Blida: 3 blessés lors de l'opération d'extinction des incendies de forêt à Chréa    Coronavirus: 1305 nouveaux cas, 602 guérisons et 16 décès    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    Décès du metteur en scène Hassan Assous    Soudani s'engage avec Damac FC    JO - Judo : Fethi Nourine suspendu par la fédération internationale de judo    Arrivée d'experts chinois pour inspecter les équipements de Saidal    La FAF procédera à une désignation des quatre équipes pour les coupes africaines    La crise sanitaire alimente le différend au sommet de l'état tunisien    L'ANCIEN MINISTRE DE L'INDUSTRIE MAHMOUD KHOUDRI N'EST PLUS    L'ambassade d'Algérie à Paris dépose plainte    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Plein gaz pour Medgaz    LES FOURNISSEURS FRANÇAIS S'INTERROGENT    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    L'IMAM VOLONTAIRE DE LA MOSQUEE DE M'KIRA ASSASSINE    Journées portes ouvertes à l'université Yahia-Farès    ALGER RIPOSTE    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Ahmed Yahya énonce les critères de participation    Prêtez votre téléphone sans stresser    Larbi Houari emporté par le Covid-19    Le Makhzen viole les fondements des relations algéro-marocaines !    Qui dirige le Maroc ?    La campagne de vaccination gagne en cadence    375 personnes hospitalisées au niveau de la wilaya de Béjaïa    Pâtes gratinées à la viande hachée    Les Relizanaises en conquérantes à Berkane    Stage de dix jours à Alger    Adieu Hakim, on t'aimait bien    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    61% des candidats au baccalauréat admis à l'université : Les filières littéraires à la traîne    A Kaddour M'hamsadji    Prix du Président de la langue et de la littérature amazighes : Appel à participation    L'absentéisme, tout le monde connaît, mais sinon, le présentéisme, qu'est-ce que c'est ?    Une et indivisible    L'Algérie et le nouvel ordre mondial énergétique    Catastrophe écologique au Yémen    Washington et Baghdad discutent sur la présence militaire américaine    La FAF appelle à une large vaccination    Le président entame des consultations    Fini la politique de l'autruche    Du banal au pas normal?    Les «ripoux», les magistrats et les «privilèges»!    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    «Moussawiri» de l'Algérien Ahmed Tounsi    «Donner de l'espoir grâce à la musique est la meilleure chose que j'ai faite...»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Mohamed Yousfi déplore "un manque de visibilité"
Dr Mohamed Yousfi, chef de service des maladies infectieuses à l'hôpital de Boufarik
Publié dans Liberté le 26 - 01 - 2021

Invité au Forum du journal Le Courrier d'Algérie, le Dr Mohamed Yousfi, chef de service des maladies infectieuses à l'hôpital de Boufarik et président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique, a fait part, hier, de son inquiétude quant au respect des délais de réception du vaccin anti-Covid.
"Nous attendons avec impatience le vaccin, surtout nous, le personnel de santé, qui sommes en non-stop depuis 11 mois", a-t-il indiqué. Pour répondre à ce qu'il a appelé les lobbys antivaccin, le Dr Yousfi a assuré que "le vaccin est la seule arme que nous avons contre les maladies infectieuses". Le spécialiste a, par ailleurs, déploré "le manque de visibilité des pouvoirs publics de l'échéancier, et là aussi, ils n'ont pas de réponses, car cela dépend des commandes qui vont être faites dans les prochains jours".
Commentant ce point, le Dr Yousfi a révélé que c'était "un élément important pour instaurer la confiance entre les autorités et le citoyen". Se voulant plus explicite, il a ajouté que "la seule chose annoncée est que la vaccination se déroulera toute l'année. Nous aimerions avoir plus de précisions sur l'acquisition des doses". Abordant les aspects organisationnels de la campagne de vaccination, il a estimé que "nous ne sommes pas en retard".
Et d'ajouter : "La fin du mois, c'est dans quelques jours, il n'y a pas de danger à décaler la date de l'acquisition, mais il y a la symbolique, car la confiance est à ce niveau aussi. En termes d'annonce et d'échéancier, cette confiance entre gouvernants et gouvernés est importante pour le citoyen et pour nous aussi."
Au sujet de la tendance baissière en Algérie, enregistrée ces derniers temps quant au nombre de cas de contamination par la Covid-19, et du possible déconfinement, il a indiqué que c'était une étape obligatoire, "nous ne pouvons pas confiner éternellement". Pour la situation épidémiologique, le Dr Yousfi l'a qualifiée de "stratégique, parce que nous avons le vaccin maintenant, mais l'année dernière, nous n'avions rien".
Ainsi, il demande aux citoyens "d'être patients pendant les mois à venir pour qu'on puisse vacciner tout le monde progressivement et arriver à l'immunité collective". Concernant la mutation du Covid-19 qui fait craindre une efficacité moindre des vaccins, le médecin s'est voulu rassurant. "Ce qui est sûr, c'est que les variants, qu'ils soient asiatiques, sud-africains ou anglais, il n'est pas exclu qu'ils rentrent en Algérie. Mais pour éviter la contamination, nous devons continuer à respecter les mesures barrières", a-t-il insisté.
Il a, dans ce sens, recommandé le respect des mesures barrières pendant les rapatriements, car, selon lui, "ces variants peuvent entrer à tout moment. Sachant que ces variants sont beaucoup plus contagieux, et certaines publications le disent, ce qui n'était pas le cas il y a quelques semaines, ils sont plus dangereux".

Imène AMOKRANE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.