Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Les sociétés algériennes ont des opportunités prometteuses dans le marché africain et du Sénégal    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dellys coupée du monde
Après l'effondrement du pont
Publié dans Liberté le 28 - 11 - 2007

Dellys offrait hier matin un spectacle épouvantable : des voitures renversées, des maisons précaires emportées par les eaux, des frigos et des cuisinières flottent au milieu des eaux, des ponts effondrés, des routes coupées, des terrains affaissés, des gens qui accourent dans tous les sens. Le scénario ressemble à celui de Bab El-Oued. Des centaines de gourbis, qui se trouvaient non loin de l'ex-Sempac, ont été emportés par les crues, alors que plusieurs habitations ont été submergées par des eaux boueuses.
Des glissements de terrain ont été enregistrés et de nombreux bâtiments administratifs envahis par des crues déchaînées comme c'est le cas du central téléphonique situé à l'entrée de la ville complètement inondée par les eaux. Trois véhicules, qui se trouvaient dans le parc d'Algérie Télécom, ont été déplacés de plusieurs mètres par les vagues atteignant parfois deux mètres de hauteur. Un camion frigorifique fut emporté par la crue et son chauffeur porté disparu, alors qu'un jeune âgé de 23 ans a été retrouvé mort non loin de l'hôpital après avoir été entraîné par les flots en provenance des hauteurs de la ville. Un véhicule de marque 207, à son bord deux personnes, sera emporté jusqu'à la mer. Ses occupants sont toujours portés disparus. Des dizaines d'autres automobilistes pris au piège seront secourus par les éléments de la Protection civile et par les citoyens qui se sont mobilisés massivement. Un bébé sera sauvé miraculeusement par un citoyen juste devant l'hôpital de la ville. Les ouvrages datant de l'époque coloniale, et qui ont résisté au séisme du 21 mai comme ceux de Tiza, Sidi El-Medjène et Takdemt se sont écroulés sous la puissance de l'eau, provoquant la paralysie de la circulation dans les deux sens. La RN24, qui relie Dellys à Boumerdès, est coupée en plusieurs endroits. À Souanine, les eaux qui ont charrié des quantités énormes de boue se sont déversées sur la chaussée bloquant les véhicules qui se dirigeaient vers Dellys. Au lieu-dit Le Cap, à l'entrée de Sidi-Daoud, la route était également coupée. Des engins ont été acheminés pour déblayer la chaussée jonchée de troncs d'arbre et de boue.
L'accès à la ville de Dellys n'est possible que par la RN12. La ville est restée coupée du monde durant une bonne partie de la journée, en raison de l'effondrement des trois principaux ponts situés à l'entrée de la ville et la dégradation de plusieurs tronçons routiers. Toute la commune est restée sans électricité et sans téléphone durant toute la nuit de lundi à mardi en raison des dégâts causés aux installations de Sonelgaz et d'Algérie Télécom.
De nombreux engins des travaux publics continuaient de déferler vers la ville sinistrée. Le wali de Boumerdès, M. Bedrici Ali, et de nombreux responsables étaient depuis le matin sur place pour superviser les secours et les travaux de déblaiement. Les équipes d'Algérie Télécom et de Sonelgaz ont travaillé durant toute la journée pour tenter de rétablir le téléphone et l'électricité. La Protection civile a dû mobiliser d'importants moyens pour parer au pire, alors que des éléments de l'ANP ont commencé hier soir à se diriger vers Dellys pour apporter leur concours aux autres services de sécurité, déjà à pied d'œuvre depuis hier matin.
M. T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.