Réunion du gouvernement: Dessalement et urbanisme au menu    Domiciliation bancaire: Des importateurs veulent plus de concertation    Pouvoir pour savoir    L'ONU à l'épreuve des enjeux géopolitiques et stratégiques du 21ème siècle    Football - Ligue 1: Une étape décisive    Dr Elias Akhamouk: «L'Algérie pas à l'abri de la variole du singe»    Une saison estivale sous haute surveillance: Un dispositif de lutte contre les MTH et les zoonoses    Les dos d'âne et la responsabilité de chacun    Le miroir de l'Histoire    L'Art est moins un métier qu'un beau voyage    ECRITS FRATERNELS    Le métro d'Alger voit le bout du tunnel    Les Algériens visent le podium    Le Barça galère dans son opération de dégraissage    La vente approuvée    Quand les Américains surfent à Alger    Algérie-Italie : il n'y a pas que le gaz    Le sort du député Bekhadra scellé    L'ANP fait son bilan    Démantèlement d'un réseau national d'organisation de traversées clandestines    «L'Algérie est notre partenaire stratégique»    L'Amérique sous le choc    La Russie exige la levée des sanctions    Le commandement de la Wilaya III revisité    Rien n'est interdit entre Alger et Rome    Plus de 100 écrivains présents    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Le procès a failli «dégénérer»    La démonstration des Forces navales    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Double six» (I)
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 08 - 2014

Sanctions occidentales et riposte russe, c'est l'effet boomerang en pleine action. Voici les conséquences que les peuples européens et américain auront à payer grâce à la complicité et à l'alignement inconditionnel des judéo/nazis qui les gouvernent aux US/UE/Sionazistes pour le plus grand profit du «Grand Israël» et de leur Nouvel Ordre Mondial ! C'est en cela que les actes criminels perpétrés à Gaza doivent concerner le monde, car tout est lié.
Jérusalem devant devenir la capitale du Nouvel Ordre Mondial de dictature, les instigateurs de ce désordre, qui pratiquent actuellement leurs rituels sataniques en versant le sang des innocents, non seulement en Palestine et à Gaza, mais aussi en Irak, en Syrie, en Cisjordanie, au Liban, et bientôt en Egypte, en Jordanie et en Arabie Saoudite, etc... Et ce, dans l'objectif de s'accaparer ces pays qui sont limitrophes à Israël pour faire main basse sur les réserves énergétiques de ces pays dont l'eau. Le «Grand Israël» devant s'étendre du Nil à l'Euphrate après avoir absorbé, ce qu'il reste de la Palestine, la Cisjordanie, le Liban, la Jordanie, et une partie de la Syrie, l'Irak, l'Egypte, et de l'Arabie Saoudite ! Et ce, bien sûr avec la complicité active des USA/UE/Sionazistes, et la Grande Bretagne ! Autre objectif visé derrière tout cela : l'Iran ! Ensuite, on agite la galerie avec les soi disant «extrémistes musulmans» qu'on confond avec les résistants qui se défendent et défendent leurs pays de l'invasion et de la colonisation Judéo/Nazie. Idem pour ce qui se passe en Ukraine dont les objectifs sont ceux de s'accaparer les richesses russes, d'évincer Poutine de la présidence pour le remplacer par leurs pions Sionazistes comme ils l'ont fait lors de la supposée révolution dite Bolchévique en 1917 qui n'aura été qu'un coup d'état dirigé à l'encontre du dernier Empereur de Russie, le Tsar Nicolas II et coup d'état orchestré par les supposés communistes ou les Judéo-Nazis ! Remarquons en passant qu'avant de lancer ses sanctions contre les USA et l'Europe, Poutine a, au préalable, pensé à protéger le Peuple Russe, en créant tous les partenariats possibles avec d'autres pays et en instaurant les BRICS et la Banque du développement des BRICS. Dans ce sens abonde le journaliste Mikhaïl Gamandiy Egorov, dans «La Voix de la Russie». La Russie avait pourtant été claire. Il ne faut jouer avec elle au jeu des «sanctions», que les politiciens et financiers occidentaux utilisent à ce jour à différents endroits de la planète, notamment contre les nations les plus faibles. La Russie, elle, a tous les moyens nécessaires d'y répondre. C'est ce qu'elle a fait. Et de quelle manière... Aussi, les dirigeants de Bruxelles ont montré une fois encore qu'ils sont totalement incapables de défendre les intérêts des peuples européens. Totalement incapables. Car lorsque les USA ont lancé le fameux jeu des «sanctions» à l'encontre de la Russie, il était plus que clair que la Russie (d'aujourd'hui) allait réagir. D'autant plus que dès le départ et puisque tout est soi-disant lié à la situation en Ukraine, ce seraient les USA qui auraient dû être sanctionnés pour la simple et bonne raison que le chaos qui règne aujourd'hui dans l'Etat qui jadis s'appelait l'Ukraine, les Etats-Unis en portent entière responsabilité. (A suivre)

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.