Législatives: les universitaires représentent 67,32 % de la nouvelle composante de l'APN    Djerad présente ce jeudi la démission de son gouvernement    USM Bel Abbès : Slimani croit au maintien    «L'autodétermination, du seul ressort du peuple sahraoui»    Mechichi campe sur ses positions    L'utopie, c'est fou, c'est bien    L'usage de la langue anglaise renforcé    «Modric reste la force qui anime l'équipe»    Medaouar devant l'intransigeance de la CAF et le «cas JSK» !    Faut-il réformer le bac ?    La fin du «feuilleton» du film sur l'émir Abdelkader ?    Dépôt de 26 demandes pour l'exercice de l'activité de concessionnaires de véhicules neufs    L'urgence de faciliter l'acte d'investir    JS BORDJ MENAIEL - JS DJIJELI EN OUVERTURE DES FINALES D'ACCESSION    "À nous la finale !"    L'ANGLETERRE ASSURE LA PREMIÈRE PLACE    Mohamed Ould Abdel Aziz arrêté    La mauvaise note !    Comment vaincre les réticences    Peu de communication, beaucoup de spéculation    Le RND veut se joindre à l'alliance présidentielle    Foot/ Ligue 1 (mise à jour) : le CRB remonte sur le podium, le NAHD renoue avec la victoire    Boukadoum prend part aux travaux de la conférence de "Berlin 2" sur la Libye    La Géolocalisation pour suivre le transport des marchandises    LA FIENTE    De la mémoire outragée et des néo-révisionnistes de l'Histoire    L'artiste-plasticienne Nadia ouahioune épouse Cherrak expose au Méridien d'Oran    Brèves Omnisports    L'armée repousse une attaque de Boko Haram et tue trois assaillants    Goudjil réunit les présidents des groupes parlementaires    «La fraude a été excessive à Béjaïa»    «L'ANIE doit revoir sa copie»    Le «Phare marin» ne sera pas démoli    Tous les chemins mènent à Oran    Les recherches se poursuivent toujours    Cap sur l'électrification des niches de production    Un auto-cuiseur «top» sur le marché    Situation sanitaire «très critique» à Béja    Khartoum appelle le Conseil de sécurité à tenir une session    Les révisionnistes refont surface    Le 4ème art sera étudié à l'Esba!    Vers une agence d'accréditation et d'assurance-qualité ?    Arrestation de 8 éléments    Désormais valables pour l'Algérie    Redistribution des cartes    Sur quel gouvernement va s'appuyer Abdelmadjid Tebboune ?    Les hauts décideurs politiques et le roman subversif !    "Cette nudité féminine renvoie celui qui la regarde à l'aube de l'humanité"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La mercuriale en roue libre à Sétif
À la veille du mawlid ennabaoui
Publié dans Liberté le 28 - 10 - 2020

Cela fait quelques jours que les produits agricoles (fruits et légumes) connaissent une hausse des prix. À la veille de la fête du Mouloud, la mercuriale est, comme d'habitude, en roue libre. En effet, cette hausse inquiète les ménages, notamment ceux au faible ou moyen pouvoir d'achat.
En effet, une virée au marché des 1014-Logements, au Souk Abbacha (ex-Andérioli), El-Hassi et tout le long du boulevard de la cité Aïn Mousse, où des dizaines de commerçants ambulants étalent leurs marchandises, montre que les prix affichés sont passés du simple au double pour certains produits.
Cette tendance haussière est constatée à travers les quatre coins de la wilaya, même dans les magasins spécialisés dans la vente de fruits et légumes.L'aubergine, la carotte, le concombre, la betterave, le navet coûtent entre 50 et 70 DA le kg, les cardes 70 DA le kilo.
La tomate fraîche s'envole à 110 DA le kg par endroits, la laitue entre 70 et 80 DA le kg, la courgette à 100 DA le kg, les haricots verts à 120 DA le kg, le haricot rouge moucheté à 135, voire 140 DA, et la pomme de terre entre 50 et 55 DA, alors qu'il y a quelques jours elle se vendait à 30 DA, voire moins. Les radis à 80 DA, la pomme de terre douce à 160 DA et le citron à 140 DA le kilo.
Quant aux fruits, hormis les bananes qui sont vendues à 210 DA le kilo, leurs prix a considérablement grimpé. Les pommes entre 250 et 450 DA, voire plus par endroits. Les poires sont vendues à 200 DA et les dattes entre 150 et 300 DA le kilo. Selon des détaillants, les prix des légumes et fruits ont flambé même au marché de gros : "Nous n'avons qu'une petite marge bénéficiaire. La différence entre le prix d'achat et le prix de vente est insignifiante."
Quant au poulet, le kilo est vendu entre 300 et 320 DA le kilo au marché Andérioli. L'escalope entre 560 et 600 DA et les cuisses entre 270 et 280 DA. Dans d'autres surfaces, les prix sont un peu plus élevés. Le prix du kilo de poulet a dépassé 350 DA chez certains vendeurs du marché des 1014-Logements et du marché des 1006-Logements (cité Hachemi). Quant aux viandes rouges, leur prix est resté stable.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.