder la parole à Yacine, frère de Mohamed Tadjadit : "J'arrive à l'instant de la visite faite à mon frère et il m'a chargé de vous transmettre le message suivant : ‘Je suis incarcéré injustement et je voudrais sortir par la force de la loi.
Et pour me révolter contre toute cette hogra, au 1er Novembre, je vais entamer une grève de l a faim'." Son oncle Khaled, quant à lui, a préféré s'exprimer à travers un poème qu'il a écrit et qui en dit long sur le "mal être" de toute la jeunesse algérienne incarnée, entre autres, par ce jeune "Casbadji" de 26 ans, en l'occurrence Mohamed Tadjadit.
"Mohamed Tadjadit tout comme Khimoud Nourredine, ainsi que tous les autres détenus d'opinion n'ont pas leur place en prison. Il n'est pas question de les abandonner comme il n'est pas question d'abandonner tous les acquis de la révolution pacifique du 22 Février.
Pour cela, il nous faut rester unis, mobilisés, car les détenus sont le socle du Hirak. Il faut mener bataille sur le terrain, raison pour laquelle, tous les comités de soutien doivent travailler de concert.
C'est en unissant nos forces que nous ferons abdiquer ce régime", a déclaré Hakim Addad. Mes Zahi et Bouchachi, connus pour leur engagement dans la défense des détenus (bénévolement), sont revenus, pour leur part, sur l'aspect juridique de ces détentions. "Les citoyens sont censés être égaux devant la justice. Ce n'est malheureusement pas le cas actuellement.
Et même si nous avons l'impression de nous heurter à un mur, nous ne baisserons pas les bras pour autant et nous continuerons à marteler la parole juste", ont-ils soutenu. Et de dénoncer : "Les lois de la République sont bafouées par les hommes de loi et c'est un précédent très grave." Et pour clore une matinée pleine d'émotion à la suite de l'intervention de plusieurs hirakistes,
Fethi Ghares, responsable du MDS, a pris la parole pour faire un discours empreint d'espoir et de détermination en ces moments sombres : "Il est clair que ce régime n'a rien appris des leçons du passé. Mais ne vous inquiétez pas, lorsqu'un peuple se réveille, il ne peut que vaincre (...)."

Nabila SAIDOUN


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.