La demande pétrolière appelée à fortement augmenter    Arrivée massive de harragas algériens en Espagne    Le procès en appel de Karim Tabbou renvoyé au 11 octobre    5 ans de prison pour le majordome du système    La valeur de la production agricole estimée à 98 milliards DA    Les travailleurs dans l'expectative    L'Allemagne tourne la page Merkel    Plus de 600 colons envahissent la mosquée Al-Aqsa    Khartoum convainc les manifestants à Port-Soudan    Vers le forfait de Slimani et de Benlamri face au Niger    4,8 millions de dinars à payer en guise d'amendes    Le CR Belouizdad en stage à Mostaganem    Le président Tebboune reçoit le chef du commandement de l'Africom    Benbouzid écarte l'éventualité d'une troisième dose de vaccin en Algérie    Un autre casse-tête pour les parents    Lancement des Journées du théâtre pour enfants et de marionnettes    Koeman et le Barça se rassurent    Les Canaris se préparent à Alger    Le FLN manquera des communes    Le PT tire la sonnette d'alarme    Le rôle positif de l'Algérie souligné à l'Assemblée générale    Flambée persistante et généralisée    Lancement d'un plan de wilaya pour promouvoir le tourisme local    Kamel Damardji intronisé au poste de président du CA    Hommage aux disparus    Liès Sahar est mort : il n'y a pas de perfidie savoureuse    Ils opéraient à El Hamri, Médiouni, Savignon et Bastille: Quatre dealers arrêtés, des psychotropes saisis    Tlemcen: Un réseau de vol de véhicules démantelé, 7 arrestations    Lamamra rencontre des membres de la communauté algérienne aux Etats-Unis    L'erreur humaine    Investissement: Plaidoyer pour la «colocalisation» et «l'intégration régionale»    Tlemcen: Le chantier de l'annexe du musée d'archéologie islamique bientôt relancé    Tébessa: Un site en quête d'aménagement    Que cherchent les américains à Alger?    67 Morts dans des combats autour de la ville stratégique de Marib    Des figures du «clan» à la barre    Le temps des réformes    Une satisfaction justifiée    Avocats et l'émouvant souvenir...    Quand l'Erma «défie» le président    Le tourisme «en panne»    Les jalons d'une nouvelle démarche    Brèves Omnisports    Hamilton victorieux cent et eau    Un verrou «débloqué»    L'école: le mausolée des charlatans    Le long fleuve algérie    Les éditeurs se préparent pour rebondir    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sonatrach se dote d'un code d'éthique D. R.
AFIN DE RESTAURER LA CONFIANCE
Publié dans Liberté le 22 - 07 - 2021

Sonatrach vient d'adopter "un nouveau code d'éthique régissant la conduite de ses dirigeants, de ses employés et de ses parties prenantes, le but étant de restaurer la confiance envers ses partenaires et de renforcer sa crédibilité et sa notoriété".
La Compagnie nationale des hydrocarbures a installé "un comité d'éthique" pour sa mise en œuvre (mise en œuvre de ce code). De même, elle a mis en place "un dispositif d'alerte permettant de recueillir, en toute confidentialité, les signalements des comportements qui s'écartent de ce nouveau code d'éthique".
Dans une déclaration faite à l'occasion de la signature de ce code de conduite, le P-DG de Sonatrach a souligné qu'il s'agit là "d'un document de référence sur lequel on doit s'appuyer pour l'élaboration d'actions et la prise de décisions", précisant que ce code "ne peut, toutefois, couvrir toutes les situations auxquelles nous pouvons être confrontés au quotidien, en tant que dirigeants ou collaborateurs".
Et de recommander qu'à chaque fois que nous serons appelés à prendre une décision, nous devrons "en contrôler la conformité à la loi, à l'éthique et à nos procédures", tout en ajoutant que "la Compagnie nationale s'engage, à travers ce nouveau code, à conduire ses activités avec intégrité, transparence, équité et excellence. Cela devrait lui permettre d'accomplir sa mission au service du développement et de la prospérité du pays. Chacun de nous est appelé à incarner ces valeurs et à les promouvoir auprès de nos partenaires et de toutes les autres parties prenantes et ce, partout où Sonatrach est présente".
Hakkar a, également, appelé "tous les employés, cocontractants et toutes les parties intéressées à ne pas hésiter à signaler tout manquement à l'éthique qu'ils auraient constaté, aux responsables de Sonatrach ou, le cas échéant, au comité d'éthique via le dispositif d'alerte mis en place".
De son côté, le président du comité d'éthique, Hamani Zoubir, a affirmé que "les principes et les valeurs énoncés dans le nouveau code visent à améliorer la qualité du climat social et à renforcer le sentiment d'appartenance".
Le nouveau code contribue aussi à "promouvoir une culture de transparence et un climat de confiance permettant de prévenir et de sanctionner les actes illicites et les abus commis au détriment de l'intérêt général, de l'intégrité, de la réputation et de l'image de marque de Sonatrach".
À l'occasion du paraphe de ce nouveau code, Sonatrach a présenté "une feuille de route portant sur l'implémentation des deux normes NA ISO 37001 et NA ISO 26000, relatives respectivement au management anti-corruption et aux responsabilités sociétales". Il est utile de rappeler que Sonatrach a été ébranlée, ces dernières années, par de nombreux scandales de corruption.
Des enquêtes judiciaires portant sur des faits de corruption avaient conduit à des arrestations, à des poursuites et à des condamnations. Aux dires des experts, le fléau de la corruption représentait l'une des menaces les plus graves pour la stabilité de la Compagnie nationale des hydrocarbures. Celle-ci, tétanisée, semble avoir du mal à s'en remettre et à se mettre sur les rails.

Youcef SALAMI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.