Les élections locales en novembre    Ould Kaddour extradé vers Alger    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Biden publie une carte délimitant la RASD; Nouveau revers pour le Makhzen    Abominable Delta    Enseignements tunisiens    Records et hiérarchies: Les impitoyables circonvolutions des compétitions sportives    Jeux Olympiques de Tokyo: L'Algérien Boughera El Ouafi, médaille d'or du marathon des Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928 : qui s'en souvient ?    Chlef: Jusqu'à la perpétuité pour les incendies volontaires    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'Italie Championne olympique    Pas de demi-finale pour Kheris    Espagne - Brésil en finale    Baâdji passe à l'action    «L'Algérie ne se soumettra jamais!»    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    Le FFS demande la levée des contraintes    34 décès et 1.495 nouveaux cas en 24 heures    Le paiement électronique effectif    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Saïd Hilmi emporté par la pandémie    Les divas arabes à l'honneur    La scène artistique kabyle en deuil    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    «Nous sommes dans l'attente de la réponse de Sayoud»    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    Des mesures pour stabiliser le marché    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le procès de l'affaire Sonatrach 1 renvoyé sine die
à la demande de la défense
Publié dans Liberté le 17 - 06 - 2021

Le procès de l'affaire Sonatrach 1, prévu hier à la cour d'Alger, n'a finalement pas eu lieu. C'est le second report après celui décidé le 17 février dernier. Le report a été décidé par le juge du tribunal criminel à la demande de la défense qui a fait valoir les mêmes arguments qui ont appuyé le premier report. En effet, la défense a mis en avant "l'impossibilité" de la tenue du procès en raison de l'absence de nombreuses parties, notamment des parties étrangères.
L'un des accusés absents n'est autre qu'El-Ismaïl Mohamed Reda Djafar, président du conseil d'administration du groupe algéro-allemand Contel-Funkwerk. À rappeler que, lors du premier traitement de l'affaire, le tribunal a prononcé en février 2016 une peine de 6 ans de réclusion criminelle assortie d'une amende d'un million de dinars à l'encontre du principal accusé dans l'affaire, à savoir le président du conseil d'administration du groupe algéro-allemand Contel-Funkwerk, El-Ismaïl Mohamed Reda Djafar. Par ailleurs, une peine de 6 ans de prison ferme assortie d'une amende de 2 millions de dinars avait été également prononcée contre Mohamed Reda Meziane, fils de l'ex-P-DG de Sonatrach Mohamed Meziane. L'ex-P-DG de Sonatrach a, quant à lui, été condamné à une peine de 5 ans de prison avec sursis assortie d'une amende de 2 millions de dinars.
Il avait été mis sous contrôle judiciaire par le conseiller instructeur près la Cour suprême en juillet 2019. Le même tribunal avait condamné à une peine de 6 ans de prison ferme et à une amende de 2 millions de dinars Yazid Meghaoui et à une peine de 5 ans de prison ferme assortie d'une amende d'un million de dinars son père Hachemi Meghaoui (ex-P-DG de la banque CPA). L'ex-vice-P-DG chargé des activités amont, Belkacem Boumediène, avait été condamné à 5 ans de réclusion criminelle assortie d'une amende de 500 000 DA. En outre, le tribunal criminel d'Alger avait prononcé une peine de 5 ans de réclusion criminelle assortie d'une amende d'un million de dinars contre le second fils de l'ex-P-DG de Sonatrach, Bachir Fouzi Meziane. Par ailleurs, une amende de cinq millions de dinars avait été infligée à la société allemande Funkwerk-Plettac, tandis que les trois autres sociétés, à savoir la Sarl Contel Algérie, le groupe algéro-allemand Contel-Funkwerk et le groupe italien Saipem Contracting Algeria, avaient été condamnées chacune à une amende de 4 millions de dinars. 19 personnes morales et physiques impliquées dans l'affaire avaient bénéficié de l'acquittement.
Les accusés dans cette affaire sont poursuivis pour "association de malfaiteurs", "passation de marché en violation des législations en vigueur", "octroi d'indus avantages", "abus de fonction" et pour "conflit d'intérêts et blanchiment d'argent". À noter que la plupart des prévenus — après avoir purgé leur peine — sont en liberté. À noter que la Cour suprême a décidé le réexamen de cette affaire après un pourvoi en cassation pour son enrôlement de nouveau devant le tribunal criminel de la cour d'Alger.
Mohamed Mouloudj


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.