Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    La loi sur l'investissement dynamisera davantage la diversification économique    "Tels des esprits affables qui murmurent", Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Real : Eden Hazard ne lâche pas l'affaire    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Nouveau code de l'investissement: Les délais de traitement des dossiers considérablement réduits    Voirie, réfection des trottoirs, éclairage public...: Opération d'aménagement sur l'axe de Ras El-Aïn    Es-Senia: Aménagement et embellissement extérieur à la zone d'activité    Pour accompagner les hôtes d'Oran aux Iles Habibas: Une soixantaine de jeunes en formation de guides touristiques    Une coopération heureuse et profitable    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Nora, Saliha et les harkis    Tirage au sort jeudi en ligne    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    La méthode Ankara    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    La gauche tente de nouveaux visages    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    31 décès et 1.511 blessés en une semaine    Les raisons de l'union patronale    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une richesse en quête de labellisation
huile d'olive à Bordj Bou-arréridj
Publié dans Liberté le 06 - 04 - 2021

Sur les 39 variétés d'olives que compte l'Algérie, 18 sont cultivées dans la région, telles que Chemlal et Adjeraz.
Une démonstration sur la dégustation de la meilleure huile d'olive de la région de Bordj Bou-Arréridj a été organisée par Guissous Mokhtar, chercheur à l'université Mohamed Bachir-Ibrahimi de Bordj Bou-Arréridj et dégustateur international, avec ses étudiants. Une occasion inouïe pour découvrir des huiles d'olive d'exception, fabriquées dans les règles de l'art et dont on ne parle encore que peu.
Une opportunité aussi pour découvrir comment choisir son huile d'olive et surtout apprendre à consommer une huile mondialement appréciée : l'extravierge. Avec une production annuelle moyenne qui ne dépasse pas 60 000 t, dont 5600 t dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, l'Algérie est classée 8e au monde, mais elle peut, en fournissant des efforts, prétendre à un meilleur classement.
"Les olives sont dans l'ADN des Bordjiens des montagnes du Nord, depuis les premiers Amazighs. Dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, l'huile d'olive s'est d'ailleurs inspirée de la région Nord pour son nom «zith leqbayel» (huile de Kabylie)", a soutenu Dr Guissous. Le Bordjien consomme une moyenne de 4,3 l/an.
Cette dernière est 4 fois plus que la moyenne nationale qui est de 1,1 l/an/personne. Sur les 2100 huileries que compte l'Algérie, 104 sont à Bordj Bou-Arréridj, dont 11 modernes. Ici, presque tout est fait manuellement, la cueillette, la trituration, le conditionnement et le stockage.
"Sur les 39 variétés d'olives que compte l'Algérie, 18 sont cultivées dans la région, telles que la Chemlal et Adjeraz, et l'huile sauvage, résultat du jus du fruit de l'oléastre qui pousse à l'état naturel grâce aux pépins digérés et disséminés çà et là par les oiseaux. Et toutes les cultures sont biologiques", a expliqué Dr Guissous. Sauf qu'on trouve un peu de tout sur le marché, et certains usent d'appellations et de packagings pour attirer le client.
Aussi, l'huile d'olive "extravierge" n'est pas non plus un gage absolu de qualité, car 70% des huiles qu'on retrouve dans le commerce ne sont en fait pas conformes, y compris des huiles étiquetées "extravierge".
Pour comprendre ce qu'est une huile extra-vierge, il faut d'abord en comprendre le processus de production. Une huile d'olive extravierge est faite uniquement de jus d'olives récolté en pressant les fruits à froid mécaniquement. Un olivier ne produit qu'autour de cinq litres d'huile par récolte. De plus, les olives doivent être cueillies vertes, ce qui garantit une meilleure qualité, mais un moins bon rendement.
Pour Dr Guissous, l'huile d'olive n'a pas une durée de conservation indéfinie. Elle conserve ses propriétés pendant environ deux ans après sa date de mise en bouteille.
Les meilleurs producteurs pressent également leurs olives dans les 12 heures suivant la récolte. "Après 24 heures, l'oxydation se produit, ce qui augmente le taux d'acidité de l'huile. Elle sera moins extravierge", a expliqué le spécialiste, en ajoutant que des parasites, une sécheresse ou des pluies trop abondantes sont d'autres facteurs qui influent sur la récolte.
"Une huile d'olive élaborée à partir d'olives ayant subi une fermentation avec de l'oxygène tourne quant à elle au vinaigre. Elle dégage alors des arômes de vin rouge, voire de vernis à ongle", a-t-il ajouté.

Chabane BOUARISSA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.