Blida: 3 blessés lors de l'opération d'extinction des incendies de forêt à Chréa    Coronavirus: 1305 nouveaux cas, 602 guérisons et 16 décès    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    Décès du metteur en scène Hassan Assous    Soudani s'engage avec Damac FC    JO - Judo : Fethi Nourine suspendu par la fédération internationale de judo    Arrivée d'experts chinois pour inspecter les équipements de Saidal    La FAF procédera à une désignation des quatre équipes pour les coupes africaines    La crise sanitaire alimente le différend au sommet de l'état tunisien    L'ANCIEN MINISTRE DE L'INDUSTRIE MAHMOUD KHOUDRI N'EST PLUS    L'ambassade d'Algérie à Paris dépose plainte    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Plein gaz pour Medgaz    LES FOURNISSEURS FRANÇAIS S'INTERROGENT    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    L'IMAM VOLONTAIRE DE LA MOSQUEE DE M'KIRA ASSASSINE    Journées portes ouvertes à l'université Yahia-Farès    ALGER RIPOSTE    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Ahmed Yahya énonce les critères de participation    Prêtez votre téléphone sans stresser    Larbi Houari emporté par le Covid-19    Le Makhzen viole les fondements des relations algéro-marocaines !    Qui dirige le Maroc ?    La campagne de vaccination gagne en cadence    375 personnes hospitalisées au niveau de la wilaya de Béjaïa    Pâtes gratinées à la viande hachée    Les Relizanaises en conquérantes à Berkane    Stage de dix jours à Alger    Adieu Hakim, on t'aimait bien    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    61% des candidats au baccalauréat admis à l'université : Les filières littéraires à la traîne    A Kaddour M'hamsadji    Prix du Président de la langue et de la littérature amazighes : Appel à participation    L'absentéisme, tout le monde connaît, mais sinon, le présentéisme, qu'est-ce que c'est ?    Une et indivisible    L'Algérie et le nouvel ordre mondial énergétique    Catastrophe écologique au Yémen    Washington et Baghdad discutent sur la présence militaire américaine    La FAF appelle à une large vaccination    Le président entame des consultations    Fini la politique de l'autruche    Du banal au pas normal?    Les «ripoux», les magistrats et les «privilèges»!    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    «Moussawiri» de l'Algérien Ahmed Tounsi    «Donner de l'espoir grâce à la musique est la meilleure chose que j'ai faite...»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'usine d'Oran compresse ses effectifs
RENAULT ALGERIE
Publié dans Liberté le 25 - 02 - 2021

La direction de l'usine Renault Production Algérie vient de libérer 200 salariés parmi les 476 maintenus lors d'une première phase de compression d'effectifs. Cette décision est prise pour faire face au manque à gagner enregistré par l'entreprise en raison de l'arrêt du montage de véhicules en Algérie début 2020.
La première réduction d'effectifs, opérée il y a quelques mois, a touché 700 employés et 200 contractuels sur un total de 1 176 travailleurs. La seconde, lancée jeudi passé, compte également des départs volontaires, au moment où la relance de l'activité de montage devient hypothétique dans la mesure où les exigences du nouveau cahier des charges pour ce secteur sont difficiles à concrétiser, de l'avis de certains travailleurs.
En effet, le nouveau cahier des charges du ministère de l'Industrie impose un taux d'intégration de plus de 30% alors que la sous-traitance n'est pas développée en Algérie, particulièrement dans le secteur automobile.
Aujourd'hui, le sort des salariés restants est incertain car le bout du tunnel semble encore loin. À noter que les 276 salariés maintenus seront au chômage technique, en attendant un accord salutaire et définitif entre l'usine Renault Production Algérie et le ministère de l'Industrie pour une éventuelle relance de la production.
Pour rappel, l'entreprise avait décidé de mettre ses travailleurs au chômage technique début 2020 pour une durée de trois mois durant lesquels ils ont perçu 100% du salaire de base le premier mois, 90% le deuxième et 80% le dernier mois.
Avec la pandémie de Covid-19 et la suspension de l'importation des kits CKD/SKD, la situation s'était aggravée et la mesure a été reconduite dès mai pour trois mois supplémentaires avec un taux de 70% du salaire de base.
La dernière mesure de compression du personnel visant à réduire la masse salariale pour faire face à la détérioration de la situation financière de l'usine après une année d'arrêt de production, aggrave le chômage dans la capitale de l'ouest du pays. Même les centres de formation de la wilaya d'Oran, dédiés à l'industrie automobile, seront affectés.
L'usine d'Oued Tlélat avait permis, pour rappel, la création de 2 000 emplois directs et indirects et le renforcement de l'industrie automobile.
Renault Algérie Production est née en 2014 d'un partenariat entre le groupe Renault, la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) et le Fonds national d'investissement (FNI).

NOUREDDINE BENABBOU


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.