Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les raisons de la colère de Belmadi
il a joué un rôle dans les Tractations pour le choix des candidats à la FAF
Publié dans Liberté le 11 - 04 - 2021

Le coach national, Djamel Belmadi, s'est démarqué des prochaines élections de la FAF. "Je ne soutiens personne", martèle-t-il dans un communiqué publié vendredi soir sur le site de la FAF et rapporté dans notre édition d'hier.
"Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a tenu à apporter des précisions qu'il juge plus qu'importantes au sujet du déroulement du dernier stage de la date FIFA (22 au 30 mars 2021) au cours duquel, l'équipe nationale avait affronté la Zambie (le 25 à Lusaka) et le Botswana (le 29 à Blida).
À ce propos, M. Belmadi estime que ce stage s'est déroulé dans des conditions chaotiques ne lui permettant pas d'être dans des positions et dans des dispositions à même de mener à bien ses missions d'entraîneur. Cela a même perturbé sérieusement les joueurs, ce qui est inadmissible à l'échelle d'une sélection.
Tout ce marasme vécu et cette ambiance pesante, en rapport avec les prochaines élections de la Fédération algérienne de football, inquiètent fortement le sélectionneur national qui ne veut pas être mêlé à d'autres considérations en dehors de ses prérogatives, de son cadre professionnel et de ses engagements avec l'équipe nationale.
M. Belmadi ne veut, en aucun cas, être le soutien de qui que ce soit, ni voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d'un quelconque programme, voire pour des desseins populistes, estimant qu'il s'était engagé avec la première sélection du pays uniquement pour des objectifs sportifs bien précis.
Cette situation l'inquiète au plus haut point et risque de compromettre sérieusement l'avenir des Verts lors des prochaines échéances", indique le communiqué de la fédération.
Pourquoi donc une telle mise au point de Belmadi concernant un sujet qui ne le concerne pas, même s'il a clairement affiché, dès le début, sa préférence pour le maintien de Zetchi, ce qui est son droit le plus absolu ?
En vérité, Belmadi, qui a rencontré le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid Ali Khaldi, et le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a essayé vainement de défendre l'option du maintien de Zetchi au moins jusqu'à la fin de l'année 2021, soit jusqu'à la fin des éliminatoires du mondial 2020, histoire de voir venir.
Puis, il a pesé de tout son poids pour écarter brutalement des candidats potentiels, à l'image d'Antar Yahia, de Walid Sadi et de Kerbadj. Des personnes avec lesquelles il refuse de travailler.
Il a également avancé le pion Abderaouf Bernaoui, connu pour être un proche de Zetchi. Cependant, les pouvoirs publics ont jeté leur dévolu sur Charef Eddine Amara, sans forcément demander son avis.
Devant les réactions négatives de la vox populi, Belmadi, conscient surtout que des parties ont exploité son nom à satiété, s'empresse donc de retirer son soutien à la feuille de route des pouvoirs publics. Trop tard. Des informations ont d'ailleurs fait état hier soir d'une menace de démission de Belmadi. Affaire à suivre...

S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.