Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Des instructions à concrétiser dans les «meilleurs délais»    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Peaux de banane !    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Lamamra: «La Palestine est la clé de la paix»    L'heure de vérité    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    Du coke russe pour le haut-fourneau    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    La tension monte d'un cran au Maroc    Borne et les préoccupations de l'heure    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les établissements privés mis en demeure
formation professionnelle à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 23 - 03 - 2022

La DFEP a procédé, au début du mois, à l'installation d'une commission Ad hoc, créée pour concevoir des outils de travail devant permettre à ses établissements de cerner les motifs réels des déperditions d'apprenants enregistrées durant le cursus de formation engagé.
La multiplication, sur les réseaux sociaux, d'offres de formation diplomantes alors qu'elles ne figurent pas dans la nomenclature officielle, a fait réagir la direction de l'enseignement et de la formation professionnels (DFEP) de Tizi Ouzou, qui a mis en garde sur la "crédibilité" de ces diplômes.
En effet, la DFEP a expliqué dans un communiqué, à l'adresse des jeunes désireux suivre de cycles de formation, que les informations insérées sur les pages des réseaux sociaux émanant des écoles, associations et autres académies portant organisation de session de formation et avec mention "sanctionnée par un diplôme d'Etat délivré par le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels", n'ont aucun lien avec son secteur.
Elle a encore expliqué que ces diplômes ne sont pas reconnus par l'Etat. "Et afin de protéger nos citoyens des publicités mensongères et de la désinformation, nous attirons leur attention sur la délivrance de ces diplômes qui ne sont pas soumis aux dispositions réglementaires, administratives et pédagogiques en vigueur dans le secteur. Ils sont considérés non reconnus", a rapporté le même document.
La DFEP expliquera également que ceux et celles qui prétendent être en mesure de délivrer ces diplômes sont même exposés à des sanctions réglementaires.
Pour la DFEP, les diplômes d'Etat, à savoir le certificat de formation professionnelle spécialisée (CFPS), le certificat aptitude professionnelle (CAP), le certificat de maîtrise professionnelle (CMP), le brevet de technicien (BT), le brevet de technicien supérieur (BTS) ainsi que le certificat de qualification professionnelle (CQP), ne sont délivrés que par l'établissement public de formation professionnelle après un examen final sur la base d'une convention signée entre les deux parties à savoir, l'établissement privé et l'établissement public.
Par ailleurs, la DFEP a procédé, au début du mois, à l'installation d'une commission Ad hoc, créée pour concevoir des outils de travail devant permettre à ces établissements de cerner les motifs réels des déperditions d'apprenants enregistrées durant le cursus de formation engagé.
"L'objectif recherché reste l'accompagnement de l'apprenant à réussir sa scolarité tout en lui assurant une orientation capable de lui faciliter l'insertion professionnelle", a expliqué la DFEP.
"Des propositions seront consignées pour leur enrichissement. C'est ce projet qui fera l'objet de document de base à soumettre aux établissements pour étude avant sa mise en œuvre effective une fois validé par la tutelle", a-t-elle ajouté.
À noter que selon les derniers chiffres communiqués par la DFEP, le secteur de la formation professionnelle à Tizi Ouzou compte un effectif de 14 684 stagiaires dont 3000 nouveaux inscrits en février dernier.
Pour l'offre de formation en mode présentiel, elle compte 1814 inscrits pour une offre de 2185 places pédagogiques. Pour ce qui est des offres de formation, la DFEP a présenté une offre globale de 10 581 postes de formation dont 6897 en formation diplômante et 2691 en formation qualifiante.

K. Tighilt


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.