ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    Perspectives prometteuses pour le renforcement de la coopération bilatérale    Dziri Billel n'est plus entraineur de l'Usm Alger    Berraf maintient sa démission    Ce qu'il faut savoir    Le prix des masques chirurgicaux flambent    Tebboune appelle à une "extrêmevigilance"    Les avocats continuent de denoncer    Coronavirus en Algérie : L'inquiétude monte à Sétif    ARABIE SAOUDITE : Le président Tebboune en visite d'Etat    L'UA attachée à la tenue d'un référendum au Sahara occidental    Djerad reçoit l'Envoyé spécial du PM britannique pour le partenariat économique avec l'Algérie    ILS SE SERAIENT ACCAPARES DE 600 TERRAINS : Vers la levée de l'immunité de 2 députés FLN    Education: sit-in des enseignants et travailleurs de l'Unpef    Mustapha Berraf renonce à sa démission !    COUR D'ALGER : Le procès Ouyahia-Sellal à nouveau reporté    REMISE DES DECISIONS D'AFFECTATION AADL : Vers la convocation de 120 000 souscripteurs    Le parquet requiert des peines allant de 2 à 10 ans de prison    RENAULT ALGERIE FERME SES PORTES : Près de 1300 travailleurs au chômage technique    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    L'inébranlable détermination des étudiants    Une médaille pour le hirak à Montréal    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Seddik Chihab conteste son exclusion    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les Algériens se rendent aux urnes
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 04 - 2014

Les ressortissants algériens établis à Paris se sont rendus, hier, jour de début du scrutin pour la communauté nationale à l'étranger, aux centres et bureaux de vote ouverts par le consulat général d'Algérie dans la capitale française pour les 71 746 électeurs établis dans cette circonscription consulaire.
Dans cet effectif, on dénombre 43 250 électeurs pour la seule ville de Paris, et 28 496 répartis sur les autres départements relevant de cette circonscription consulaire. En flux continu depuis 8h, les électeurs observés au centre de vote domicilié à l'Ecole internationale d'Algérie, au 48 rue de la rue Bouret dans le 19e arrondissement de Paris, se succédaient à un rythme régulier pour exercer leur droit de vote et élire le candidat de leur choix dans cette consultation électorale mettant en lice six candidats pour la magistrature suprême. Cinq bureaux de vote ont été ouverts dans ce centre pour la durée du scrutin qui se poursuivra jusqu'au 17 avril, et où l'organisation dans le dispositif mis en place, de même que l'orientation des électeurs vers leurs bureaux respectifs et l'accueil chaleureux qui leur a été réservé étaient au rendez-vous. «Depuis ce matin nous assistons à un afflux appréciable d'électeurs. Nous estimons que le fait d'avoir multiplié, plus que par le passé, les bureaux vote, pour les rapprocher davantage des électeurs qui parfois habitent des endroits reculés, a permis aux gens de se déplacer et venir voter», selon le consul général d'Algérie à Paris, Rachid Ouali. «Nous avons même mis en place, sur recommandation, et à la demande des représentants des candidats au scrutin présidentiel, des navettes pour assurer le transport des ressortissants qui résident dans des lieux éloignés par rapports aux centres de vote», a-t-il ajouté. «Beaucoup de personnes âgées sont arrivées bien avant 8h du matin au centre, alors que nous n'avions pas encore ouvert les portes des bureaux de vote», a de son côté indiqué avec satisfaction, la présidente du centre, Mme Nadia Arsouli, qui a relevé «le climat de sérénité» qui prévaut depuis le début du scrutin. Les électeurs interrogés ont tous émis l'espoir de voir cette élection «répondre aux nombreuses préoccupations de la communauté nationale, dont nombre d'entre-elles n'ont pas, à ce jour, encore été résolus». Un vieil homme a admis ne pas connaître le programme des candidats, car pour cela, a-t-il dit, «il faut être instruit, ce n'est pas mon cas, mais je vote pour le candidat qui exprime sa bonne foi, un candidat qui veillera sur le droit des nécessiteux, qui vivent avec leurs enfants dans le dénuement et tous ceux qui aspirent à une vie plus décente». «Je suis contre ceux qui appellent au boycott», a-t-il ajouté, soulignantque «tous les Algériens doivent exercer ce droit parce que personne ne peut l'exercer à leur place». «L'Algérie est notre pays. Nous n'en avons pas un autre et nous devons prendre notre destin en main dans l'intérêt de ce pays pour lequel nous nous sommes sacrifiés pour le sortir des griffes du colonialisme», a-t-il dit, les larmes aux yeux et la voix entrecoupée d'émotion. Un autre dame, également âgée, a mobilité réduite, a assuré qu'elle exerce son droit de vote depuis l'indépendance nationale. «Nous devons élire un président. Mais nous attendons beaucoup de celui qui sera élu, car même si beaucoup a été réalisé depuis l'indépendance, autant reste à faire», notamment «pour les Algériens établis ici en France», a-t-elle estimé, tout en demandant à un agent du bureau de vote si le centre est doté d'un ascenseur pour lui éviter de monter quatre étages et accéder au bureau de vote. Pour un autre électeur, c'est une tradition sacrée d'aller voter, et «rien ne m'empêchera d'exercer ce droit». «A 79 ans, c'est toujours un évènement important pour moi que d'aller voter et aujourd'hui, je n'écoute que ma conscience pour choisir le candidat qui me semble le plus crédible», a-t-il dit en souriant. Parallèlement au centre de vote domicilié à l'Ecole internationale d'Algérie, un autre centre a par ailleurs été ouvert à l'annexe du consulat d'Algérie à Paris à la rue des Eaux dans le 16e arrondissement, comprenant trois bureaux de vote. Deux centres et huit bureaux de vote sont ainsi prévus pour Paris-ville et douze autres bureaux, sont répartis sur les autres départements (douze) que couvre le consulat général, soit au total 20 bureaux de vote pour ce scrutin qui sera clos à 19h.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.