Mouloud Mammeri, héritage et transmission    Une club de Serie A négocie avec Maurizio Sarri    OL : Slimani s'enflamme pour Rayan Cherki    Droit d'inventaire vs changement de serrures    Le Brent renoue avec des niveaux d'avant la crise    Moteurs électriques : les 5 variantes    Un recyclage de nouvelle génération    Le rôle de la cité scientifique de Boumerdès dans la récupération de nos richesses en hydrocarbures    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    Peugeot Landtrek, l'héritier des 404 et 504 pick-up, est né    Le Plan d'action du gouvernement adopté par le CNT    Evolution stylistique et technologique    De l'essence synthétique selon Porsche    Le groupe Toyota en tête du classement    "Le pays ne peut supporter d'autres échecs"    Terrain du Hirak    Le Chabab sans attaquants face à Mamelodi Sundowns    Benamar Mellal, l'atout des Hamraoua    Bouakaz appelle à la «mobilisation générale»    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    Saisie de quelque 2 kg de kif traité    Sanitaires «privatisés»    Prenez soin de vous... mangez de la soupe !    Légumes grillés au citron et à la coriandre    Distribution prochaine de 154 LPA    Plusieurs maisons menacent effondrement    La prison se charge des convictions !    EN QUÊTE D'ALGER    L'impossible quadrature du losange qui tourne en rond sans même les images de Perseverance !    Meriem Akroun, ou quand la volonté transcende le handicap    La "French touch" en deuil    Des associations appellent à la réouverture des espaces culturels    Le manga algérien au cœur du débat    SKAF : L'affaire des U21 fait polémique    SOUVENIRS, SOUVENIRS, C'ETAIT IL Y A CINQUANTE ANS ...    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Le ministre du Travail: Vers une intégration massive des jeunes du pré-emploi    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Début de la vente des vignettes automobile à partir du 1er mars    Après avoir reçu la première dose il y a 21 jours: La deuxième phase de vaccination contre la Covid-19 lancée    Mourad Preure, expert en pétrole: «Nos gisements sont surexploités»    185 nouveaux cas durant ces dernières 24 heures    Les mises en garde de Belhimer    Vers plus de députés à l'APN    Sabri Boukadoum: Envoi de troupes en dehors des frontières, des «rumeurs infondées»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le schiste américain remonte la pente
Aidé par la reprise des cours du brut
Publié dans Liberté le 17 - 01 - 2021

La reprise des cours du brut a été l'occasion pour les producteurs américains de remettre leurs plateformes de forage en activité, très affectées par la chute des prix amorcée depuis le début de l'année en cours. Pour preuve, le nombre de puits de forage a renoué depuis peu avec une forte tendance haussière, alors que les prix du pétrole enchaînaient d'importants gains ces dernières semaines. Le groupe Baker Hughes a rendu public, hier, son décompte hebdomadaire, en levant le voile sur une hausse à 287 plateformes de pétrole de schiste en activité aux Etats-Unis, contre 275 la semaine dernière, confirmant ainsi le mouvement résolument haussier entamé depuis la mi-août, coïncidant avec l'application de la deuxième série des réductions de la production de l'Opep+.
Le nombre des plateformes de schiste encore en activité avait chuté alors à 172 puits, contre 682 plateformes début mars 2020. Le pétrole avait amorcé alors une chute vertigineuse ; la référence européenne baissant à près de 17 dollars le baril en avril, obligeant de nombreux producteurs américains à baisser le rideau, faute de rentabilité. Cependant, depuis septembre, la production américaine de pétrole de schiste a repris du poil de la bête, aidée par la hausse des prix du brut sous l'effet des mesures de réduction de la production prises par l'Opep+ en avril 2020. L'Alliance, composée des membres de l'Opep et de leurs partenaires non-Opep, avait arrêté un calendrier clair portant sur une réduction de 9,7 millions de barils par jour de sa production de mai à juillet 2020, de 7,7 millions de barils par jour de juillet à décembre de la même année, puis de 5,8 mbj de janvier 2021 à avril 2022.
Bien que l'Opep+ ait ajusté sa production de janvier à 7,2 millions de barils par jour, soit en hausse de 500 000 barils, après avoir décidé de prolonger la coupe de 7,7 mbj au-delà de décembre, les prix ont continué de progresser, profitant à la fois de l'impact des coupes de l'Opep+ et de l'optimisme suscité par les campagnes de vaccination à travers le monde. Conséquence de cette reprise des cours : le Brent se hissant à près de 57 dollars le baril cette semaine, le schiste américain a retrouvé une trajectoire positive après plusieurs mois de baisse de la production. Les statistiques livrées, hier, par le groupe Baker Hughes confirment la reprise de l'activité des plateformes pétrolières américaines.
Depuis août, 115 plateformes de forage ont été remises en marche. "Avec cette hausse des prix du pétrole, une grande partie de la production américaine de schiste est désormais rentable", a déclaré, la semaine dernière, le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie, Fatih Birol, dans une interview accordée à Bloomberg TV. Le dernier rapport de l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), diffusé mercredi, fait état d'une production américaine stable, à 11 millions de barils par jour la semaine dernière. Elle avait chuté l'année dernière à moins de 11 millions de barils par jour, contre une moyenne de 12,9 millions de barils par jour l'année d'avant.
Ali Titouche


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.