Super Ligue : Florentino Perez s'explique    La BADR vulgarise ses produits    Les Kabyles dès aujourd'hui au Cameroun    Le choix cornélien des membres du BF de la FAF    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    Garcia encense (encore) Slimani    Les ménages à rude épreuve    Des brigades de l'APC et du commerce sur le qui-vive    La valorisation économique au menu    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    C'est l'escalade !    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    L'AG élective «bis» de la FABB le 24 avril    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    Boukadoum en visite de travail en Libye    Le parcours du combattant des candidats indépendants    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Retard dans le versement des salaires «La dignité de l'enseignant est une ligne rouge»    Poulet kedjenou    Des dossiers lourds en voie de finalisation    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    Le Musée des beaux-arts d'Alger restaure des œuvres de Rodin    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    L'Algérie a besoin d'un baril à plus de 169 dollars    Les exigences de la CNCC    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    6 ans de prison pour deux anciens DG    Garde à vue prolongée pour les manifestants arrêtés vendredi    À Chypre, l'héritage des Templiers est une réalité    Naima Ababsa: une digne représentante de la chanson algérienne dans la diversité de ses genres    Ghazaouet: Les eaux pluviales provoquent des éboulements    Christopher Ross: La décision de Trump sur le Sahara Occidental «irréfléchie» et «dangereuse»    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    Es-Sénia: Démolition de quatre constructions illicites    Profession: Auto-serveur    Intolérable gaspillage!    Conclave des opérateurs de l'Ouest    L'heure du bilan n'a pas encore sonné    Le Niger s'enfonce dans la tragédie    Le sempiternel casse-tête du transport    Le deuxième remplissage aura lieu en juillet et août    156 nouveaux cas, 111 guérisons et 03 décès    Les autorités annoncent de nouvelles mesures sanitaires    Un "rendez-vous marquant" pour Ammar Belhimer    «Rachad doit être classé organisation terroriste»    Le buste d'Audin fait polémique    «J'ai enseigné tamazight, clandestinement»    Les enfants des zones d'ombre invités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"À 11 contre 11, l'équipe aurait montré un autre visage"
Franck Dumas, entraîneur du CRB
Publié dans Liberté le 02 - 03 - 2021

Le CR Belouizdad a raté sa deuxième sortie dans la phase de poules de la Ligue des champions en concédant une lourde défaite, dimanche, en Tanzanie face à Mamelodi Sundowns sur le score sans appel de 5 à 1. Une défaite qui peut taper dans la tête des joueurs qui s'apprêtent à enchaîner le match de la troisième journée de la même compétition, vendredi au stade du 5-Juillet face au Hilal du Soudan.
Franck Dumas, l'entraîneur du Chabab, a tenté de minimiser l'impact de cette lourde défaite à la veille de la réception des Soudanais du Hilal. "On a mal débuté le match avec ce carton rouge et ce penalty inscrit par Mamelodi Sundowns qui est une excellente équipe. On a eu la chance d'égaliser juste avant la fin de la première période.
En début de seconde période, on reçoit un but sur corner. Quelques minutes après, on encaisse un troisième but. Après c'était un peu difficile pour nous de revenir dans le match, surtout à 10 contre 11, c'était une mission compliquée.
Je voulais que mon équipe continue à jouer après le troisième but de Mamelodi. Je pense qu'à 11 contre 11, on aurait montré un visage plus convaincant et plus de résistance", a expliqué le coach français lors de la conférence de presse post-match et d'ajouter : "À 3-1, j'aurais aimé que mes joueurs continuent à jouer, mais on a encaissé deux buts de plus.
Certes, c'est une défaite amère, mais elle ne nous fait pas sombrer, elle nous fait plutôt grandir. Je suis déçu, mais parfois une bonne claque ça remet les idées en clair."
En outre, Dumas est déjà passé à l'après-Mamelodi en soulignant : "J'ai dit à mes joueurs en fin de match que la défaite est une finalité pour moi ; perdre 3-1, 4-1 ou 5-1 c'est la même chose, mais ce qui m'a le plus dérangé c'est le contenu. On a été idiots sur cette rencontre, mais j'ai confiance en mon équipe pour rebondir.
Pour le prochain match face au Hilal, on sait quoi faire désormais. Déjà, le premier objectif c'est de commencer à 11 et de terminer à 11. Il faut vite se plonger dans la préparation de cette rencontre très importante pour nous."
Il faut dire que les prémices d'une défaite contre les Sud-Africains de Mamelodi Sundowns étaient tous réunis, surtout que la semaine qui a précédé ce match a été mouvementée avec beaucoup de tensions, que ce soit au niveau de la barre technique et entre les joueurs.
La bagarre qui a éclaté entre le portier Merbah et Sayoud et l'affaire Gasmi ont énormément perturbé la préparation de l'équipe pour ce match important face à Mamelodi Sundowns. Il est utile de rappeler que la délégation du CRB est arrivée hier matin à Alger en provenance de Dar Es-Salaam.
La bande à Dumas va entrer directement dans le vif du sujet en préparant le match de la troisième journée face au Hilal du Soudan, prévu vendredi 5 mars au stade du 5-Juillet-1962.

Sofiane MEHENNI
Confinement non respecté
La délégation du CRB, qui a regagné le pays hier matin, devait entrer en confinement dans un hôtel à Alger en raison du risque de contamination lié au variant de la Covid-19. Cependant, la direction n'a pas trouvé d'établissement hôtelier en mesure de les recevoir en urgence. Après avoir donc essuyé plusieurs refus de la part des hôtels, les membres de la délégation ont été priés de rejoindre leur domicile avec tous les risques que cela suppose. Ce qu'ils ont fait du reste. Ils ont été toutefois informés qu'ils seront confinés une fois l'hôtel trouvé. A l'heure où nous mettons sous presse, la direction du CRB n'avait toujours pas trouvé de "refuge" pour le confinement. Nous y reviendrons dans notre édition de demain.

Samir LAMARI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.