Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les documents d'état civil en un clic
Nouvelle plateforme numérique du ministère de l'intérieur
Publié dans Liberté le 26 - 12 - 2020

Finies les files d'attente derrière les guichets des APC. Un nouveau service d'état civil complètement numérisé permet désormais aux citoyens de retirer, à distance, leurs documents en quelques secondes.
C'est une petite révolution. Les citoyens peuvent désormais retirer, à distance, leurs documents d'état civil via une plateforme numérique lancée, jeudi, sous la supervision du ministre de l'Intérieur. Finies donc les files d'attente derrière les guichets des APC, avec tous les désagréments que cela suppose pour les Algériens.
En un clic, en quelques secondes, les citoyens peuvent retirer leur acte de naissance, de mariage ou encore l'acte de décès, en attendant que ce service soit élargi aux autres documents.
Ce nouveau service, qui s'inscrit dans le cadre du "parachèvement des efforts visant à simplifier les procédures administratives et moderniser le service public", sera opérationnel "tous les jours de la semaine, 24h/24, sur le site électronique du ministère de l'Intérieur et permettra aux citoyens de retirer à distance leurs documents d'état civil ou ceux de leurs proches en temps réel", a indiqué le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Kamel Beldjoud, qui a supervisé le lancement de cette plateforme numérique.
La première étape concerne les actes de naissance, de mariage et de décès, selon M. Beldjoud, qui a précisé que ces documents ont la même valeur juridique que ceux retirés des guichets des services de la commune et sont, donc, "sécurisés et infalsifiables grâce à la signature électronique et au code à réponse rapide (QR) qu'ils portent".
Créée pour améliorer et moderniser le service public, cette plateforme aura, à coup sûr, un impact direct sur la vie des Algériens, avec la possibilité de télécharger leurs documents en un clic.
Les habitants des régions reculées, où le retrait d'un acte de naissance nécessite parfois des déplacements sur des dizaines, voire des centaines de kilomètresm, se réjouiront doublement, avec l'arrivée de ce nouveau service.
Sur un autre plan, économique cette fois-ci, cela permettra aux pouvoirs publics de rationaliser leurs dépenses et d'économiser, selon le ministre de l'Intérieur, plus de 62 millions de feuilles imprimées annuellement au niveau des services d'état civil, soit une moyenne de 260 000 feuilles/jour.
En outre, cette plateforme permettra, indique encore le ministre, de réorienter les fonctionnaires en poste au niveau des guichets d'état civil dans d'autres services, de manière à adapter la répartition des ressources humaines aux nouvelles orientations de la gestion locale.
M. Beldjoud a, par ailleurs, fait savoir que son département s'attelait à parachever les dernières dispositions techniques pour élargir ce service au certificat de résidence pour lequel il sera fait référence au fichier électoral national, et ce, en collaboration avec l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) "seule habilitée à exploiter les données du fichier", a-t-il dit.
Reste à savoir maintenant si l'espoir que suscite ce nouveau service numérique, très attendu des citoyens, ne sera pas de courte durée, en raison, notamment, des perturbations récurrentes du réseau internet en Algérie.

K. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.