Du mépris insondable, estime Benflis    Une tournée et des questions    Suspension des vols pour les avions de type «Boeing 737-Max 8» et «Boeing 737-Max 9» dans l'espace aérien algérien    Moderne et consensuelle    Le groupe au complet, les choses sérieuses commencent pour la Gambie    Le torchon brûle entre Mellal et la FAF    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Refus des blouses blanches et robes noires de Annaba    Apparition de 87 cas en milieu scolaire    Filets de poulet à la chapelure    La 51e édition de la Fête du tapis reportée sine die    Pitié pour l'Algérie    Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    Crise syrienne : Les dernières heures de Daech ?    Tébessa: Les devises flambent !    Bouteflika s'obstine, Gaïd Salah prêche la sagesse patriotique    Le président de la FOREM l'affirme: Il n'y a pas de société civile en Algérie    Saisie de kif et de comprimés psychotropes    UNAF - Tournoi international U15: Coup d'envoi aujourd'hui au stade Ahmed-Zabana    Rappel à l'ordre    Un gain de 31 places pour l'Algérien Rihane    Le MCO plus que jamais en danger    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Des femmes ayant activé dans l'action humanitaire et de solidarité honorées    Médecins et étudiants hier à Alger    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    Livraison de 252 camions au MDN    L'égoïsme économique, obstacle majeur devant la relance du secteur de l'exportation    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    60e Salon international du livre de Québec    Comment est-il arrivé sur le trône ?    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela    Le choix du destin de l'Algérie    Ouyahia dément    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Bouchareb tente de reprendre la main    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Fifagate: Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500.000 dollars d'amende    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mise en service du réseau d'AEP de la commune en eau de mer dessalée
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 05 - 2018

Le réseau d'alimentation de la ville de Mascara en eau potable à partir du méga-complexe de dessalement d'eau de mer d'El Mactaa (Oran), a été mis en service, jeudi, par le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib. Lors de sa visite dans la wilaya de Mascara, le ministre a procédé, dans les communes de Bouhenni et Mascara, à la mise en marche de deux stations de pompage d'eau dessalée.
Ces équipements permettent le transfert de 40.000 m3 d'eau par jour vers la ville de Mascara. Cette dernière sera approvisionnée en eau 16 heures/jour, selon les explications fournies au ministre. Actuellement, onze communes abritant 350.000 âmes sont alimentées en eau de mer dessalée. Quatre de ces communes relèvent des daïras de Sig et Oggaz et 6 communes de la daïra de Mohammadia, en plus de Mascara. Dans un mois, ce nombre atteindra 19 communes, après l'achèvement des travaux d'extension du réseau à 8 communes. Les travaux ont atteint 80 %. Un projet de raccordement de 4 autres communes sera lancé bientôt, a-t-on précisé au ministre. A cette occasion, Hocine Necib a souligné que «l'Algérie est devenue un pays modèle en matière de dessalement d'eau de mer, une technique adoptée par l'Etat, depuis 2000, pour diversifier les ressources destinées à la consommation humaine, à l'agriculture ou à l'industrie». Le ministre a également indiqué que le recours à l'eau dessalée a permis de satisfaire 17 PC des besoins nationaux en AEP. Ce taux atteindra les 25 % après l'achèvement de la réalisation des stations de dessalement des wilayas d'El Tarf, Bejaïa et Alger. Il a ajouté que l'Etat a consenti des investissements colossaux au profit du secteur de l'hydraulique ce qui a permis d'augmenter les réserves d'eaux souterraines à l'échelle du pays, le nombre des barrages et petits barrages en plus de la réalisation de stations de dessalement d'eau de mer, des stations de traitement des eaux usées assurant annuellement 400 millions m3 d'eau destinés à l'irrigation agricole. D'autre part, le ministre a annoncé que son département envisage le traitement de 600 millions m3 d'eaux usées à l'horizon 2020, après la levée du gel des projets de réalisation de 30 grandes stations de traitement d'eaux usées (STEP). Celles-ci seront destinées à l'irrigation agricole notamment la céréaliculture et l'arboriculture. Une enveloppe de 13,3 milliards DA a été mobilisée pour la réalisation du projet d'alimentation des communes de la wilaya de Mascara en eau de mer dessalée, soit une moyenne de 122.000 m3/jour à partir du méga-complexe d'El Mactaa, dans la wilaya d'Oran.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.