ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Dziri Billel n'est plus entraineur de l'Usm Alger    Berraf maintient sa démission    Ce qu'il faut savoir    Le prix des masques chirurgicaux flambent    Tebboune appelle à une "extrêmevigilance"    Les avocats continuent de denoncer    Coronavirus en Algérie : L'inquiétude monte à Sétif    ARABIE SAOUDITE : Le président Tebboune en visite d'Etat    L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    Djerad reçoit l'Envoyé spécial du PM britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie    ILS SE SERAIENT ACCAPARES DE 600 TERRAINS : Vers la levée de l'immunité de 2 députés FLN    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    Mustapha Berraf renonce à sa démission !    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    L'inébranlable détermination des étudiants    Une médaille pour le hirak à Montréal    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qui est le nouvel ambassadeur américain
L'algérie donne son agrément à Robert S. Ford
Publié dans Liberté le 13 - 04 - 2006

Ce diplomate, qui a fait partie de l'équipe de John Negroponte en Irak, devrait prendre ses fonctions à Alger en juillet prochain.
Robert S. Ford, le prochain ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire des Etats-Unis d'Amérique à Alger, vient d'être agréé par le ministère des Affaires étrangères. Il devrait rejoindre Alger au courant du mois de juillet prochain. Il remplacera à ce poste Richard Erdman, qui a dirigé la chancellerie depuis sa nomination en octobre 2003.
Robert S. Ford, qui occupait, depuis juin 2004, le poste de conseiller politique à l'ambassade US en Irak, est loin d'être un inconnu en Algérie.
Il a été responsable de la section politique au niveau de la chancellerie américaine en Algérie dans les années 90. Il est connu pour sa connaissance de la situation politique et sociale algérienne, ainsi que de celle de la région. Il a occupé d'ailleurs différents postes au Maroc, en Turquie, en Egypte, au Cameroun et à Bahreïn avant sa nomination en Irak. Il est également connu pour avoir une maîtrise parfaite des langues arabe et française. Un avantage certain pour tout représentant diplomatique en Algérie.
Les relations bilatérales algéro-américaines ont connu un réchauffement certain ces dernières années. Elles sont passées du stade des relations diplomatiques et d'affaires au stade des relations “stratégiques” et “exceptionnelles” depuis les attentats du 11 septembre 2001.
L'engagement de l'Algérie à la guerre globale contre le terrorisme ainsi que son expérience particulière et douloureuse en la matière en ont fait un “allié” de taille pour l'Administration américaine. Le retour de l'Algérie conduite par Abdelaziz Bouteflika sur la scène internationale n'y est pas étranger non plus. Il faut reconnaître que les différents ambassadeurs américains en Algérie, à l'instar de leurs homologues algériens aux USA, ont grandement contribué au renforcement des relations bilatérales et de la coopération entre Alger et Washington. L'ancien ambassadeur, Cameroun Hume, qui a occupé ce poste de 1997 à 2000, a été le premier à faire sortir les Américains de leur “bunker” du chemin Bachir-El-Ibrahimi. Il aura été celui qui a fait redécouvrir l'Algérie aux Américains, notamment grâce à ses nombreux déplacements à l'intérieur du pays. Il a impulsé un nouveau souffle à la dynamique de coopération. Janet Ann Sanderson, qui l'a remplacé en 2000 à la tête de la chancellerie américaine, aura été la plus “économique” de tous les ambassadeurs US.
Elle a encouragé le développement des relations économiques et d'affaires principalement hors hydrocarbures ; ce secteur n'ayant pas besoin d'être incité. Elle a été également l'un des artisans du voyage du président de la République aux USA.
L'actuel ambassadeur américain, Richard W. Erdman, nommé en 2003, est considéré comme le plus “politique” avec une touche “artistique” que les Algériens ont parfois grandement appréciée. Il est certain que la nomination de Robert S. Ford, en tant qu'ambassadeur US à Alger, va avoir un impact sur des relations bilatérales considérées à Alger et à Washington comme étant au beau fixe.
On en saura certainement plus sur les missions du nouvel ambassadeur US dans notre pays lorsqu'il prendra ses fonctions en juillet prochain.
Samar SMATI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.