Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Le MJS rassure les sportifs d'élite pour leur avenir professionnel, après la reconversion    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Maladies chroniques: appel au respect des recommandations médicales durant le Ramadhan    FAT: Décès de l'ancien DTN, Mohamed Bouchabou    Covid-19: au moins 2.987.891 morts dans le monde    Ligue 2 (12e j): le derby JSMB-MOB à l'affiche    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Algérie-Liban: renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Real : l'avenir de Benzema serait lui aussi scellé    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Amara, un plébiscite et des promesses    Le gouvernement français «regrette»...    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tous les indicateurs sont en hausse    Tension persistante dans l'éducation    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Est-ce une nouvelle crise ?    La grève s'étend    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Front Polisario invite la Minurso à l'impartialité
sahara occidental
Publié dans Liberté le 04 - 03 - 2021

Le Front Polisario a dénoncé mardi la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation générale dans les territoires sahraouis faite par le porte-parole du SG de l'ONU, Stephane Dujarric.
"Malgré l'affirmation selon laquelle la Mission de l'ONU pour le référendum au Sahara occidental (Minurso) continue de suivre la situation sur l'ensemble du territoire, y compris à Guerguerat, la description ambiguë et incohérente de la situation générale dans le territoire montre, une fois de plus, la tentative de la Mission de donner l'impression que le calme global prévaut toujours au Sahara occidental", a assuré, dans un communiqué, le représentant du Front Polisario à l'ONU.
Réagissant à la déclaration faite lundi par le porte-parole du secrétaire général des Nations unies, M. Sidi Omar a fait savoir que "le Front Polisario déplore cette façon réductrice de décrire la situation actuelle au Sahara occidental, qui non seulement fait écho à certains aspects du récit officiel de l'Etat d'occupation marocain à cet égard, mais qui est également irresponsable et inutile". Laquelle description "sape encore la crédibilité déjà érodée de la Mission et induit le Secrétariat, le Conseil de sécurité (de l'ONU) et la communauté internationale en erreur sur la réalité de la situation actuelle au Sahara occidental", a-t-il indiqué.
Selon lui, "il est indéniable que le Sahara occidental est actuellement en état de guerre ouverte en raison de la violation grave du cessez-le-feu par l'Etat d'occupation marocain (..), qui a déclenché une nouvelle guerre qui pourrait entraîner les conséquences les plus graves pour la paix, la sécurité et la stabilité dans l'ensemble de la région".
Par ailleurs, le représentant du Front Polisario à l'ONU déplore, en outre, le fait que "l'Etat occupant marocain reste dans un état de déni et tente désespérément de minimiser l'impact des lourdes pertes subies par ses forces au cours des derniers mois", faisant savoir "qu'il a même émis des ordres stricts empêchant, entre autres, toute manifestation publique de deuil des soldats marocains victimes de la nouvelle guerre".
"Il est impératif que la Minurso maintienne sa neutralité, son impartialité et son indépendance lorsqu'elle rend compte des événements au Sahara occidental et en rapport avec celui-ci", soutient Sidi Mohamed Omar. Et de prévenir sur le fait que l'attitude "de banalisation" à l'égard du Sahara occidental est la recette du désastre compte tenu de la situation actuelle dans le territoire résultant de la grave violation par le Maroc du cessez-le-feu de 1991 (..).
Le porte-parole du secrétaire général des Nations unies, Stephane Dujarric, a indiqué, lundi, que la Minurso continue de recevoir des rapports faisant état de tirs sporadiques le long du mur de sable marocain, réfutant ainsi les tentatives de dissimuler la guerre qui fait rage au Sahara occidental depuis plus de trois mois.
L'Allemagne reconnaît le droit à l'indépendance des Sahraouis. Dans ce contexte, le coordinateur des relations arabo-européennes au Parlement allemand, Abdul Massih Al-Shami, a, en revenant sur la décision du Maroc de suspendre ses relations diplomatiques avec l'ambassade d'Allemagne à Rabat, qu'il a qualifiées d' acte "anti-diplomatique", affirmé que "l'Allemagne reconnaît le droit du Sahara occidental à l'indépendance.
La politique allemande ne cautionne jamais les décisions qui peuvent conduire à changer la carte du monde ou annexer des pays à des autres, à l'instar de ce qui se passe au Sahara occidental". Pour sa part, le ministre d'Etat britannique pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (MENA), James Cleverly, a souligné que le gouvernement de son pays prend acte des rapports faisant état d'affrontements militaires entre l'Armée populaire de libération sahraouie (APLS) et les forces de l'armée royale marocaine.
Il a ensuite rappelé la position de son pays qui "continue d'exhorter chacun à éviter l'escalade, à retourner à l'accord du cessez-le-feu et à s'engager à nouveau dans le processus politique sous l'égide de l'ONU". Et d'affirmer l'appui de Londres aux efforts du Secrétaire général onusien pour désigner un envoyé personnel au Sahara occidental dans les plus brefs délais.
Le Premier ministre du Lesotho, Moeketsi Majoro, a également réaffirmé le soutien indéfectible de son pays au droit inaliénable du peuple du Sahara occidental à l'autodétermination afin de lui permettre de s'exprimer librement sur son destin, conformément au droit international.
Enfin, le président de la Fédération des institutions de solidarité avec le Sahara occidental (Fedissah), Carmelo Ramirez, a renouvelé, l'engagement de son mouvement à "soutenir le gouvernement et le peuple sahraouis pour le recouvrement de leur droit à l'indépendance", tout en insistant sur le fait que "la proclamation de la République sahraouie a été et demeure le plus grand acquis dans l'histoire du peuple sahraoui et un pas positif qui renforce sa lutte pour sa liberté".
A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.