Man United : Un Ronaldo énervé reçoit un ordre de Solskjaer    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    Quand la sonorisation fait défaut dans les tribunaux    Sabotages sur les câbles téléphoniques    Inquiétudes sur la situation des finances publiques    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Des listes passées à la moulinette    Les Sétifiens décidés à revenir avec un bon score    Infantino en tournée en Amérique latine    Livraison de la totalité des infrastructures rénovées en décembre    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Le petit pas de Macron    Le 17 octobre 1961, les dessous d'un crime d'Etat    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Le Chabab prend l'eau    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    14 affaires criminelles au programme    Les sages-femmes annoncent un mouvement de grève    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    L'Algérie conserve la 30e place mais devient 4e en Afrique    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    Trois nouvelles médailles pour l'Algérie    Ouzellaguen : Rentrée scolaire sans manuels    Pandémie, école privée et école publique    Produits alimentaires: Les commerçants qui ne déclarent pas leurs stocks considérés comme spéculateurs    CNL: Plus de 67.000 logements ruraux réalisés en 18 mois    El Tarf: La CASNOS facilite les paiements des cotisations    Massacre d'Algériens à Paris en 1961: Macron dénonce des «crimes inexcusables»    La transition au Soudan vit sa «pire crise»    L'UE «prête» à recevoir les Iraniens «mais le temps presse»    Les services se mettent à la page    Qu'en est-il du brut algérien ?    Un air de départ du..    L'Anie et l'imbroglio politique des locales    Une femme massacrée par son époux    3 décès et 93 nouveaux cas en 24 heures    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    L'échauffement, à bout de souffle    L'opération tourne au ralenti    La tension reste vive    Chronologie d'un crime d'état    Un riche programme commémoratif    L'inoubliable Fatima Bedar    Afin que nul n'oublie !    Tlemcen: Un militaire tué et deux autres blessés dans l'explosion d'une bombe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



UNE PANNE D'ELECTRICITE PARALYSE LE COMPLEXE SIDERURGIQUE
EL HADJAR
Publié dans Liberté le 01 - 08 - 2021

■ Dans un communiqué rendu public, hier, le complexe sidérurgique d'El-Hadjar indique qu'en raison de la panne intempestive d'un transformateur de 60 kilovolts qui alimente une partie de la ville d'Annaba et les unités industrielles de la région, les installations de production du site Sider ont subi des dommages et ont été arrêtées jeudi dernier.
À l'exception, cependant, de la centrale à oxygène du complexe Sider d'El-Hadjar, qui a fait l'objet d'une opération d'entretien en toute priorité, afin d'être remise en exploitation le lendemain, jeudi, grâce aux efforts conjugués des équipes de maintenance de Sonelgaz et de celles du complexe sidérurgique, explique l'auteur du communiqué.
Et de rappeler que la centrale à oxygène du site d'El-Hadjar fournit quotidiennement 5 000 litres d'oxygène liquide aux structures de santé en charge des malades infectés par la Covid-19 dans le cadre du soutien des efforts de lutte contre la pandémie de Covid-19, d'où la remarquable célérité pour alimenter cet équipement stratégique.
"Une véritable course contre la montre qui a été suivie minute par minute par les responsables du groupe Imetal avec à leur tête Tarek Bouslama, aux côtés du président-directeur général et des membres du conseil d'administration du groupe Sider", a indiqué la direction du groupe.
Cela en n'omettant pas de rendre un hommage particulier au P-dg de Sonelgaz, Chaher Boulakhras, et au premier responsable de la filiale GRTE, Abdelhamid Raïs, qui ont tous deux pris les dispositions d'urgence, une fois avisés quant à la panne, en dépêchant leurs meilleurs agents à El-Hadjar pour remettre en marche la centrale à oxygène, dès les premières heures de la journée de vendredi.
Les cadres des deux groupes se félicitent du fait que malgré la perturbation occasionnée par la panne géante d'électricité, la centrale en question a pu produire et livrer, rien que cette fin de semaine, 12 000 litres d'oxygène aux hôpitaux d'Annaba et plus de 110 000 litres d'oxygène aux établissements sanitaires d'Annaba, depuis le début de l'opération.

A. ALLIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.