L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le coronavirus affole la mercuriale à Sétif
AU MOMENT OÙ DES PRODUITS SONT INDISPONIBLES
Publié dans Liberté le 26 - 03 - 2020

Au moment où les responsables disent que la situation est maîtrisée et que les produits sont disponibles, sur le terrain la situation est tout autre. En effet, outre la non-disponibilité de plusieurs produits dont le lait subventionné et la semoule, les prix des fruits et légumes et de quelques autres produits alimentaires de première nécessité ont connu ces derniers jours une flambée.
En effet, une virée au niveau des marchés du chef-lieu de la wilaya de Sétif, dont le marché des 1014-Logements, le souk Abbacha-Ammar (Andérioli), celui de la cité El-Hassi à la sortie est de la ville de Sétif et autres endroits où des commerçants étalent leur marchandise, fait apparaître cette hausse vertigineuse des prix qui risque de perdurer.
À titre d'exemple, le kilogramme de la pomme de terre est cédé à 55-65 DA, alors qu'elle se vendait à pas plus de 35 DA, voire moins ; les oignons, le navet, le concombre, la tomate et les carottes sont vendus à pas moins de 100 DA ; les aubergines ont fait des ailes pour être proposées à 150 DA et le chou-fleur entre 120 et 130 DA.
Par ailleurs, les haricots verts ont été vendus à 320 DA. Les commerçants justifient cette hausse par l'absence d'approvisionnement au niveau du marché de gros. Il est noté aussi que plusieurs commerçants ont été contraints d'obéir à l'obligation de confinement en fermant leur magasin.
Au niveau des marchés précités, plusieurs commerçants sont en congé jusqu'à nouvel ordre. Sur un autre volet, au moment où le prix du kilogramme de fraises a connu une baisse en passant de 300 à 170 DA, celui de la banane a flambé, passant de 200 DA à 250 et 270 DA par endroits. Le prix du poulet a connu une stabilité. En effet, le kilogramme est toujours vendu à 200 DA. L'escalope entre 350 et 380 DA.

FAOUZI SENOUSSAOUI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.