LES CAFES POPULAIRES ALGERIENS : DES MOULINS A PAROLES    Farid le Boucher et les bijoux    Louh plaide pour la révision de la Constitution    Le journaliste Ahmed Ibari est décédé    Industrie textile : La société algéro-turque Tayal réalise sa première exportation    9ème réunion du JMMC : Guitouni y prendra part jeudi à Vienne    PLFC 2018 : Présentation et débat du projet de loi en plénière à l'APN L'Assemblée populaire nationale (APN) qui a repris ses travaux en plénière ...    Djellab doit mettre la main à la pâte    Ces pays de l'UE boudés par les Algériens    L'eau des puits sera payante    USA-Iran: la "machine à remonter le temps" de Donald Trump    Un face-à-face continu    Aphrodisiaque, le sport-roi!    Le "bourreau" arrêté à Oran    Selon Trump : "La Crimée est russe"...    Mondial terminé pour Kvist    Projection de Comme des garçons    Tremblement de terre de bonheur au Mexique    Ramadhan : Kaouane dénonce la violence des programmes TV    Le stress monte d'un cran    Un candidat au bac poignardé par son ami    Des Algériens et des Marocains arrêtés    Projection de Le jeune Karl Marx    Concert avec Orange Blossom    Signature du livre "Quatre nuances de France, quatre passions d'Algérie"    Vers un choc terrible dès les 8es de finale !    Ould Abbès acculé    Messahel en Norvège, les 19 et 20 juin    Arrivée à Parisd'une - marchesolidaire avec les migrants    Nouvel attentatsuicide de BokoHaram à la frontière nigériane    Les filles font mieux que les garçons    Le premier instigateur incarcéré    Explosion d'uneconduite principale d'eau    Houda-Imane Faraoun promet une amélioration avant fin 2018    Pas de politique, pas de grève et pas d'activités syndicales !    Egypte : Salah confirme qu'il est d'attaque pour la Russie    La Russie est prête à stopper Mohamed Salah    La journée des penalties    Soufiane Djilali : "Ce n'est pas une fissure dans le groupe des 14"    Google souligne la dimension mondiale de M'hamed Issiakhem    "La poésie porte les combats"    Mondial-2018 - Groupe G : Tunisie - Angleterre, aujourd'hui à 19h00 - Les Aigles de Carthage au défi des Trois Lions    Trois personnes décédées dans 12 accidents de la circulation en trois jours    BAC 2018 Mobilisation accrue pour le bon déroulement des épreuves    Marquer leur présence par l'acte culturel    La déportation des anarchistes français à la ferme de Tazrout à Ténès    Ahmed Ouyahia occupera la scène politique    Tiken Jah Fakoly en concert à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le nouveau vaccin pentavalent objet d'une enquête
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 07 - 2016

A peine deux mois après son introduction dans le calendrier national de vaccination, le vaccin pentavalent semble déjà causer problème. Il serait au centre du scandale qui frappe le secteur de la santé ces derniers jours, suite au décès de deux nourrissons dans une clinique privée de Rouiba (Alger). Outre, le gel de l'utilisation de ce vaccin, le département d'Abdelmalek Boudiaf mène son enquête en plus de celle enclenchée par les services de sécurité et les laboratoires spécialisés, afin de connaître les raisons exactes du drame et définir les responsabilités.
En visite de travail et d'inspection, le ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, a confirmé, à partir de l'établissement hospitalo-universitaire Mohamed-Lamine-Debaghine de Bab El-Oued, le retrait provisoire du lot de vaccin dont une dose a été utilisée pour la vaccination de sept nourrissons dont deux sont décédés dans une clinique privée à Rouiba. Le ministère de la Santé a adopté un comportement prudent dans ce qui pourrait s'avérer un nouveau scandale sanitaire. Dans le cadre de sa visite, le premier responsable du secteur a indiqué que le retrait de ce lot de vaccin et les précautions prises pour préserver la vie du citoyen s'inscrivent dans le cadre des lois en vigueur au plan international, soulignant que «l'enquête déterminera les causes exactes ayant causé la mort des deux nourrissons». Pour rappel, le ministère de la Santé avait annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête suite au décès de deux nourrissons dans une clinique privée à Rouïba (banlieue d'Alger) après avoir été vaccinés au Pentavalent. Le ministère avait, également, «immédiatement» dépêché une équipe d'experts sur les lieux afin de «mener les investigations épidémiologiques nécessaires», précisant que les premiers résultats «font ressortir que les deux cas de décès n'ont aucun lien avec le vaccin». Selon le ministère, le vaccin utilisé en Algérie et destiné aux nourrissons est «qualifié et homologué par l'Organisation mondiale de la santé (OMS)». Il est à savoir que le vaccin pentavalent mis sur le marché algérien par l'Institut Pasteur, est indiqué dans la prévention de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de la poliomyélite, et des infections invasives à Haemophilus influenzae de type b (méningites, septicémies...), selon le calendrier vaccinal : en primovaccination chez les nourrissons à partir de l'âge de 2 mois (en 3 injections espacées d'un mois), en rappel, environ un an après la primovaccination.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.