Les révélations du PDG de l'ANEP    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    Feux de forêts: installation du comité d'évaluation des dégâts    Covid19 à Tizi-Ouzou: le reconfinement de deux communes imposé par la recrudescence des cas    Feux de forêts: réunion interministérielle pour indemniser les personnes impactées    551 nouveaux cas confirmés et 13 décès en Algérie    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    EFFONDREMENT DU TUNNEL MINIER A AIN AZAL : Une commission d'enquête pour déterminer les causes    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    COLLECTE DES ORDURES MENAGERES A ORAN : La mairie réquisitionne des entreprises communales    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    La rentrée universitaire semble compromise    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    L'aide humanitaire ne suffit pas    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





AIE : un record de plus de 99 mbj prévu pour 2018
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 06 - 2017

Selon les prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) communiquées, hier, une augmentation jusqu'à 99,3mbj de la production pétrolière devrait se faire en 2018, mais à un niveau inférieur à la hausse de la production des pays non-Opep.
Après une hausse de 1,3 mbj attendue cette année, l'AIE table dans son rapport mensuel sur le pétrole sur une augmentation de la demande mondiale d'or noir de 1,4 mbj à 99,3 mbj en 2018. En revanche, les pays non-Opep à leur tête les Etats-Unis devraient, selon les estimations de l'AIE, voir la croissance de leur production pétrolière s'accélérer en 2018 à un niveau supérieur à la hausse de la demande mondiale. Ces pays devraient augmenter leur production de 1,5 million de barils par jour (mbj) à 59,7 mbj. Les Etats-Unis produiront, à eux seuls, plus d'un million/bj supplémentaires à 14,1 mbj l'an prochain, a expliqué l'AIE dans son rapport. «Sur la base de nos prévisions actuelles pour 2017 et 2018, en intégrant le scénario que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) continueront de respecter leur accord de production, les stocks pourraient ne pas retomber au niveau désiré avant d'arriver presque au terme de l'accord en mars 2018», a prévenu l'agence énergétique basée à Paris. Par ailleurs, un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) prévoit la poursuite de la baisse des stocks mondiaux de pétrole au deuxième semestre de 2017, signe du rééquilibrage en cours du marché pétrolier qui se fera, cependant, à un rythme plus lent que prévu. Les surplus de stocks commerciaux de l'OCDE, qui pèsent sur les cours de l'or noir, par rapport à leur moyenne sur cinq ans, sont passés de 339 millions barils (mb) en janvier à 251 mb en avril, a précisé l'Opep dans son rapport. Elle a estimé que ce déclin devrait se poursuivre au second semestre, soutenu par la décision de l'organisation pétrolière et d'autres grands pays producteurs dont la Russie de prolonger jusqu'en mars 2018 leur accord de réduction de la production afin de soutenir des prix plombés depuis trois ans par une offre excédentaire. «Ces tendances, combinées à une baisse régulière du pétrole stocké dans des unités flottantes, indique que le rééquilibrage du marché est en cours, quoique à un rythme plus lent», en raison notamment d'une hausse cette année de la production de brut outre-Atlantique, a souligné l'Opep. En 2017, les pays non-membres de l'Opep devraient pomper 58,14 millions de barils par jour (mbj), soit 0,84 mbj de plus que l'année précédente, qui avait été marquée par une contraction (-0,71 mbj à 57,30 mbj). Cette prévision a toutefois été révisée en légère baisse (-0,11 mbj) depuis le précédent rapport de l'Opep publié en mai, affectée par une baisse de régime en Russie, au Kazakhstan ou encore aux Etats-Unis. Au total, la production mondiale de pétrole s'est élevée à 95,74 mbj en mai, en hausse de 0,13 mbj par rapport à avril et de 1,48 mbj sur un an, selon l'organisation pétrolière. Quant à la demande mondiale d'or noir, elle devrait progresser de 1,27 mbj à 96,38 mbj cette année, soutenue notamment par une croissance économique légèrement relevée à 3,4% (contre 3,3% précédemment). Il faut savoir que les cours du pétrole remontaient hier en fin d'échanges européens à la veille de la publication hebdomadaire des réserves américaines et alors que l'Opep a reconnu que le rééquilibrage du marché avait ralenti. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 48,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 31 cents par rapport à la clôture de lundi. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de «light sweet crude» (WTI) pour le contrat de juillet gagnait 28 cents à 48,36 dollars. Les prix de l'or noir remontaient mais restaient proches de leur plus bas depuis début mai, alors que le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a admis que le rééquilibrage d'un marché sur lequel pèse une surabondance de l'offre serait plus lent que prévu. L'Opep reconnaît que sa production a augmenté de 336.000 barils par jour en mai pour atteindre 32,14 millions de barils par jour.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.