Réserves énergétiques: le Président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    Accidents de la circulation: 2 morts et 128 blessés en 24 heures    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    La difficile mission de Belahcel    Le fabuleux déclin d'une incorrigible gaffeuse    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    Un nouveau volet dans le «dossier automobile»    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Nouvelle manifestation contre l'arrestation d'un gouverneur en Russie    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Plaidoyer pour une implication plus significative des EPSP dans la lutte contre Covid-19    Le directeur EHS "Mère et enfant" décédé du corona    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    On vous le dit    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Identité de papier    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Covid-19: Les walis appelés à sévir    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Où est passé le promoteur ?    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sans voile et sans remords de Leïla Aslaoui
Publié dans La Nouvelle République le 07 - 02 - 2017

Le metteur en scène Ziani Cherif Ayad revient, cette année, au Théâtre national algérien (TNA) avec nouvelle pièce adaptée du roman «Sans voile et sans remords» de l'auteure Leïla Aslaoui et qui devrait être prête à la fin du mois de mai prochain.
La pièce sera jouée par quatre comédiens, en l'occurrence Nidal, Nesrine Belhadj, Abbes Mohamed Islem et Mourad Oudjit. C'est ce qu'a précisé le metteur en scène lors d'une conférence de presse animée, lundi, au siège du Théâtre national algérien «Mahieddine Bachetarzi», en présence du directeur du (TNA), Mohamed Yahiaoui et de la romancière Leila Aslaoui.
Face à un très large parterre de journalistes, le conférencier a fait savoir qu'il s'est inspiré du roman «Sans voile et sans remords» du fait qu'il racontait une étape réelle de la décennie noire et dissèque la douleur, la violence et tout ce que nous avons vécu durant cette décennie sanglante. Tout en confiant avoir voulu transformer ce roman en une pièce théâtrale, Ziani Cherif Ayad fera savoir que « ce projet de pièce de théâtre est en fait tiré d'une histoire réelle racontant le malheur qu'a subi la femme algérienne pendant la décennie noire et qui reste vivante jusqu'à présent », rappelant encore que la femme est presque présente dans toutes ses œuvres théâtrales.
Le metteur en scène a, d'autre part, expliqué que son intention première à travers cette nouvelle expérience scénique consiste à travailler sur des textes qui s'inspirent du réel, de l'actualité immédiate pour réinventer un théâtre citoyen et contemporain qui participe à la vie de la cité. A propos des conditions de travail de cette nouvelle pièce dont le titre reste à déterminer, M. Ziani Chérif Ayad a affirmé que ce travail est une aventure pour explorer des textes non dramatiques comme les romans, les nouvelles, les chroniques etc. «pour s'avancer et inventer au fur et à mesure des lectures ou des mises en scènes et de les proposer au public», a-t-il précisé encore.
Pour sa part, l'auteure du roman, Leila Aslaoui a déclaré à la presse que «Sans voile et sans remords» était un «hommage» au courage et à la détermination de la femme. «Je suis très émerveillée de voir mon roman se transformer en une adaptation par un grand homme du théâtre comme Ziani Chérif Ayad», a-t-elle souligné, notant que le roman présenté en 2013 dans une mise en espace intitulée «Tumulte des mots», est sorti en 2012 et raconte le mutisme d'une mère résignée au silence, face à l'histoire et au personnage controversé de sa fille aînée.
Au plan artistique, il faut noter que la réalisation de la pièce, coproduite par la Coopérative «Gosto» et le Théâtre national algérien «Mahieddine Bachtarzi», a mis à contribution des artistes concepteurs : Arezki Mellal (adaptation), El Hadi Cherifa (chorégraphie), Noureddine Saoudi (traduction), Arezki Larbi (scénographie) et Mohcène pour le montage musical et audiovisuel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.