Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Sarkozy au TPI, ça tarde    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    L'article 184 du code électoral largement contesté    Le jeu malsain de Riyad    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Défis et espoir    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Course contre la montre à Blida    Washington lâche Rabat    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le massif de l'Edough dévoré par les flammes
Sous des températures qui oscillaient entre 40 et 45° à Annaba
Publié dans Liberté le 12 - 08 - 2021

Epargnée jusqu'ici par les incendies qui ont ravagé la majeure partie des wilayas du centre et de l'est du pays, Annaba a été la proie des flammes, mardi soir, lorsque 8 foyers distincts se sont déclarés dans les zones boisées des communes d'El-Eulma et d'El-Bouni, du quartier périphérique de Sidi Aïssa, en périphérie de la ville chef-lieu et autour du village de Seraïdi qui la surplombe. Avec un mercure oscillant entre 40 et 45 degrés, les villes et villages de la région d'Annaba connaissent une canicule exceptionnelle, que sont venus exacerber ces brasiers dévastateurs qui, fort heureusement, n'ont occasionné que des dégâts matériels.
Faisant un point sur la situation, hier, le chargé de la communication de la Conservation des forêts de la wilaya d'Annaba, Mohcen Allam, a indiqué que devant l'ampleur et surtout la multiplicité des feux et de leur rapide propagation, une cellule de crise a été installée pour organiser et suivre de bout en bout l'opération de lutte contre chacun des sinistres. Ce responsable a expliqué que si les éléments de la Protection civile sont parvenus à venir à bout des flammes qui dévoraient les maquis et les broussailles des localités de Bouguentas et d'El-Eulma, grâce à la mobilisation d'un nombre conséquent de moyens humains et matériels, la situation reste préoccupante sur les hauteurs de la ville côtière, à Seraïdi. Mohcen Allam a précisé que grâce au concours des directions des ressources en eau, des travaux publics et des collectivités locales, plusieurs gros engins, des bulldozers surtout, ont été mis à contribution pour tracer des voies coupe-feu et ainsi ouvrir la route aux camions anti-incendie. Un travail non sans risques sous une chaleur suffocante qui aura duré une bonne partie de la nuit pour les hommes du feu, aidés en cela par les responsables et les élus locaux, et des citoyens volontaires dont la plupart ont passé la nuit de mardi à mercredi, à Seraïdi, avant de revenir à l'assaut des flammes, dès les premières heures de la journée.
De violents incendies continuaient, en effet, à dévorer, hier, des dizaines, voire des centaines d'hectares de forêt du djebel Edough dans la partie nord du village touristique, se propageant à une vitesse hallucinante en direction de la mer en contrebas, selon des habitants de cette localité haut perchée, qui disent craindre que le sinistre touche les habitations des zones de Bouzizi et d'Aïn Barbar.
Sur ce point, le chargé de la communication de la Conservation des forêts a été rassurant en affirmant que la ligne de feu a, jusqu'à présent, épargné les localités habitées du massif de l'Edough, mais que cela n'a pas empêché les autorités de prévoir un dispositif d'évacuation des personnes, si les circonstances l'exigeaient.

A. Allia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.