Le Real remercie Varane pour son professionnalisme    Le montant évoqué pour son transfert fait peur à Haaland    "C'EST UN PUTSCH DE PALAIS"    Critiques de l'étranger, soutien de la classe politique    Le Président limoge le ministre de la Défense    GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC    L'espoir d'une libération pour Rabah Karèche    Les perspectives de la coopération commerciale algéro-américaine passées en revue    Tunisie : la 2e République à l'agonie et l'armée valeur refuge    28 morts et plus de 12 580 sinistrés suite aux fortes précipitations    L'Irak enregistre plus de 12 000 cas en 24h, record depuis le début de la pandémie    Simple oubli ?    L'Algérie face à ses risques majeurs : que faire ?    Histoire du jour    2 morts et 4 blessés à Aïn-Séfra    Le droit d'avoir des droits, comme l'Homme    Cinq nouveaux sites culturels inscrits au Patrimoine mondial    Actuculte    Ligue des champions féminine : Affak Relizane à un succès de la phase finale    Nemouchi troisième boxeur qualifié aux huitièmes    Université Oran 2 : Plus de 4500 nouveaux étudiants    La réforme du système fiscal mondial a l'ère du numérique    A quelles nouveautés s'attendre ?    Un barbecue abandonné à l'origine du sinistre: Le pire évité de justesse au mont du Murdjadjou    Jijel: Trois ans de prison pour avoir animé un mariage durant le confinement    Le président de la Société algérienne d'infectiologie: «Les mesures de confinement ne sont pas assez strictes»    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    Athlétisme: Taoufik Makhloufi n'ira pas à Tokyo    Football - Ligue 1: Journée favorable au CRB    Haniched remplace Dékimèche    Kaïs Saïed suspend le parlement et limoge le premier ministre    Sale temps pour les islamistes    Goudjil et Boughali ripostent    Du pain sur la planche pour les députés    L'Onra est née    Le virus redouble de férocité    Le professeur Mansouri emporté par la Covid    2021 : l'année de tous les dangers    Tebboune réitère son "niet"    Washington appuie l'approche d'Alger    Moi, Tonya à l'affiche    Sean Penn refuse de tourner sa nouvelle série    Vu à Mohammadia (Alger)    Le bilan des activités de l'exercice 2020 au peigne fin    Les élus fustigent l'attitude du représentant du FLN    Poésie sur tous les fronts aux éditions Apic    M'hamed Ammar Khodja signe son retour avec deux albums    Cheikh H'ssissen, Un grand maître du chaâbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un déficit de 45% de la production céréalière
CAMPAGNE MOISSONS-BATTAGES À TIARET
Publié dans Liberté le 14 - 06 - 2021

Déjà en pleine crise de métadinage ayant affecté d'immenses parcelles céréalières à Tiaret, une calamité due au stress hydrique, la campagne moissons-battages a accusé une perte de 139 000 ha. Ainsi, selon un responsable de la cellule de communication de la direction des services agricoles (DSA), un déficit important de 45% est attendu sur la production céréalière. Il a déclaré que sur 310 000 ha emblavés, seule une superficie de 171 000 ha sera moissonnée.
Dans ce sillage, sur une production prévisionnelle de 4 030 000 q, la récolte réelle atteindra à peine les 2 200 000 q. Dès lors, la campagne moissons-battages, dont le coup d'envoi a été officiellement donné jeudi 10 juin à partir de la ferme pilote Chaouchaoua, concernera 90 800 ha de blé dur, 15 300 ha de blé tendre, 61 700 ha d'orge et 3 200 ha d'avoine, alors que la campagne labours-semailles a été marquée par des emblavures de 118 000 ha en blé dur, 30 000 ha en blé tendre, 157 000 ha en orge et 5 000 ha en avoine. Le directeur des services agricoles, le Dr Mahdi Touahria, a, lors des diverses rencontres organisées avec les responsables concernés (de la Chambre de l'agriculture, du Centre national de contrôle et de certification des semences (CNCC), de l'Institut technique des grandes cultures (ITGC)...), mis en évidence la nécessité d'une meilleure organisation afin de réussir la campagne moissons-battages et sauver ce qui reste des cultures.
En outre, il a mis en exergue les politiques mises en application par l'Etat, visant l'intensification de la céréaliculture et orientées de manière prioritaire vers le segment de la production qui fait l'objet, depuis quelques années, d'incitations publiques importantes financées par les fonds publics. M. Touahria a promis de prendre des mesures immédiates à entériner par les pouvoirs publics en matière de lutte contre le business des céréales, qui a toujours pénalisé les agriculteurs qui consentent des efforts avérés pour la concrétisation et la réussite des programmes d'intensification céréalière (PIC) par la perversion des tarifs réels de ce produit livré au marché parallèle.
Il a insisté sur la nécessité d'une maîtrise adéquate de la politique nationale ayant trait à la transaction céréalière, afin de mettre de l'ordre dans ce secteur névralgique de l'économie du pays. Par ailleurs, et pour revenir à la campagne moissons-battages, on a appris de la cellule de communication de la DSA que 61 points de stockage, pour une capacité totale de 2 877 000 q, sont mis à la disposition des céréaliers.
SALEM REMANE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.