L'APN prend part à un workshop régional sur le rôle des Parlements arabes dans la protection des droits des personnes âgées    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur du Royaume de Belgique en Algérie    Electricité: l'ouverture du réseau national aux producteurs indépendants du solaire recommandée    La stabilité de la région nécessite une solution définitive à la question du Sahara occidental    Jeux olympiques et paralympiques: versement de subventions financières à neuf athlètes    Le procès en appel d'Ould Abbas et Said Barkat reporté    HABITAT : L'AADL lance une dernière opération de choix du site    Campagne de lancement de la culture de colza    Les eaux souterraines comme alternative    TRIBUNAL DE TIPASA : Report du procès d'Abdelkader Zoukh au 8 décembre    COMMUNIQUE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES : Le rôle néocolonial du Parlement européen dénoncé    Zelfani limogé    Le Mouloudia aurait pu faire mieux    Un groupe de laboratoires offre le PCR à 8 900 DA    ORAN : Opération de réhabilitation de la voie publique    Lueur d'espoir dans les hôpitaux    Ligue 1 : la JS Saoura et l'ES Sétif affichent déjà leurs ambitions    Maradona, l'homme de la métamorphose    Le Mossad, Israël et la démocratie à géométrie vachement variable !    Le Chabab à la conquête de l'Afrique    Guardiola fixe les nouvelles règles à Riyad Mahrez    Lancement prochain d'une école des gardiens de but    Castex attendu à Alger    Deux syndicats appellent à la réouverture des frontières    Non, je préfère me taire...    Un protocole sanitaire pour une reprise universitaire sécurisée    Recettes naturelles pour foncer la couleur de vos cheveux    La scène artistique bataille pour survivre au confinement    YouTube, le CNC et Arte s'allient pour promouvoir la culture en ligne    La demande d'appel de Johnny Depp rejetée    Les candidatures des groupes armés rejetées    Covid-19 et pouvoirs de police : quelles limites ?    L'Opep+ examine les différentes options    21 décès et 1 044 nouveaux cas    Aribi termine meilleur buteur    Large mobilisation en France    Montée de tensions entre Téhéran et Tel-Aviv    Malek, un jeune chanteur en "vogue"    Visa For Music, l'art de la résilience    Intégration de la musique de l'Ahaggar dans l'organologie universelle    LSDA de Sidi Abdellah lourdement impactée : «Un calendrier de paiement est proposé aux abonnés»    Tiaret : 2322 logements attribués    Mostaganem : Les établissements scolaires manquent de moyens anti-Covid    L'APW-Jeunes de Béjaïa : Une expérience unique à l'échelle nationale    LE DECOMPTE DES MORTS    L'asymétrie des idioties    Arènes d'Oran: La rénovation des tribunes en phase d'achèvement    L'impuissance de la communauté internationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les souscripteurs protestent
affectation des sites de logements aadl 2 à Médéa
Publié dans Liberté le 26 - 10 - 2020

Les souscripteurs de l'AADL 2 sont revenus à la charge hier, en venant en force devant le siège de l'antenne locale où ils ont observé un sit-in en signe de protestation contre "le flou entourant l'affectation des sites de leurs logements".
Plus d'une centaine de contestataires venus dès l'ouverture des bureaux ont exprimé haut et fort leur exaspération concernant le problème de non-respect des affectations des logements et des lieux de résidence des souscripteurs, ainsi que les retards dans la réalisation parce que les chantiers ne sont pas dotés des moyens nécessaires.
"Nous demandons à ce que les logements situés dans les différents sites de la wilaya soient affectés à leurs propriétaires résidant dans la même circonscription et non pas à des personnes résidant hors zone, d'une part, et de savoir pourquoi attend-on encore pour distribuer les logements achevés comme par exemple les 300 unités situées à Aïn Djerda à Médéa, 100 autres unités à Béni Slimane", a lancé un souscripteur.
Un autre souscripteur de Tablat (120 km à l'est du chef-lieu de wilaya) a affirmé que le manque de foncier a obligé les souscripteurs à chercher eux-mêmes le terrain d'assiette pour la réalisation de 100 logements qui, en principe, ne doivent pas être affectés à des personnes résidant hors de la circonscription.
Une revendication que reprennent d'ailleurs les écriteaux brandis par les protestataires et qui comportent des slogans appelant au "respect du lieu de résidence du souscripteur, une exigence légale" et contre "la migration des souscripteurs".
Des exigences qui ont aussi été portées par les différents recours introduits auprès des responsables et des autorités mais qui sont demeurés sans suite, confie Guerrouamsa Mustapha, président de l'association des souscripteurs AADL 2.
Dans une requête adressée au wali au nom de ladite association et datée du 25 octobre, sont pointés du doigt la gestion des logements AADL et le retard de réalisation des projets datant de plus de 7 ans.
II y est dénoncé la procédure d'affectation aléatoire des logements et des sites, procédure qui se fait sans étude préalable des dossiers et sans respect des critères fixés par les arrêtés de 2001 et de 2015 relatifs aux modalités d'acquisition des logements.
"Nous demandons l'intervention des autorités de tutelle et de l'administration de la wilaya de Médéa pour apporter leur aide. Nous répéterons aux autorités que nous attendons nos logements pour lesquels nous avons accompli toutes les modalités de souscription, conformément aux lois de la République", a écrit l'association dans sa requête.

M. EL BEY


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.