CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    le Barça peut oublier Sterling    Affaire Djabelkhir : procès reporté jusqu'à décision de la cour constitutionnelle    Cour d'Alger : le procès en appel d'Abdelghani Hamel reporté au 17 novembre    «Je suis contre le projet d'autoroutes à étages à Alger»    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Sonatrach ouvre des discussions sur les contrats gaziers    Un programme d'urgence pour atténuer l'impact du stress hydrique    Conférence internationale sur la protection sociale    Nouveau tir d'un missile balistique    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Douze ans après, Yahia Chérif de retour au RC Kouba    Paqueta augmente la charge de travail    Le Libyen Shuhoub Abdulbasit au sifflet    Quand les parents et les enfants jouent avec la mort    Raccordement de plus de 450 foyers au réseau d'électricité en deux mois    SmaIl Yefsah L'inoubliable voix    Ken Loach a opté pour "La Bataille d'Alger"    Constantine contredit Medaouar    Barcelone pour redémarrer, Manchester pour se rassurer    «La concurrence entre Sidi Salah et Doukha sera bénéfique pour l'équipe»    Grande rencontre sur la microentreprise    Branle-bas de combat chez les partis    Le Premier ministre confirme    Entre fermeture et menus réduits    Saisie de 6 263 unités de produits pyrotechniques    Astuces pour une meilleure visibilité    L'état d'exception : une dictature constitutionnelle ?    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    Filière lait: Les producteurs appellent à une solution concernant la marge bénéficiaire    Premier ministre: L'Algérie déterminée à accélérer les réformes structurelles    Hamdoullah dima la baisse !    Virée au Palais de justice    Neuf éditions déjà!    La nuit du pétard    Les pétards ont «mis le feu»    La face «cachée» du «Bâtiment»    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    L'armée française tue une femme pendant une poursuite    Les dirigeants unis contre l'enquête, pour maintenir l'impunité    Des émissaires de Sassou Nguesso en mission de «conciliation»    Belabed appelle à inculquer la lecture aux enfants    Documentaire sur la solidarité Algéro-Chilienne    Assia Djebar: le manuscrit inachevé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS
LA CAF APPROUVE LES STADES DES CLUBS POUR LA CHAMPIONS LEAGUE ET LA COUPE DE LA CAF
Publié dans Liberté le 23 - 09 - 2021

La Confédération africaine de football (CAF) vient de publier la liste des stades approuvés pour les compétitions interclubs, Ligue des Champions et Coupe de la CAF de la saison 2021/2022. L'instance du foot africain exige notamment des terrains en gazon naturel à partir de la phase de poules pour les deux compétitions.
Ainsi les clubs algériens, CR Belouizdad et l'Entente de Sétif, engagés en Ligue des Champions et la JS Kabylie et la JS Saoura en Coupe de la CAF, en cas de qualification en phase de poules n'auront pas le droit de jouer sur leurs stades locaux.
En effet, et même si l'Algérie figure sur la liste de la CAF avec 5 stades homologués à savoir le 5-Juillet (Alger), Tchaker (Blida), Omar-Hamadi (Alger), 1er- Novembre (Tizi Ouzou) et le 8-Mai 1945 (Sétif), les clubs algériens engagés en compétition africaine cette saison n'ont le droit d'utiliser qu'une des cinq enceintes déjà citées.
Ce n'est pas tout, puisqu'à partir de la phase de poules, les clubs algériens engagés n'auront que le stade du 5-Juillet et celui de Tchaker de Blida pour programmer leurs rencontres.
Toutefois, si la JSK et l'ESS auront le privilège d'évoluer lors des tours préliminaires à Tizi Ouzou et à Sétif, le CRB, lui, s'est retrouvé dans l'obligation de passer à Bologhine pour ce tour préliminaire, vu que son stade fétiche, le stade du 20-Août, n'a pas été retenu.
C'est le cas également pour la JS Saoura, qualifiée cette saison en Coupe de la CAF, qui sera obligée dès son entrée en lice de choisir entre Alger, Tizi Ouzou, Blida et Sétif pour jouer le préliminaire, car le stade du 20-Août de Béchar n'a pas été retenu par la CAF.
La situation risque de se compliquer encore davantage si les 4 représentants algériens réussissent leur passage en phase de poules. À ce moment, les 4 clubs algériens n'auront d'autres choix que de se partager les deux stades, le 5-Juillet et Tchaker de Blida, les seuls approuvés par la CAF à ce stade de la compétition.
L'instance africaine exige à ce que les stades soient dotés d'un gazon naturel. Il faut rappeler que cette mesure n'était pas applicable la saison dernière, permettant ainsi à la JS Kabylie qui a réussi à atteindre la finale de la Coupe de la CAF de jouer ses matchs des tours préliminaires ou encore le quart de finale contre Sfax (Tunisie) en passant par la phase de poules sur son terrain du stade de 1er-Novembre.
C'est le cas également pour l'ESS à Sétif, alors que le Mouloudia d'Alger et le CR Belouizdad avaient le privilège de partager le stade du 5-Juillet. Ce n'est pas le cas cette saison, les recommandations de la CAF obligent donc les clubs algériens à jouer sur du gazon naturel à partir de la phase de poules.
À souligner qu'avec seulement deux stades qui répondent aux normes, l'Algérie est comptée parmi les pays les plus pauvres du continent en matière d'infrastructures.
En comparaison, le Cameroun (pays hôte de la CAN 2022), l'Egypte et le Maroc possèdent pas moins de six stades en conformité avec les exigences de la CAF, ou encore le Nigeria avec sept stades et l'Afrique du Sud qui a organisé déjà le Mondial 2010 avec 12 stades tous en gazon naturel qui peuvent accueillir les matchs de la Ligue des Champions ou Coupe de la CAF de leurs clubs ou autres.
Et dire que ce manque d'infrastructures sportives en Algérie aurait pu être résolu, il y a quelques années, si les projets de réalisation des stades de Tizi Ouzou, Douéra, Baraki avaient été respectés et si aussi on était parvenu à restaurer les stades de Annaba, Relizane ou encore celui de Mascara pour ne citer que ceux-là.
Le problème a été soulevé récemment par le sélectionneur national Djamel Belmadi à l'occasion du match de la sélection nationale face à Djibouti pour le compte de la 1re journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, lorsque l'EN n'avait pas le choix que de jouer sur une pelouse défectueuse au stade Mustapha-Tchaker de Blida pour la simple raison qu'il n'y avait pas d'autre alternative.

Ahmed IFTICEN


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.