Le Polisario appelle l'ONU à protéger le peuple sahraoui de la répression marocaine    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Man City : Guardiola aurait pris une décision pour Mahrez et Gundogan    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Des enseignants universitaires véreux    Réactions mitigées des partis politiques    Le Cnese en phase de propositions    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Et si c'était du schiste ?
Hydrocarbures et substances minérales découverts dans un puits à Constantine
Publié dans Liberté le 12 - 04 - 2021

L'option d'un soutirage illicite à partir des pipelines traversant Constantine, tout comme celle de la découverte d'un probable gisement d'hydrocarbures, n'a pas été explorée par les techniciens de Sonatrach.
La découverte, récemment, d'hydrocarbures et de substances minérales dans un puits artésien à Ouled Rahmoune, dans la wilaya de Constantine, continue de faire surgir moult questionnements chez les spécialistes, certains y voyant une piste conduisant probablement à la découverte d'un gisement d'hydrocarbures, d'autres privilégiant une origine criminelle liée au phénomène de soutirage illicite d'hydrocarbures à partir des canalisations de transport installées par le groupe Sonatrach.
Bizarrement, ces deux options n'ont pas été explorées par les techniciens du groupe public d'hydrocarbures chargés d'enquêter sur l'origine des huiles et des gaz contenus dans ledit puits.
Comme s'il s'agissait uniquement d'entériner l'hypothèse de l'inexistence d'un gisement d'hydrocarbures conventionnels ou de schiste. "Après l'interprétation de l'ensemble des résultats des différentes analyses, Sonatrach informe l'opinion publique que l'huile de ce puits d'eau artésien est une huile de moteur très dégradée, prouvée par la présence de métaux en quantités importantes qui est probablement due à l'usure et à la pollution de cette huile", a indiqué Sonatrach dans un communiqué, soulignant, au sujet des émanations de gaz constatées sur place, que "le méthane est le principal constituant analysé. Il s'agit du biogaz issu de la fermentation de matières organiques animales ou végétales en l'absence d'oxygène".
Une option qui ne convainc pas tous les spécialistes qui, même s'ils ne démentent pas l'hypothèse défendue par la compagnie publique des hydrocarbures, nourrissent une certaine curiosité sur les autres options que les techniciens de Sonatrach balaient d'un revers de la main. Ces derniers auraient pu pousser les investigations plus loin pour analyser l'option d'un soutirage illicite des hydrocarbures à partir des pipelines traversant la région.
Il s'agit de vérifier les bilans des débits de carburant circulant dans les pipelines reliant la raffinerie de Skikda à la zone de stockage de produits pétroliers d'El-Khroub. L'exploration de cette piste suppose l'utilisation, entre autres, des données statistiques, techniques et environnementales, qui pourraient confirmer ou infirmer l'option d'un soutirage d'hydrocarbures à partir des canalisations existantes.
En revanche, des spécialistes plaident en faveur de l'existence possible d'un gisement d'hydrocarbures conventionnels, d'autant plus que des travaux d'exploration dans le Nord constantinois, menés par des entreprises pétrolières étrangères, avaient eu lieu il y a plus d'un demi-siècle.
La découverte réalisée par l'agriculteur constantinois pourrait également ne pas être aussi anecdotique que ce que suggère le communiqué de Sonatrach, puisque, selon certaines recherches, le Nord constantinois recèlerait des gisements d'hydrocarbures de schiste et de sables bitumineux.
Quoi qu'il en soit, la présence de matières minérales et d'importants volumes d'hydrocarbures par litre dans les échantillons prélevés à partir des liquides et des gaz provenant du puits artésien d'Ouled Rahmoune serait une donnée précieuse qui éclaire sur la nécessité d'approfondir les investigations menées par les techniciens de Sonatrach. Or, le choix qui semble être fait est de mettre cet indicateur à l'opposé des autres options, comme pour dépassionner un fait divers qui n'aurait pas dû être.

Ali TITOUCHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.