Réunion du CNRA du Caire (1957) : 1er Coup d'Etat au sein de la Révolution imposant la primauté du militaire sur le politique.    Premier League : Chelsea s'impose sur le fil face à Arsenal    Nouveau poste frontalier algéro-mauritanien : "apport qualitatif" dans les relations de coopération bilatérale    Distribution de 138.000 logements durant les trois derniers mois, 185.000 autres attendent l'aménagement extérieur    Illizi : plus de 2,6 mds de dinars pour améliorer le cadre de vie de la population locale    Coupe de la Confédération africaine (5e J/ Gr. D) : l'USMA pour s'approcher des quarts    Belmadi dévoile les membres de son staff technique    Le Président Bouteflika félicite son homologue malien à l'occasion de sa réélection    6 orpailleurs arrêtés à Bordj Badji Mokhtar    150 000 DA en faux billets récupérés à Sétif    ONU : quatre propositions pour protéger les Palestiniens    Décès de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan    DH El JADIDA - MCA / Casoni : « On vise la victoire avant le match décisif contre Sétif »    Pénurie de médicaments: Le ministère de la Santé rencontre les pharmaciens après l'Aïd    Un nouveau guide pour la ville d'Oran    Inscription en 1ère année primaire: Les précisions du ministère de l'Education    CR Belouizdad: Dans quel état d'esprit face au PAC ?    Arrêté pour corruption: Un sénateur exclu «définitivement» du RND    Mali: une victoire qui n'a rien de triomphal    Paranoïa    Mers El Kébir et Aïn El Turck: L'alimentation en eau potable fait encore parler d'elle !    Aïn Defla: Drame lors d'un cortège nuptial, quatre morts et huit blessés    Mostaganem: Un enfant de 4 ans meurt noyé    A moins d'une semaine de l'Aïd El Adha: Les prix du poulet restent élevés    Non, l'Emir Abdelkader n'est pas ce traître    Conceiçao refuse de vendre Brahimi    BeIN Sports et les ligues européennes dénoncent le piratage saoudien et Arabsat    Toni Kroos critique Özil    La France et la Turquie veulent mettre le "turbo"    Ghannouchi temporise    Moscou soutient Horst Köhler    Guerre interne au FFS    La fuite des cerveaux touche...les pétroliers    Nâama, Tlemcen et Sidi Bel Abbès concernées    Bouira prépare sa rentrée    Gros problème de poussière généré par la mine El Ouenza    Bachir Mustapha Sayed, ministre sahraoui des Territoires occupés :    "Djibouha ya l'oueled" chantée en choeur    Aretha Franklin tire sa révérence    "Thérapie au tango" dans les montagnes du Monténégro    Les assurances du ministère de l'Agriculture    Un sénateur radié du RND    Deux chefs de régions militaires limogés    300 nouveaux postes d'enseignants en tamazight    Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov décoré par la France    Des trésors de quatre époqueshistoriques    «Notre consensus est populaire sain et sincère, et non d'appareil !»    RND: Le sénateur élu à Tipasa radié pour corruption    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pharmaciens et les assurés sensibilisés
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 07 - 2018

Une campagne nationale de sensibilisation et d'information sur l'utilisation rationnelle de la carte chifa sera lancée du 17 au 26 juillet prochain par la Caisse Nationale des Assurances Sociales des travailleurs salariés, Agence des fonctionnaires.
Cette initiative est destinée, selon le directeur de l'agence des fonctionnaires à la Caisse Nationale des Assurances Sociales des travailleurs salariés (CNAS), M. Mehdi Rahal, à l'ensemble des assurés sociaux affiliés à la CNAS et aux partenaires de la santé (Pharmacien et médecins prescripteurs) : «De même, cette campagne à pour but de sensibiliser le maximum de ces assurés sociaux et pharmaciens sur l'utilisation rationnelle de cette carte», a-t-il tenu à préciser, rappelant, par ailleurs que l'amélioration et la modernisation des prestations fournies sont au centre des préoccupations de la CNAS, notamment la dispense de l'avance des frais de soins offerte par la carte Chifa dont l'usage ne doit en aucun cas âtre une source d'abus.
Il a, également souligné, lors d'une conférence de presse, animée, hier au siège de l'agence des fonctionnaires à Alger que cette campagne vise aussi à lutter contre toutes formes de pratiques non réglementaires à travers l'exploitation anarchique de la carte c hifa et l'utilisation frauduleuse de cette carte par des inconnus, expliquant, dans ce sillage que cette carte est strictement personnelle : «Et que cette dernière ne doit en aucun cas être à la disposition d'une tierce personne y compris les prestataires conventionnés avec la CNAS (pharmaciens et médecins, …..), fera t-il encore remarquer.
Evoquant l'utilisation frauduleuse de la carte chifa, le même responsable a précisé, en revanche que ces services ont constaté au cours de ces contrôles sur le terrain, un nombre important d'infractions, ajoutant, toutefois que ce phénomène de surexploitation des cartes chifa coûte à la CNAS des sommes colossales affectant les équilibres financiers de la caisse : «Justement, cette campagne de sensibilisation sur l'utilisation rationnelle de la carte chifa nous permettra, également de rationnaliser et équilibrer les dépenses de la Caisse et éviter tout risque évident de la mauvaise utilisation de cette carte», a-t-il noté, soutenant, à la même occasion qu'il est plus que nécessaire de sensibiliser ou d'informer les assurés sociaux affiliés à la CNAS , les pharmaciens et les médecins prescripteurs sur l'importance que revêt l'usage rationnel de cette carte.
M. Rahal a indiqué, en fin de cette rencontre que les services de la CNAS contrôlent et disposent d'une cellule de contrôle contre les abus de la carte chifa, révélant, à ce titre que ses services concernés font des investigations régulières sur le terrain afin d'analyser toute type d'infraction concernant ce phénomène.
Il est à signaler que le système de la carte chifa a été lancé en 2008 et élargi en 2013. En effet, cette carte vise, également à la modernisation du système de sécurité sociale. Elle permet, aussi d'identifier l'assuré ainsi que ses ayants droit pour faire valoir leurs droits aux prestations de sécurité sociale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.