«Contrainte majeure» pour certains, «normale» pour d'autres    Liste contestée    Que faire pour réguler le marché ?    Reprise à la hausse des activités du commerce extérieur    Ligue arabe, ONU, UE et UA réclament «un retrait immédiat» des troupes étrangères    Le fils d'Idriss Déby intronisé président de la République    Le Conseil de sécurité face à ses responsabilités    La Super Ligue se déballonne, le foot européen doit recoller les morceaux    Le CRB enfonce le CABBA    Préparation des JO de Tokyo 25 athlètes en stage à Bordj-Bou Arréridj    «10 000 patients sont en attente d'une greffe»    Tajine de kefta aux œufs    Le pire est à craindre    La première édition du 2 au 5 juillet 2021 aux Ouacifs    Actuculte    Décès de la Moudjahida Annie Steiner    FAF : Zetchi passe la main à Amara    RC Kouba : Six mois de suspension pour Ghalem    ARAMA DE RETOUR, NEGHIZ CONTACTE    La JSK a fait le job à Garoua, Sétif résiste à Johannesburg    7 décès et 182 nouveaux cas    Le lanceur d'alerte Noureddine Tounsi restera en prison    Grandiose marche nocturne à Akbou    Un procès peut en cacher un autre    Incendie au marché de gros des fruits et légumes    Cote d'alerte    Promenade des Sablettes : Campagne de sensibilisation à la sécurité routière    Création d'une société ENR mixte Sonatrach/Sonelgaz : Que deviendra le programme solaire des 1000 mégawatts ?    Lancement d'une étude macroéconomique    La Banque mondiale table sur un baril à 56 dollars en 2021    7070 météorites algériennes filent illégalement à l'étranger    "Nous devons entretenir notre mémoire"    Ecoles primaires: Les appels au débrayage se multiplient    Amnesty International: «Une nette baisse des condamnations à mort en Algérie»    Des Algériens parmi eux: 18.000 enfants migrants non accompagnés disparus en Europe    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    La nécessaire coordination    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    15 quintaux de kif marocain saisis    La sanglante guerre d'usure des Houthis    L'Algérie ne tombera pas    Les islamistes rêvent de victoire    768 Logements sociaux électrifiés    Des milliers de travailleurs investissent la rue    L'art comme oeuvre marchande    Promouvoir la diversité linguistique amazighe    «Les centres d'archives sont une vitrine»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Caravane de soutien au Hirak à Montréal
Des dizaines de véhicules ont sillonné les rues de la métropole québécoise
Publié dans Liberté le 22 - 02 - 2021

Une caravane motorisée a sillonné, samedi, les principales rues de la ville de Montréal, au Québec, pour marquer le deuxième anniversaire de l'insurrection citoyenne. La caravane s'est ébranlée vers 11h d'un stationnement près d'un centre commercial sur la rue Jean-Talon, dans l'arrondissement montréalais de Saint-Léonard.
Près de deux cents véhicules ornés de drapeaux ont démarré dans un concert de klaxons, alors que des policiers s'employaient à réguler la circulation, en ce samedi presque printanier, devant des commerces pris d'assaut par des clients.
Le cortège a poursuivi son parcours sur la rue Jean-Talon, où beaucoup de commerces algériens sont concentrés, avant de bifurquer sur la rue Saint-Urbain, pour arriver devant le siège du consulat général d'Algérie à Montréal.
Sur place, un rassemblement a été improvisé avec des prises de parole sur fond de chants patriotiques et de slogans engagés du Hirak.
Des pancartes barrées de slogans entendus depuis le 22 février dans les rues algériennes ont été brandies par les manifestants. Ces derniers, qui ont salué la libération des détenus d'opinion, ont insisté sur la nécessité de poursuivre le combat pacifique jusqu'à la satisfaction "pleine et entière" de la revendication historique de changement du système de gouvernance.
Pour les manifestants, c'est le retour du Hirak qui sauvera l'Algérie. "Le 22 février 2019, le peuple algérien est descendu dans les rues par millions, dans des marches jamais connues jusque-là dans l'histoire de ce pays, pour réclamer sa liberté, les libertés individuelles et collectives, un Etat de droit, la liberté d'expression", a rappelé le comité d'organisation dans son appel à manifester.
"Le but de cette action est de soutenir le peuple algérien dans sa quête de liberté et de dénoncer les arrestations arbitraires de militantes, de militants et de journalistes", a expliqué le collectif. "Le peuple algérien est plus que jamais déterminé à continuer sa lutte jusqu'au recouvrement total de sa souveraineté et de sa liberté", a-t-on ajouté.
Par ailleurs, la communauté algérienne au Québec a répondu à l'appel du comité d'organisation des manifestations dominicales à une marche pacifique dimanche dans les rues de Montréal, à l'occasion de l'anniversaire du Hirak.
La manifestation, qui a démarré de la place du Canada, au centre-ville de Montréal, devait parcourir les rues Peel et Sherbrooke, avant d'arriver à son point de chute devant le consulat algérien. La veille, un débat sur le bilan de la révolution citoyenne du 22 Février a eu lieu sur la plateforme zoom avec des hirakistes.

Yahia ARKAT


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.