OL - Rudi Garcia : "Slimani sera avec nous dimanche"    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    Chlef: Le versement des pensions de retraite étalé sur 10 jours    Les faits têtus de la réalité    Importation de véhicules: Les agréments provisoires délivrés dès demain    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Football - Ligue 1: La palme à l'OM et l'USMBA    ASM Oran: Baghor Merouane succède à lui-même    LRF Saïda: Benhamza Yacine plébiscité    Distribution prochaine de 1.500 unités dans la daïra d'Aïn El Turck: Plus de 15.000 mal-logés en attente d'un relogement    Bouira: Deux morts et deux blessés dans une explosion de gaz    Le confinement partiel reconduit    Retour au point de départ    Tébessa: Si la place de la Victoire m'était contée    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Mon voyage en Chine(5)    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Le rabatteur    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Bientôt finalisé    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers l'extension de l'actuel accord de réduction
Production pétrolière de l'OPEP et ses alliés
Publié dans Liberté le 28 - 11 - 2020

Les producteurs de pétrole, membres de l'Opep+, s'acheminent droit vers l'extension au-delà de janvier prochain du niveau actuel de réduction de leur production.
Pour préparer cette décision, les deux poids lourds de l'alliance, Arabie saoudite et Russie en l'occurrence, ont convoqué les ministres siégeant dans le comité adjoint de monitoring de l'Opep+ pour des pourparlers de dernière minute, prévus aujourd'hui.
Prendront part à cette visioconférence les deux ministres de l'Energie russe et saoudien, Alexander Novak et Abdelaziz ben Salman, ainsi que leurs homologues du comité ministériel conjoint de suivi, qui comprend l'Algérie, le Kazakhstan, l'Irak, le Nigeria et les Emirats arabes unis.
Cette réunion imprévue intervient deux jours avant l'entrevue ministérielle qui devrait regrouper, lundi 30 novembre, l'ensemble des membres de l'Opep ; laquelle réunion sera, ensuite, élargie le lendemain, 1er décembre, à leurs partenaires non-Opep. Une réunion du comité conjoint de suivi s'est tenue le 17 novembre dernier sans qu'aucune recommandation soit faite au sujet du report de la hausse de l'offre prévu dès janvier pochain conformément au calendrier arrêté en avril dernier.
Cependant, une réunion distincte du comité d'experts de l'Opep a permis d'examiner les données du marché et d'avertir contre le risque d'un nouvel excédent de pétrole au début de l'année prochaine si l'Opep et ses alliés ne sursoient pas à l'augmentation de l'offre prévue en janvier.
L'Opep+ devait initialement passer d'une coupe de 7,7 millions de barils par jour dans la production de ses 23 pays, actuellement en vigueur, à une réduction de 5,8 millions de barils par jour à partir de janvier, en application d'un calendrier arrêté lors de leurs réunions d'avril dernier.
Néanmoins, compte tenu de la situation du marché, dont les fondamentaux demeurent en déséquilibre avec, comme ingrédients, une offre en hausse et une demande en retrait sous l'effet d'une économie mondiale convalescente, les producteurs ont jugé qu'un assouplissement des restrictions sur l'offre serait inopportun, voire préjudiciable.
Les réunions de lundi et de mardi prochains permettraient ainsi de conclure un accord en faveur du maintien de la coupe actuelle, soit de 7,7 millions de barils par jour, pour une durée supplémentaire de trois à six mois au-delà du mois de janvier 2021.
Cette mesure fait, néanmoins, face à la résistance de certains membres, dont l'Irak et le Nigeria, réputés pour être de mauvais élèves de par leur adhésion partielle aux accords de limitation de l'offre, et, depuis peu, les Emirats arabes unis.

A. TITOUCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.