Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Réunion Gouvernement-walis samedi prochain    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Annaba a trouvé la parade    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    40 000 ha prévus pour la prochaine campagne agricole    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    Cinglant revers du makhzen    «La rupture avec le Maroc était nécessaire»    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Le MOC et le CRT dans l'embarras    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Les Vertes bouclent leur stage d'évaluation    Tuchel ne lâche pas Werner    Hakimi veut marquer l'histoire du club    Les préoccupations locales dominent    Les projections de l'Anade    Ca grogne    Une saignée inévitable    MERIEM    Démarrage des soldes    De nouveaux établissements inaugurés    La pénurie en eau potable était évitable    182 affaires en 9 mois    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    L'EVEIL DES CONSCIENCES    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    Lamamra s'entretient avec son homologue français    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le SG de l'ONU recommande de renforcer les effectifs de la Minusma
Dans un rapport sur le Mali remis au Conseil de sécurité
Publié dans Liberté le 18 - 07 - 2021

Augmenter la force de paix d'environ 2 000 Casques bleus vise, selon le chef de l'ONU, à étendre sa portée et la mobilité de ses opérations.
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, recommande d'augmenter la force de paix Minusma d'environ 2 000 Casques bleus, afin de mieux couvrir le centre du pays et avec davantage de mobilité, dans un rapport remis au Conseil de sécurité. "Cette proposition qui réclame un déploiement additionnel de 2 069 personnels en uniforme, incluant 1 730 militaires et 339 policiers, vise à étendre, de manière intégrée, la portée et la mobilité des opérations de la Minusma", indique le chef de l'ONU dans son rapport.
Le renforcement de la Minusma devrait inclure une dizaine d'hélicoptères, selon Guterres, qui précise que le coût de l'augmentation demandée pour la Minusma est estimé à 182,9 millions de dollars sur un an. En juin, l'ambassadeur français à l'ONU, Nicolas de Rivière, avait regretté qu'il n'y ait que 2 000 Casques bleus dans le centre du pays avec "trois hélicoptères mis à disposition une semaine sur deux".
La France, qui avait annoncé peu avant l'adoption de la résolution la fin de l'opération Barkhane avec une configuration de sa présence militaire, avait alors espéré pouvoir intégrer une hausse des effectifs de la Minusma. Mais l'aval requis du Congrès américain pour une augmentation des dépenses dans les opérations de paix n'avait pas pu être obtenu sur un délai trop court.
Dans une lettre accompagnant son rapport, Antonio Guterres précise que le coût de l'augmentation demandée pour la Minusma est estimé à 182,9 millions de dollars sur un an. La date à laquelle le Conseil de sécurité se prononcera sur cette demande d'augmentation du nombre de Casques bleus n'est pas encore connue.
La Minusma, qui est aujourd'hui l'une des missions de paix de l'ONU les plus coûteuses et plus dangereuses pour ses membres, est autorisée jusqu'à présent à déployer au Mali jusqu'à 13 289 militaires et 1 920 policiers. Cela a lieu alors que se poursuivent sur le terrain les opérations de lutte antiterroriste.
Les Forces armées maliennes (FAMa) annoncent avoir tué, dans la nuit du 15 au 16 juillet 2021, aux environs de 23h40, huit terroristes lors d'une offensive menée dans le secteur de Tièrè, dans la région de Koutiala. Au cours de cette offensive, les FAMa ont récupéré huit pistolets mitrailleurs, un lance-roquette, des postes radios talkie-walkie et d'importants lots de matériel. Elles ont déploré un blessé.
"Les ratissages se poursuivent dans les forêts de ladite zone contre les éventuels sanctuaires des groupes terroristes", a indiqué le communiqué de l'armée malienne. Le renforcement de la Minusma intervient dans un contexte où la restauration de l'ordre constitutionnel connaît des avancées très positives, selon le constat dressé par une délégation du Conseil de paix et de la sécurité de l'Union africaine, selon un média malien qui rapporte l'information.
Etant suspendu des instances de l'organisation africaine, depuis le sommet de la Cedeao tenu à Accra, le gouvernement de transition au Mali a mis à profit cette visite pour souligner ses besoins d'accompagnement pour l'organisation des élections de février 2022. Une échéance qui nécessite un appui technique et financier de l'UA, de la Cedeao et de l'ensemble des partenaires, notamment pour sécuriser le pays pour la tenue d'élections, ajoute la même source.
Les autorités de transition du pays, qui se sont engagées à respecter les échéances de la Transition et la tenue à date des élections, ont, en outre, mis l'accent sur les problèmes qui se posent en écueil à la réussite de la Transition, notamment la situation sécuritaire du pays, et de la situation sociale.

R. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.