La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des hirakistes de nouveau devant les tribunaux
Plusieurs procès prévus à Oran
Publié dans Liberté le 05 - 10 - 2021

En parallèle à la rentrée sociale, Oran enregistre, depuis hier, la reprise des procès intentés contre des citoyens pour leur activisme dans le Hirak. Hier matin, un premier procès a ainsi été reporté au 25 octobre prochain par le tribunal correctionnel de Sénia en raison de l'absence de B. Nour El-Houda, une des 11 hirakistes poursuivis pour "rassemblement non armé", "outrage à corps constitués" et "offense au président de la République". Selon l'un des avocats de la défense, les faits remontent au début de l'été, lorsque des irréductibles du Hirak oranais ont entamé une marche dans la localité de Sénia, loin du verrouillage opéré par les services de sécurité dans le centre-ville d'Oran et des risques d'interpellation.
À peine la manifestation engagée, des véhicules de police ont pourtant surgi, contraignant les protestataires à se disperser pour éviter les inévitables arrestations. Plus tard, une vidéo postée sur les réseaux sociaux par l'un des marcheurs sera exploitée par les services de sécurité pour identifier les participants à la manifestation et engager des poursuites judiciaires. Du reste, toutes les personnes concernées sont connues pour leur activisme dans le Hirak et pour avoir déjà comparu pour des faits similaires : Kacem Saïd, Abdelhadi Abbès, Belkacem Maza ou encore Bendiar Maâmmar et Karim Ilyès ont, en effet, déjà eu maille à partir avec la justice. Certains sont également poursuivis dans le cadre d'autres dossiers liés au Hirak. Parmi eux, le jeune Karim Ilyès qui doit répondre de terrorisme, crimes tendant à troubler l'Etat et complot contre l'intégrité du territoire national dans le cadre de l'affaire dite de la tentative présumée de création d'une cellule du mouvement Rachad.
Désormais instruit par le tribunal de Sidi M'hamed après le dessaisissement du pôle pénal spécialisé d'Oran, ce dossier implique 10 autres personnes dont trois ont été placées en détention préventive en avril dernier. Autre accusé poursuivi par le tribunal de Sénia, Belkacem Maza, greffier à la cour de justice d'Oran, condamné en avril 2021 à six mois de prison avec sursis pour "outrage à corps constitués" et "discrédit de décisions juridictionnelles". Son procès en appel est prévu pour demain mercredi 6 octobre.
Ce même jour, cinq autres hirakistes devront se présenter au tribunal correctionnel de Fellaoucène. B. Chaïma, B. Safia, C. Abdelkader, A. Ahcène et B. Nebia devront, en effet, répondre d'incitation à attroupement non armé, trouble à l'ordre public et non-respect du protocole sanitaire. Leur tort est visiblement d'avoir pris part à une manifestation de protestation citoyenne.

S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.