Dialogue national: la balle est dans le camp du pouvoir    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    APC de Bousfer: Le vice-président et deux élus entendus par la gendarmerie    Tlemcen: Le LGV se rapproche de Maghnia à petite vitesse    Aéroport «Mohamed Boudiaf»: Atterrissage d'urgence d'un ATR d'Air Algérie    Football à l'Ouest: L'ASMO, l'USMBA, le RCR et le MCS dans la tourmente    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Villes nouvelles et pôles urbains: Le gouvernement dans l'urgence    Méditation sur un nuage    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Compétitions africaines interclubs 2019-2020 : Les clubs algériens fixés sur leurs adversaires    Mercato : Petit tacle de Rummenigge à Gardiola pour Sané    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Etablissements publics de santé: Vers "l'obligation" de l'activité de jumelage    Nouveaux bacheliers : Début des préinscriptions et inscriptions    Jeune sahraouie tuée: Plusieurs ONG condamnent la répression marocaine brutale dans les territoires sahraouis occupées    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    Air Algérie a rapatrié tous les supporters    Une "réponse forte à la bande"    Nouveau mandat de dépôt contre Amar Ghoul    Zidane félicite l'Algérie après son sacre africain    Saisie de plus de 4,6 quintaux de drogue    L'anglais évince le français    Le sélectionneur annonce sa démission    AUTOMOBILE : Les premières voitures Peugeot dès janvier 2020    GAID SALAH : ‘'Le peuple a envoyé une réponse forte à la bande''    L'Union arabe félicite l'Algérie    La fanfare de la Protection civile égaye les annabis    Affaire Tahkout : Le wali d'El Bayadh Mohamed Khenfar auditionné à la Cour suprême    ACTUCULT    Le Forum France-Algérie se joint à l'appel du mouvement associatif    Essebsi refuse de ratifier la nouvelle loi électorale    Rassemblement de soutien aux détenus d'opinion    La majorité des Français trouve le phénomène "normal"    La FAF empoche un chèque de 4,5 millions de dollars    Une chaîne de télé franco-algérienne sera lancée en 2020    Jack Lang : "Nous sommes tous un peu algériens"    L'Ukrainienne Juicy M en guest star au Blackout Festival    De la conquête par Tarik Ibn Ziad aux principautés    Vers la réhabilitation du vieux lycée technique    Aïd El Adha: Fixation de points de vente de bétail contrôlés à travers le pays    Les exigences de "l'Alternative démocratique"    Des centaines de fans coincés au Caire    Le blocage du pétrolier algérien a duré 1h15mn    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le retour de Menadi au sein de l'UGTA locale fait polémique
Les syndicalistes d'ArcelorMittal menacent
Publié dans Liberté le 26 - 11 - 2012

La désignation à la tête de la commission électorale de l'union locale UGTA de Sidi Amar de Aïssa Menadi, l'ex-homme fort du syndicat d'ArcelorMittal, de l'USM Annaba et accessoirement ex-député, que tout le monde, dans cette wilaya, donnait pour politiquement fini, a provoqué colère et indignation dans les rangs du syndicat d'entreprise du complexe sidérurgique d'El-Hadjar. Le très controversé Aïssa Menadi a, en effet, été placé à ce poste à l'initiative de Hmarnia Tayeb, le secrétaire général de l'Union syndicale de wilaya qui conduit, la liste FND pour l'APW, le parti du richissime député Tliba Baha-Eddine.
Ce qui fait rager les représentants des métallos, c'est que ce retour aux affaires intervient moins d'une semaine après le limogeage du poste de secrétaire général du syndicat du complexe sidérurgique d'El-Hadjar, Daïfallah Mourad par ce même Hamarnia. Ils en sont arrivés à conclure que la commission électorale a été créée dans la zone de Sidi Amar avec pour mission prioritaire l'organisation de nouvelles élections pour le renouvellement du syndicat du complexe sidérurgique avec pour dessein de placer des affidés de Menadi et consorts. Porté disparu de la scène locale depuis un certain temps, celui qu'on surnomme “l'ogre" souhaite ainsi revenir sur le site par la grande porte et “faire main basse sur le complexe".
C'est du moins ce que crie à qui veut l'entendre, le secrétaire général en poste du syndicat d'ArcelorMittal Annaba. La situation qui résulte de ces tentatives de remaniement embarrasse au plus haut point les syndicalistes d'ArcelorMittal, dont certains auraient exprimé leur intention de jeter l'éponge par écœurement alors que d'autres se seraient ralliés au camp de Aïssa Menadi.
Quelque peu affolés, ceux-ci ont convoqué le 19 novembre dernier une assemblée générale urgente pour alerter les travailleurs sur la menace qui pèse sur leur outil de travail à un moment où le complexe sidérurgique est confronté à une crise sans précédent et qu'eux-mêmes se joignent à la direction pour appeler à la mobilisation pour améliorer la production et la productivité et faire face à une concurrence impitoyable que leur impose le marché international de l'acier.
Dans un communiqué qu'ils ont rendu public en fin de semaine, les syndicalistes dénoncent le “plan diabolique" de l'union locale UGTA se Sidi Amar, dont les dirigeants veulent “prendre en otage le complexe et lorgner de trop près l'enveloppe allouée pour le financement du plan d'investissement tracé et arrêté par le gouvernement et le groupe ArcelorMittal".
Et de s'interroger sur les intentions
de ceux qui sont derrière la désignation de l'ex-député Aïssa Menadi, un retraité radié des rangs de l'UGTA, précisent-ils, à la tête de la commission électorale.
B. B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.