Les procès de Condor et de Hattab reportés    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Ça gaze pour le pétrole !    Tir déplore la sous-facturation pratiquée par certains exportateurs    Enième coup d'Etat militaire    Beldjoud réaffirme le soutien de l'Algérie au Niger dans la formation et la modernisation de l'administration    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Trois gros chocs pour lancer le bal    Simple formalité pour les Algériennes    Le cri d'alarme de Benbouzid    362 associations s'impliquent    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    Projet de Loi de finances 2022: L'Etat renonce aux bénéfices générés par Sonatrach et Sonelgaz    Couverture et qualité de services: Les trois opérateurs de téléphonie mobile mis en garde    CAF - Coupes d'Afrique: Un beau tir groupé des Algériens    JS Kabylie: Une qualification méritée    Véhicules importés: Régularisation exceptionnelle    Une question d'Etat de droit    Huit blessés dans 2 collisions    Infiltrations d'eau dans des maisons    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien ministre Hattab reporté    Cour de Blida: Le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    La continuité des coups d'Etat    Elira qui élira bien le dernier...    La culture se perd    Salah dans l'histoire de la PL    Une cinquantaine d'accords déjà signés    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    Séminaire international sur la cause sahraouie le 28 octobre par visioconférence    Ross impute au Maroc la pleine responsabilité    Algérie télécom gâte Béjaïa    Explosion dans une usine clandestine    Pour quelques gouttes de plus...    Un nouveau procès le 6 janvier prochain    Quand les robes noires...    Un renvoi et ensuite ?    4/4 Pour les Algériens    Le Mali expulse le représentant de la Cédéao    L'ambassadeur d'Algérie à Paris rend visite à L'Expression    Le président Tebboune salue l'initiative    La nouvelle frontière de l'humanité    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Sahara Occidental-pays arabes: Des principes à deux vitesses    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'ex-président Condé "demeurera en Guinée"
Selon les militaires au pouvoir à Conakry
Publié dans Liberté le 19 - 09 - 2021

■ La junte en Guinée a affirmé que l'ex-président Alpha Condé, détenu depuis le putsch du 5 septembre, dont la communauté internationale réclame la libération, resterait dans son pays.
Cette mise au point, dans un communiqué lu vendredi soir à la télévision publique, est intervenue peu après le départ d'une mission de deux chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao, 15 pays) qui a insisté sur son exigence d'une libération de M. Condé.
Le colonel Mamady Doumbouya, chef de la junte, du "Comité national du rassemblement et du développement" (CNRD), est désormais également désigné comme "président de la République et chef de l'Etat".
"Le CNRD et son président, le colonel Mamady Doumbouya, tiennent à rassurer l'opinion nationale et internationale que l'ancien président de la République, le professeur Alpha Condé, est et demeurera en Guinée", selon le communiqué.
"Nous ne céderons à aucune pression", affirme la junte, expliquant vouloir balayer des "rumeurs" de négociations avec la Cédéao pour une sortie du territoire de M. Condé. "Il bénéficiera d'un traitement humain digne de son rang dans son pays", selon le communiqué.
Lors de leur visite, le chef de l'Etat ghanéen, Nana Akufo-Addo, dont le pays assure la présidence tournante de la Cédéao, et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, ont présenté à la junte les exigences de procéder à des élections dans les six mois. Ils ont également insisté sur leur demande de libération de M. Condé.
"On a eu des entretiens très francs, fraternels, avec le colonel Doumbouya, ses associés et collaborateurs, et je pense que la Cédéao et la Guinée vont trouver le moyen de marcher ensemble", a indiqué M. Akufo-Addo à la fin de la visite.
"On a rencontré le président Alpha Condé, on a eu des discussions avec lui, ça aussi, ça s'est bien passé", a-t-il ajouté. Cette mission faisait suite à un sommet extraordinaire de la Cédéao, jeudi au Ghana, consacré aux suites du putsch.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.