ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les prisons algériennes sont conformes aux standards internationaux"
Belkacem Zeghmati, ministre de la justice
Publié dans Liberté le 20 - 02 - 2021

Alors que des prisonniers, leurs familles ou des avocats dénoncent régulièrement les conditions de détention, le ministre de la Justice, garde des sceaux, Belkacem Zeghmati, accuse, sans les identifier, des "voix malveillantes" et "ingrates" de dénigrer la gestion des centres de détention algériens.
" En dépit des efforts considérables consentis par le personnel de l'administration pénitentiaire et le soutien de l'Etat pour l'humanisation des conditions carcérales, des voix malveillantes s'élèvent de temps à autre pour remettre en cause les conditions de prise en charge à l'intérieur des établissements pénitentiaires", a-t-il déploré, jeudi, à l'occasion de l'installation d'un nouveau directeur général de l'administration pénitentiaire.
Le ministre, qui a soutenu que les centres de détention "assurent tous un niveau de services conformes aux standards internationaux", en veut pour preuves "les rapports établis par plusieurs instances et institutions nationales et internationales, dont des Organisations non gouvernementales (ONG)", "l'insertion sociale à travers l'action pénitentiaire, dont certains centres sont devenus des ateliers ouverts pour l'éclosion de différents talents" et la poursuite des études par certains détenus ( baccalauréat, examens universitaires) qui prouve, " chaque année, que la réalité de nos établissements pénitentiaires est contraire à ce qu'ils (ingrats, ndlr) prétendent".
Cette mise au point que Belkacem Zeghmati voulait ferme intervient alors que les critiques pleuvent sur les conditions de détention : violation des droits des détenus, surpopulation carcérale, indigence des repas... et toutes ces transgressions aux lois qui garantissent aux prisonniers (au moins) la préservation de leur dignité humaine.
Parmi toutes les voix, notamment hirakistes, qui ont médiatisé ces dernières semaines les mauvaises conditions de détention, celle de Rachid Nekkaz, prisonnier politique, qui, du fond de la prison de Labiodh Sidi Cheikh (700 km d'Alger), a annoncé son intention d'entamer une grève de la faim et de porter plainte auprès des Nations unies pour "non-assistance à personne en danger".
L'homme qui souffre d'une hypertrophie de la prostate affirme que sa maladie a empiré après "une période de 50 jours sans médicament, sans médecin et sans consultation à l'hôpital, suivie d'un transfert illégal de la prison de Koléa près d'Alger à la prison d'El-Abiodh Sidi Cheikh (...)". Rachid Nekkaz affirme également que son dossier médical a été contrefait.
"Six médecins ont confirmé que mon dossier médical, établi lors de mon incarcération à la prison de Koléa, a bien été falsifié avec des analyses de sang ‘non conformes' écrites au stylo et une analyse du PSA de la prostate indiquant un nom masqué avec un correcteur de couleur blanche qui ne m'appartient pas", écrit-il en parlant de "scandale médical doublé d'un flagrant abus de pouvoir (...) de Belkacem Zeghmati".

S. OULD ALI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.