L'occupant israélien veut vider El Qods de ses habitants et de ses repères    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Faible participation, pas d'incidents    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Modeste engouement    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi
Affaire de l'ex-DG de la résidence d'Etat Sahel
Publié dans Liberté le 16 - 09 - 2021

Le procureur de la République près le pôle économique et financier de Sidi M'hamed (Alger) a requis hier une peine de 7 ans de prison ferme assortie d'une amende de 4 millions de dinars à l'encontre de Hamid Melzi, l'ex-directeur général de la résidence d'Etat Sahel, 12 ans de prison ferme et une amende d'un million de dinars à l'encontre de l'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, ainsi qu'une peine de 8 ans de prison ferme et une amende d'un million de dinars à l'encontre de l'ancien ministre Abdelmalek Sellal.
Le procureur de la République a également requis une peine de 4 ans de prison ferme et une amende de 5 millions de dinars à l'encontre des enfants de Melzi, à savoir Mouloud, Ahmed et Salim. Tandis qu'une peine de 3 ans de prison et une amende de 500 000 DA ont été requises à l'encontre de son 4e fils, Walid. Le représentant du parquet a également requis une peine de 6 ans de prison ferme et une amende de 2 millions de dinars à l'encontre de l'ex-DG d'Air Algérie Bekhouche Allache, 7 ans de prison ferme et une amende d'un million de dinars à l'encontre de l'ex-DG d'Algérie Télécom Choudar Ahmed, ainsi que 4 ans de prison ferme et une amende de 500 000 DA à l'encontre de l'ex-directeur de l'accueil et des résidences officielles Fouad Cherit.
À noter que le collectif de défense a entamé les plaidoiries au terme des réquisitions du procureur de la République. L'audition des accusés et des témoins dans l'affaire de l'ex-DG de la résidence d'Etat Sahel Hamid Melzi s'est poursuivie mardi. Le juge a auditionné, pour le deuxième jour consécutif, l'accusé Hamid Melzi dans l'affaire de blanchiment d'argent mise à nu par l'enquête et l'a interrogé au sujet du rapport de ses enfants avec son activité et son poste d'ancien directeur de la résidence d'Etat depuis 1997.
Placé en détention provisoire depuis mai 2019, Hamid Melzi est poursuivi pour plusieurs chefs d'accusation, dont blanchiment d'argent, transfert de biens provenant de la criminalité, abus de fonction à l'effet d'accorder d'indus privilèges, incitation d'agents publics à exploiter leur influence en vue de violer les lois et la réglementation en vigueur, outre la conclusion de contrats en violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur.

R. N./APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.