Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La machination du deputé Tlaïba éventée
Publié dans La Nouvelle République le 27 - 11 - 2016

La réhabilitation des Haut-Fourneaux et autres installations de production au complexe sidérurgique de l'entreprise «Sider El-Hadjar» suscite de nombreuses réactions et des tentatives de manipulation de l'opinion publique. Le maître-d'œuvre serait le député Tlaïba Baha Eddine de Annaba. Il avait compté sans la démarche de Nourredine Amouri, l'actuel secrétaire général du syndicat de l'entreprise Sider El-Hadjar.
Celui-là même qui hier, sous l'impulsion de la centrale syndicale UGTA se pliait au moindre caprice de Tlaïba à l'image de l'affaire «Approvisionnement». C'est que politiquement mis sur la sellette depuis quelques semaines, Tlaïba est aux abois. Il tente de réagir pour éviter son exclusion du FLN et sa mise à l'écart définitive de l'Assemblée Populaire Nationale. Il serait prêt tout même d'éviter sa déchéance. L'avènement de Djamel Ould Abbas au secrétariat général du FLN au lendemain de l'éviction de son principal allié et protecteur Amar Saïdani a fait l'effet d'un caillou dans le soulier du député de Annaba. La déclaration de l'actuel secrétaire général du FLN ne laisse planer aucun doute quant au sort qu'il leur réserve. C'est le sens à accorder à cette déclaration qui qualifie indirectement Tlaïba de persona non grata au FLN. Tout autant que les députés et autres élus transfuges des autres partis politiques. Baha Eddine Tlaïba en est un. Elu FND, il s'est commis avec le FLN moins de 48 heures après avoir été élu FND à Annaba. Le communiqué du comité de participation Sider le précise entre les lignes quand il affirme entre les lignes que des «traîtres» travaillent pour des puissances étrangères tentent de déstabiliser l'entreprise. Il va plus loin lorsqu'il souligne que ces traîtres ont pour objectif de retarder au maximum la réhabilitation des installations de production du complexe sidérurgique. Dans le groupe de «traîtres» auquel le SG du syndicat impute la déstabilisation, l'allusion est claire en ce qui concerne Baha Eddine Tlaïba pour qui sonne le glas. «Cela avait commencé avec l'affaire des vols des trois armoires électriques. Le fait méritait uniquement d'être cité en deux mots sur un registre tant le délit était insignifiant. Le tapage médiatique qui a suivi a été organisé par Tlaïba. Ce dernier avait également insisté pour, via Nourredine Amouri (qui a insisté pour que cette promotion ait lieu) imposer un de ses serviteurs incompétents au poste de chef de département approvisionnement. Pour avoir refusé d'obtempérer, le directeur de cette structure a connu de sérieux problèmes», a affirmé l'un des cadres proches de la direction générale Sider El-Hadjar. Ce que le SG ne dit pas dans son communiqué, c'est son refus d'éclairer l'opinion publique en temps opportun. Surtout la persuader que les travaux de réhabilitation des installations de production par des sociétés étrangères se poursuivent normalement. Du côté des travailleurs, l'immixtion dans la gestion de différents départements du complexe a été condamnée. Pour eux, il importe d'écarter de l'entreprise de toutes velléités politiciennes et de guerre d'intérêts égoïstes, afin de permettre une rapide reprise de la production des installations de production. La tentative du député Tlaïba Baha Eddine de multiplier les rumeurs et les fausses informations sur un prétendu retard alarmant dans la réhabilitation du Haut Fourneau a été éventée. A n'en pas en douter, elle constituait une bombe à retardement. Ce qui impose d'accélérer la mise en place des moyens nécessaires pour une sécurisation adéquate des matériels de production acquis à coûts élevés et déjà mis en place ou qui attendent d'être installés. Selon nos sources, la tentative de nuire en médiatisant par la manipulation des faits imaginaires via divers médias, Tlaïba a accéléré sa déchéance. C'est en tout cas ce que rapportent nos sources. On avance aussi que l'opération de réhabilitation des installations de production se poursuit normalement sans aucun obstacle majeur. Rappelons que cette opération avait été confrontée à une multitude d'obstacles créés par le partenaire franco-indien. Elle avait été bloquée durant plusieurs mois, ce dernier multipliant les tergiversations pour ne pas investir. Il a donc fallu la courageuse décision du gouvernement de puiser le financement du Trésor public pour passer à la matérialisation du programme de réhabilitation.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.