Coupe de la CAF/Coton Sport-JSK: les "Canaris" pour faire un pas vers la finale    Iran : Raïssi élu président avec 62% des voix, selon des résultats partiels    Hongrie-France : Les compositions d'équipes    BAC : Plus de 731.000 candidats attendus dimanche aux preuves du Baccalauréat    Le gouvernement s'engage à la mise en œuvre de l'accord d'Alger    Le droit à l'indépendance du Sahara Occidental    Le ministre interpellé sur la qualité de l'eau    De l'électricité algérienne pour la Libye    Coup de poker, coup de maître !    Glody Kilangalanga libéré    Les Canaris à pied d'œuvre à Yaoundé    Tahar Khaoua et Arezki Berraki sous mandat de dépôt    43 millions de dollars pour subventionner le Barrage vert    Actuculte    Laurent Gbagbo revient en Côte d'Ivoire    L'Algérie veut relancer son accession à l'OMC    Le Cnese appelle à exploiter davantage les traités bilatéraux    Cinq étudiants primés    Hamid Lounaouci nommé conseiller à la Présidence    SEPT PERSONNES PLACEES SOUS MANDAT DE DEPÔT    Raouraoua garde son poste    "La future APN aggravera la crise"    Espagne : une marche en faveur du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    LES GERANTS DES SALLES DES FÊTES ONT MARCHE À TIZI OUZOU    Quelque 3 millions de quintaux attendus    D'ENORMES INSUFFISANCES À COMBLER    L'Ethiopie aux urnes lundi pour des élections législatives    TAKFARINAS,DANSE AVEC L'HISTOIRE    LE VIOL, UN MARQUEUR INDELEBILE    Deux morts déplorés à Zéralda    RCA – MOB : Décisif pour les play-offs    Mouloudia d'Alger : Bensaha, Allati et Rebiai lynchés à l'entraînement    Ath Kouffi (Tizi Ouzou) : Les villageois réalisent un projet d'AEP    Héliopolis a été le théâtre d'un génocide    DES CHOIX ET DES ACTES    Infrastructures scolaires, centres de santé, sûretés urbaines...: D'importants équipements publics dans les nouveaux pôles urbains    Logements promotionnels publics: Ouverture de l'opération de souscription dans 39 wilayas    Journaliste: être ou ne pas être (II/II)    Bengrina souffle le chaud et le froid    Le dialogue comme seule alternative    Le défi que s'apprête à réussir le gouvernement    La cybercriminalité dans le viseur de l'Algérie    Chanegriha reçoit une délégation russe    Le Niger rouvre ses frontières terrestres    Trois personnes tuées dans une attaque armée dans l'Est du pays    Une édition sous le signe de l'espoir    L'activité culturelle reprend de plus belle    Un programme artistique riche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





38 hirakistes condamnés de 6 à 18 mois de prison ferme
interpellés vendredi passé
Publié dans Liberté le 18 - 05 - 2021

Au total, 90 manifestants ont été présentés dimanche devant la justice dans huit wilayas du pays.
Au moins 16 manifestants ont été condamnés dans la nuit de dimanche à lundi à des peines de prison allant de 6 à 18 mois, dont huit sans mandat de dépôt, après leur comparution immédiate au tribunal de Baïnem (Bab El-Oued) avec 19 autres manifestants, tous arrêtés lors de la marche de vendredi dernier, ont affirmé les avocats de la défense.
Lounès Mourad Mohamed a été condamné à 18 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, soit la plus lourde peine, pour les chefs d'inculpation d'"attroupement non armé", "incitation à attroupement non armé", "mise en danger de la vie d'autrui par violation des dispositions et mesures de sécurité", "violences contre les agents de l'ordre" et "destruction de biens publics de l'Etat", selon le Comité national pour la libération des détenus politiques et d'opinion (CNLD), alors que sept autres manifestants ont été condamnés à un an de prison ferme avec mandat de dépôt.
Les huit autres manifestants restants, dont des étudiants, ont été condamnés à six mois de prison ferme sans mandat de dépôt, affirment les mêmes sources. Répartis sur quatre dossiers, les 35 manifestants présentés dimanche devant le procureur près le tribunal de Baïnem (Bab El-Oued) ont tous été jugés en comparution immédiate, au même titre que treize autres manifestants jugés au tribunal de Sidi M'hamed d'Alger, dont deux ont été placés sous mandat de dépôt avec renvoi de leur procès au 24 mai prochain, tandis que les onze autres manifestants ont été relâchés en attendant leur procès prévu pour le 23 mai.Merbah Jugurtha et Ben Ourath Adlène sont poursuivis pour plusieurs chefs d'inculpation : "attroupement non armé", "ivresse publique", "destruction volontaire des biens d'autrui", "atteinte à corps constitués", "rébellion", "trouble à l'ordre public" et "violation des dispositions sanitaires relatives à la Covid-19", selon le collectif d'avocats cité par le CNLD.
D'autres militants de la révolution populaire du 22 Février 2019 ont été condamnés à différentes peines avec mandat de dépôt et d'autres placés sous contrôle judiciaire et leur procès renvoyé à fin mai dans cinq autres wilayas, où des dizaines de manifestants ont été interpellés et placés en garde à vue lors de la marche du Hirak de vendredi.
Au total, environ 90 manifestants ont été présentés dimanche dernier devant la justice dans huit wilayas du pays. D'autres militants ont été arrêtés le même jour, dont Ali Bekicha qui a été arrêté à son domicile à Oued Souf et placé hier sous mandat de dépôt pour "outrage à corps constitués", "publication de fausses informations avec divers moyens" et "atteinte à l'unité nationale", selon le CNLD. À Annaba, Mouissi Achref a été placé en détention provisoire avec renvoi de son procès pour le 24 mai, selon son avocate Leïla Boughrara.
Arrêté jeudi dernier, Abdelmouez Hadjeres, fils du détenu d'opinion Ali Hadjeres (61 ans), mis sous mandat de dépôt après appel du procureur concernant la décision du juge d'instruction qui l'avait placé sous contrôle judiciaire, a précisé le CNLD.

Lyès MENACER


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.