CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    le Barça peut oublier Sterling    Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    «La concurrence entre Sidi Salah et Doukha sera bénéfique pour l'équipe»    Grande rencontre sur la microentreprise    Branle-bas de combat chez les partis    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Astuces pour une meilleure visibilité    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Arrêt de la publication du rapport Doing Business
BANQUE MONDIALE
Publié dans Liberté le 19 - 09 - 2021

■ La Banque mondiale ne publiera plus de rapport "Doing Business", qui évalue et classe chaque année les pays en fonction de l'attractivité de leur environnement d'affaires.L'annonce a été faite, jeudi dernier, par l'institution financière qui révèle, également, les sévères conclusions d'une enquête indépendante.
"Après avoir examiné toutes les informations disponibles à ce jour sur le rapport 'Doing Business', y compris les conclusions d'examens et audits antérieurs et le rapport rendu public aujourd'hui par la Banque au nom du Conseil des administrateurs, la direction du groupe de la Banque mondiale a pris la décision de mettre un terme à la publication du rapport Doing Business", annonce le groupe de la Banque mondiale dans un communiqué.
"La confiance dans les travaux de recherche du groupe de la Banque mondiale est d'une importance capitale", souligne l'institution financière internationale.
"Ces travaux guident les actions des décideurs politiques, aident les pays à prendre des décisions mieux éclairées et permettent aux parties prenantes de mesurer les progrès économiques et sociaux avec plus de précision", indique-t-elle.
"Ces travaux constituent également un outil précieux pour le secteur privé, la société civile, le monde universitaire, les journalistes et d'autres acteurs, et favorisent une plus large compréhension des enjeux mondiaux", ajoute la Banque mondiale.
Cette dernière rappelle qu'après que des irrégularités dans les données des éditions 2018 et 2020 du rapport "Doing Business" ont été signalées en interne en juin 2020, la direction de la Banque mondiale a suspendu l'édition suivante et lancé une série d'examens et d'audits du rapport et de la méthode utilisée pour l'établir.
Parce que les rapports internes ont soulevé des questions d'éthique, concernant notamment la conduite d'anciens responsables du Conseil des administrateurs, ainsi que de certains employés actuels et/ou anciens de la Banque, "la direction a porté les allégations relatives aux mécanismes internes appropriés de reddition de comptes de la Banque", lit-on dans le communiqué.
L'enquête du cabinet d'avocats WilmerHale, mandaté par le comité d'éthique de la Banque mondiale, a révélé que des dirigeants, dont l'ancienne directrice générale Kristalina Georgevia, aujourd'hui au FMI, avaient fait pression sur leurs économistes pour manipuler le classement en faveur de la Chine en 2018, rapportent certains médias.
Les changements dans la méthodologie du classement avaient, en janvier 2018, poussé à la démission le chef économiste de la Banque mondiale, Paul Romer.
Le groupe de la Banque mondiale indique qu'il reste "fermement" déterminé à promouvoir le rôle du secteur privé dans le développement et à aider les pouvoirs publics à concevoir l'environnement réglementaire qui soutient ce rôle. "À l'avenir, nous nous emploierons à élaborer une nouvelle approche pour évaluer le climat des affaires et de l'investissement", annonce la Banque mondiale.

Meziane RABHI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.