Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    Coupe de la CAF : Ca passe pour la JS Saoura et la JS Kabylie    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Pain et imaginaire populaire    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Feu vert pour le projet fou de Laporta    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des personnalités du monde des arts et de la culture honorées à Oran
Publié dans La Nouvelle République le 27 - 07 - 2017

Des personnalités du monde du 7e art et de la culture arabes ont été honorées, dans la soirée du mardi, à Oran, au cours de la cérémonie d'ouverture de la 10ème édition du Festival international d'Oran du film arabe (Fiofa), qui a eu lieu au théâtre régional Abdelkader-Alloula.
A cette occasion, le grand comédien comique feu Hassan El Hassani (1916-1987), plus connu sous le nom artistique de Boubagra a été honoré. Le défunt a marqué d'une marque indélébile le 7ème art national, en prenant part à plus de 40 films comme «Les portes du silence» d'Amar Laskri, «Le vent des Aurès» de Mohamed Lakhdar Hamina, «l'Opium et le bâton» d'Ahmed Rachedi, «Chroniques des années de braise» de Lakhdar Hamina, film qui a obtenu la palme d'or au festival de Cannes en 1975. La défunte comédienne égyptienne Karima Mokhtar (1934-2017) a été également honorée, en signe de reconnaissance à son parcours artistique au cinéma et à la télévision. Ses rôles dans le film «El Hafidh» ou dans la pièce théâtrale «El Iyal Kibrit» (les enfants ont grandi) ou encore dans le feuilleton «Yatraba fi izzou» restent inoubliables pour les cinéphiles et les téléspectateurs. Son talent a été reconnu à l'échelle mondiale puisqu'elle a décroché plusieurs prix internationaux. L'actrice syrienne Raghda, née en 1957, a été distinguée à cette occasion, tout comme la comédienne algérienne Nadia Talbi. Née en 1944 à Mostaganem, cette artiste s'est surtout distinguée dans ses rôles interprétés dans des pièces théâtrales et œuvres télévisuelles. Elle a également fait partie de la distribution des films de Lakhdar Hamina, «Chroniques des années de braises», «Le vent de sable» et «La dernière image». Par ailleurs, le comédien Hassen Benzerari a été distingué. Cet artiste de Constantine s'est taillé une place honorable dans la production télévisuelle notamment avec la série comique «Aassab wa awtar», rappelle-t-on. Le Fiofa a honoré l'écrivain et chercheur algérien Mouloud Mameri (1917-1989), auteur de plusieurs romans dont certains ont été adaptés au cinéma comme. «L'opium et le bâton» d'Ahmed Rachedi et «La Colline oubliée» d'Abderrahmane Bouguermouh, premier film algérien en tamazight. Les organisateurs du Festival ont célébré en présence du réalisateur Moussa Haddad le 40ème anniversaire de son film «Les vacances de l'inspecteur Tahar», un véritable succès du 7e national qui reste indémodable jusqu'à présent. Enfin, le critique palestinien Bachar Brahim a été honoré pour avoir contribué à faire connaître le 7ème art arabe et en portant haut la juste cause de son peuple. Ses ouvrages comme Le cinéma palestinien au 20ème siècle, visions et positions du cinéma syrien , ont permis de faire découvrir les créations et les cinéastes arabes. La cérémonie d'ouverture du Fiofa s'est déroulée en présence du ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi,de la ministre de l'Environnement et des énergies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, des autorités locales et d'une pléiade de figures du 7ème art et de personnalités du monde des arts et de la culture.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.