Coupe de la Ligue : le MC Oran bat le CABB Arréridj et passe en huitièmes de finale    Tottenham : Mourinho se moque de ce que peut raconter Pogba    "Retrouve-moi au mont Waq Waq", ou l'épopée fantastique d'une femme éprise de liberté    LA POUSSIÈRE SOUS LE TAPIS    Droit de grève et service public    113ème vendredi de manifestations: La mobilisation ne faiblit pas    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Groupe Est: Le trio de tête en déplacement    FAF - Elu président à la majorité: Les chantiers de Charaf-Eddine Amara    Ligue 2 - Groupe Ouest: Sérieux tests pour l'ASMO et le CRT    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    Sidi Bel Abbès: Des jeunes manifestent contre le confinement    Algérie Poste: Les grévistes menacés de licenciement    Manifs et manips    Tebboune appelle à choisir «en toute liberté»    Le Hirak perd son inspiration    Garder son numéro en changeant d'opérateur    Le gouvernement desserre l'étau    Place au carré se dessine    Brèves Omnisports    Lancement des essais du système d'éclairage    L'entente cordiale    Une situation explosive au Sahel    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Takeda met à l'honneur «Home Infusion»    Les étudiants affichent leur mécontentement    Impressionnant bilan du MDN    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Le processus électoral est inéluctable    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Le gouvernement français «regrette»...    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré
Premier test aujourd'hui pour le Gouvernement en Libye
Publié dans Liberté le 08 - 03 - 2021

La séance parlementaire du vote de confiance au nouveau gouvernement intérimaire en Libye se tiendra aujourd'hui dans la ville de Syrte, sur fond d'optimisme modéré quant à l'approbation du cabinet de Abdelhamid Debeibah, dû notamment à l'absence d'un consensus auprès des parlementaires, dont certains refusent le lieu et la composante dévoilée, s'accordent à dire les observateurs de la scène politique libyenne.
Sur 175 députés que compte la chambre des représentants du peuple (parlement), il n'y a pour l'heure que 84 députés ayant exprimé ouvertement leur intention de voter en faveur du nouveau gouvernement. Seulement 100 députés ont fait part de leur décision d'assister à la séance de confiance.
Selon des médias libyens, la plupart des députés qui refusent d'assister à la séance de confiance à Syrte "pensent que les conditions nécessaires pour la tenue de ladite séance ne sont pas encore réunies, notamment après la publication par des experts onusiens d'un rapport sur des allégations de corruption lors du forum de dialogue politique libyen (FDPL) tenu au début du mois de février à Genève en Suisse".
Le comité d'experts de l'ONU, chargé de l'embargo sur les armes et des sanctions contre la Libye, a révélé dimanche dernier, dans l'annexe d'un rapport encore non publié officiellement, qu'"au moins trois participants se sont vu offrir des pots-de-vin pour voter en faveur de la liste gagnante".
Pour autant, l'absence des statistiques fiables s'agissant du nombre des députés favorables à la composante de Abdelhamid Debeibah ne suffit pas pour prétendre l'échec du gouvernement, préviennent des observateurs, qui relèvent que "l'enjeu n'est pas de taille, tant que l'approbation du nouvel exécutif sera faite en cas d'échec par les membres du FDPL, tel que prévu par les accords politiques conclus à Genève en Suisse".
"Les tractations qui se feront dans les coulisses avant l'ouverture de la séance parlementaire peuvent chambouler totalement la donne et renverser les pronostics", affirme-t-on, notant que "le président du parlement, Aguila Saleh, va peser de tout son poids pour gagner certaines voix auprès des députés réticents".
En outre, "la pression qu'exerce l'ONU sur la chambre des représentants du peuple depuis quelques jours pour voter en faveur du nouveau gouvernement peut aussi faire la différence lors du vote de confiance", ajoute-t-on. De leur côté, la France et l'Allemagne, à travers leurs ministres des Affaires étrangères, ont exhorté, samedi, les députés libyens à faire prévaloir l'intérêt suprême du pays et à œuvrer plutôt dans le sens de réussir les prochaines élections générales, prévues le 24 décembre prochain.
Le Premier ministre Abdelhamid Debeibah, qui a remis officiellement la liste de son cabinet, jeudi, au parlement, a indiqué qu'il a retenu six critères dans la sélection de son gouvernement.
"Les critères sont la compétence, la diversité géographique, la décentralisation, la représentativité féminine, la participation de la jeunesse et la répartition équitable des richesses", a précisé le bureau de communication du chef du gouvernement sur sa page facebook. Le gouvernement intérimaire, dont la mission devant prendre fin d'ici aux prochaines élections générales, s'est fixé 12 objectifs durant la phase de transition.
Il s'agit, entre autres, d'assurer la souveraineté à travers l'ensemble du territoire libyen, de réunifier les institutions de l'Etat, d'évacuer les mercenaires et forces étrangères présents dans le pays et d'instaurer la réconciliation nationale.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.