L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Schalke 04 : Un dirigeants recadre Harit    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    Le film "Abou Leila" de Amine Sidi Boumediene primé en France    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    Jeux olympiques 2021 : remise de subventions à 325 athlètes représentant 21 fédérations    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Illizi: recensement de plus de 17.690 sites archéologiques depuis 2016    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    Médéa: neuf nouvelles communes "bientôt" alimentées à partir du barrage de "Koudiate Acerdoune"    Foot / Ligue 1 (2020-2021) : Medouar prône l'union pour réussir une saison "exceptionnelle"    Real : Benzema trop court pour le match face à l'Inter Milan    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    LDC : Le programme de ce mardi    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    Tergiversations au Conseil de la Nation    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Le juge demande un complément d'enquête    La situation s'améliore nettement à Alger    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    L'héritage    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Les habitants pris au dépourvu    Aigle Azur va rembourser ses clients    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    EHU 1er Novembre: 60 malades du Covid-19 en soins intensifs ou en réanimation    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    L'INVICIBILITE DU TEMPS    1.005 nouveaux cas et 19 décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique
Radicalisation et extrémisme violent
Publié dans Liberté le 29 - 10 - 2020

De nombreux terroristes de l'autoproclamé Etat islamique (Daech) ont fui l'Irak et la Syrie pour se réfugier dans plusieurs pays africains, selon les rapports des services de renseignements de plusieurs grandes puissances.
L'afflux de terroristes étrangers sur le continent africain est devenu de plus en plus inquiétant, selon le constat dressé par l'Union africaine, lors d'une réunion de son Conseil de paix et de sécurité (CPS). Le CPS a indiqué en effet dans un communiqué mardi soir qu'il était "profondément préoccupé par la menace croissante que le terrorisme, la radicalisation et l'extrémisme violent font peser sur la paix et la sécurité en Afrique, ainsi que par l'afflux de combattants terroristes étrangers qui compromettent les efforts de l'UA pour mettre fin aux conflits violents et pour instaurer une paix, une sécurité et une stabilité durables sur le continent".
À l'issue de sa 957e réunion, consacrée à l'impact des combattants terroristes étrangers (CTE) sur la paix et la sécurité en Afrique, le CPS a déclaré aussi être "préoccupé par les liens croissants entre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée, notamment le blanchiment d'argent, les flux financiers illicites, la prolifération illicite des armes légères et de petit calibre, le trafic d'êtres humains et de drogue, ainsi que par la menace croissante des cybercrimes liés au terrorisme et la possibilité que des armes de destruction massive parviennent aux organisations terroristes".
Si la connexion entre terrorisme et criminalité organisée est une réalité depuis des années sur le continent, notamment dans la bande sahélo-saharienne, le danger que représentent ces réseaux criminels s'accentue, dans un contexte d'instabilité politique, sociale et économique, qui frappe certains pays de plein fouet, aggravée par les changements climatiques.
Et c'est surtout depuis la cinglante défaite en 2019 du groupe terroriste autoproclamé Etat islamique (Daech) en Irak et en Syrie que la situation s'est sérieusement dégradée. De nombreux terroristes ont fui ces deux pays pour se réinstaller en Libye, devenue leur porte d'entrée pour l'Afrique. Empêchés jusqu'à maintenant de reformer les rangs de la branche libyenne de Daech, certains de ces terroristes ont rejoint l'Etat islamique dans le Grand Sahara (EIGS), très actif dans les zones frontalières nigéro-malienne-burkinabé et en concurrence avec Al-Qaïda au Maghreb islamique.
Par ailleurs, le CPS "condamne fermement la poursuite des attaques terroristes aveugles dans différentes parties du continent et la poursuite du recrutement et du parrainage d'Etat de combattants terroristes étrangers", ajoutant qu'"à cet égard le Conseil note avec une profonde inquiétude que certains Etats non africains parrainent l'afflux massif de combattants terroristes étrangers en Afrique et avertit fermement que le Conseil n'hésitera pas à dénoncer et à vouer aux gémonies tous ceux qui encouragent le terrorisme".

Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.