Bouira : Deux manifestants placés sous mandat de dépôt    L'Agence nationale du sang célèbre la Journée mondiale du donneur de sang    Hand/ Championnat Excellence (messieurs) : le GS Pétroliers déclare forfait pour les play-offs    Logements AADL: des instructions pour l'examen de la 2ème vague de recours des souscripteurs de l'AADL 2013    Enseignement professionnel: création d'un centre de formation dans les énergies renouvelables à Cherchell    Coronavirus: 354 nouveaux cas, 242 guérisons et 8 décès    11.000 policiers mobilisés pour garantir la couverture sécuritaire des épreuves du BEM    Dossier sahraoui: le Maroc enchaine les camouflets    Coupe Billie Jean King: "On s'attend à un niveau assez élevé"    Espagne : Luis Enrique envoie un message à Eriksen    La 26e journée se jouera vendredi et samedi    L'Algérien Fethi Nourine (-73 kg) qualifié aux JO de Tokyo    El-Hamri cale au mauvais moment    Vive polémique entre Macron et Johnson    28 millions de dollars pour un vol dans l'espace avec Jeff Bezos    Des mesures spéciales au niveau des plages ?    Le record mondial de l'association Errakim de Médéa    L'Unicef et l'OIT promettent d'éliminer le travail des enfants    Sonatrach et des sociétés danoises en quête de partenariats    Choc et impact !    La saturation risque de compromettre les programmes de logements    Un déficit de 45% de la production céréalière    3 soldats tués et 4 autres blessés    CES LOIS QUI FONT LE LIT DU FEMINICIDE    Cité Kouhil Lakhdar à Constantine : Un nouvel effondrement inquiète les habitants    3400 affaires élucidées et 3799 suspects arrêtés en mai dernier    AEP à Alger : Instructions fermes pour un approvisionnement régulier    Vaccination contre la Covid à Annaba : 41% de la population ciblée touchés    La Journée nationale de l'artiste célébrée    Le ministère de la Communication retire l'accréditation à France 24    Ministère des Finances: L'économie se remet progressivement de la crise Covid-19    Tiaret - Foncier industriel : 24 hectares inexploités récupérés    DNA - Ligue 2: Les probabilités à deux journées de la fin    En attendant la proclamation des résultats: Un taux de participation de 30,20% aux législatives    Tribulations d'un raboteur d'urnes !    L'Egypte rejette les mesures unilatérales de l'Ethiopie    Moyenne du taux de participation de 30,20 %    Le FLN «rafle la mise»    La longue nuit du dépouillement    Le discours politique sans impact    «C'est un jour heureux pour l'Algérie»    Le choc post-traumatique de la barbarie israélienne    «Je deviens Ifru Nomade!»    Un livre sur les victimes des traumatismes    Premier festival sur les plantes médicinales en Algérie    Un colloque virtuel sur l'économie informelle et les inégalités de genre    Le livre sur la question kabyle disponible en Algérie    Me Abdelkrim Khaldi tire sa révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers un congrès national sur la réconciliation en Libye
Des concertations ont été lancées
Publié dans Liberté le 08 - 05 - 2021

Des chancelleries occidentales appellent au respect de la date du double scrutin présidentiel et législatif, prévu le 24 décembre, pour parachever le processus de sortie de crise en Libye, en guerre depuis dix ans.
Le Conseil présidentiel en Libye, dirigé par Mohamed al-Manfi, a entamé des concertations pour la tenue d'un congrès national sur la réconciliation, ont indiqué des sources proches du conseil citées par des médias libyens. "Le président du Conseil présidentiel est en train de se concerter et de contacter les notables de toutes les régions libyennes afin de les convaincre de la nécessité de tenir ce congrès avant les élections générales prévues le 24 décembre de l'année en cours", précise-t-on de mêmes sources.
Selon les sources, "les membres de la Commission de réconciliation nationale mise en place au mois d'avril dernier par le Conseil présidentiel se sont rendus récemment dans plusieurs villes libyennes à la rencontre des citoyens pour les convaincre de la nécessité de se mobiliser pour le succès de ce congrès". Le chantier de la réconciliation nationale figure parmi les douze objectifs que se sont fixés les nouvelles autorités libyennes durant la période de transition devant prendre fin d'ici aux prochaines élections générales. Les Nations unies, qui soutiennent les autorités libyennes, se sont félicitées de la mise en place de la Commission de réconciliation nationale et se sont dit prêtes à l'accompagner dans ses missions.
"La Commission de réconciliation nationale sera chargée de jeter les bases d'un processus de réconciliation nationale pour promouvoir la tolérance, la justice et les droits de l'Homme", avait indiqué la Mission d'appui des Nations unies en Libye (Manul) dans un communiqué. "Il s'agira notamment de restaurer le tissu social parmi les composantes de la société libyenne dans le cadre d'un processus de réconciliation inclusif dans le respect des droits humains, pour garantir une paix, une stabilité, une unité et une prospérité durables", avait souligné la Manul, affirmant que "l'ONU est prête à soutenir les autorités libyennes dans ce sens". En vue d'œuvrer pour la réinstauration de la réconciliation nationale, le Premier ministre du Gouvernement d'union nationale libyen, Abdelhamid Debeïbah, a pour sa part affirmé mardi qu'il tiendra prochainement une réunion du gouvernement dans la ville de Benghazi, à l'est de Tripoli, qui était pendant de longues années le théâtre de massacres et de confrontations entre les Libyens.
Par ailleurs, les ambassades de France, d'Allemagne, d'Italie, du Royaume-Uni et des Etats-Unis à Tripoli ont appelé jeudi la Libye à respecter la date des élections législatives et présidentielle du 24 décembre, censées permettre au pays de sortir d'une décennie de conflit. Dans une déclaration commune, ces chancelleries exhortent le gouvernement de transition récemment installé ainsi que la Chambre des représentants "à faciliter les élections du 24 décembre et à approuver la Constitution et le cadre légal pour ces élections d'ici au 1er juillet". "Outre les dispositions politiques et sécuritaires, les préparatifs techniques et logistiques sont essentiels", rappellent les cinq ambassades, alors que le gouvernement libyen n'a toujours pas entamé les préparatifs pour l'organisation de ce scrutin, qui représente pourtant la raison même de sa désignation.
L. M./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.