Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Participation des femmes à la prévention des conflits
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 12 - 2017

Dans sa déclaration faite, hier, à Constantine, à l'ouverture des travaux de la première Assemblée générale du Réseau panafricain des Femmes pour la prévention des conflits et la Médiation (FemWise-Africa), co-organisée par l'Algérie et l'Union Africaine (UA), le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, cité par l'APS, a affirmé que l'Algérie a pris à l'échelle nationale des «mesures concrètes» à l'avantage de la femme pour consolider son implication dans la prise en charge des préoccupations sécuritaires.
«L'Algérie qui s'est engagée pleinement au sein de notre Union continentale en faveur de l'implication de la femme dans la prise en charge des préoccupations sécuritaires qui nous interpellent, a pris à l'échelle nationale des mesures concrètes à l'avantage de la femme algérienne», a souligné M. Messahel. Ces mesures reposent, sur les orientations contenues dans les différents programmes politiques du Président Bouteflika ciblant «la promotion des droits de la femme algérienne et son engagement pour une société d'égalité de sexes». L'amélioration et le renforcement du cadre législatif national concernant la protection de la femme et de sa représentation et participation dans la vie politique, ainsi que la ratification des conventions internationales et régionales relatives aux droits humains et ceux des femmes en particulier figurent parmi «les principales mesures prises dans ce sens par l'Algérie», a ajouté le ministre des Affaires étrangères. «En plus de la ratification de la convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes, l'Algérie a ratifié le 9 octobre 2016, avec des déclarations interprétatives, le protocole à la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples relatif aux droits des femmes dont les articles 9 et 10 font référence au droit de participation de la femme au processus politique, à la prise de décision, à la promotion et au maintien de la paix», a rappelé le ministre. La mobilisation de la femme algérienne dans la lutte contre le terrorisme à travers le puissant soutien à l'adoption de la Charte pour la paix et la Réconciliation nationale et au processus de sa mise en œuvre a été mise en exergue par M. Messahel qui a salué la Commission de l'Union Africaine pour les efforts forts louables pour l'organisation de cet évènement. La réunion de Constantine dont les travaux se tiennent à huis clos est organisée dans la cadre de la mise en oeuvre des recommandations formulées lors de la première réunion de Constantine, tenue en décembre 2016, et entérinées par les Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'UA en juillet 2017, et qui appellent notamment, à institutionnaliser la place et le rôle des femmes dans les négociations de paix. Ouverts en présence de Smail Chergui, Commissaire de l'UA pour la paix et la sécurité, de Ghania Eddalia, ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la femme et du Dr Speciosa Wandira, membre du groupe des sages de l'UA et co-présidente de FemWise Africa, des recommandations devraient sanctionnées les travaux de deux jours de cette première Assemblée des femmes médiatrices et promotrices de la coopération transfrontalière. Par ailleurs, rappelons qu'en mars 2016, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est penché sur le rôle des femmes dans la prévention et le règlement des conflits en Afrique, sur la base du fait qu'une véritable implication des femmes était déterminante pour l'efficacité de toutes les interventions menées aux fins de la paix et de la sécurité sur ce continent. Des outils et méthodes de travail, en particulier le nouveau Groupe informel d'experts chargé de la question des femmes et de la paix et de la sécurité, ont été créés par le Conseil de sécurité. Ce rôle des femmes dans la prévention des conflits reconnu était rarement visible. De nombreux témoignages attestent de la force avec laquelle les femmes contribuent à la prévention et au règlement de conflits qui secouent les pays africains.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.