«La France est «reconnaissante» à l'Algérie»    «Les autorités publiques appelées à prendre les mesures nécessaires»    La Déclaration du patrimoine escamotée    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Brahimi buteur face à Portimonense    Sept victimes dont quatre morts en 24 heures    ELLE OUVRE LA VOIE A TOUTES LES INITIATIVES : L'alliance présidentielle change de cap    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    Soins en France, rien de nouveau    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Oran Stage hivernal à Oran    Tayeb Meziani, trois ans à l'ES Tunis    Le coût du transport réduit la compétitivité    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Les gilets jaunes voient rouge    Boca débouté    El Partiya, un spectacle d'improvisation avec le public    Ah'chem chouia !    Une sacrée «derdba» en hommage au maâlem Benaïssa    Une vingtaine de point retenus sur la route de la corniche supérieure: Des panneaux publicitaires pour renflouer les caisses des communes    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Un réseau de dealers démantelé près de Sidi Maarouf    Un deal à consolider    La CJUE inébranlable sur la primauté du droit    USM Bel-Abbès: Le wali promet de débloquer la situation    Oran: 17 harraga, dont des Marocains et des Yéménites interceptés    Tailleur de pierres, un métier ancestral    G5 Sahel : L'UE et la France, principaux bailleurs de projets de développement    France : Couacs ou désaccords, la fiscalité fait débat au gouvernement    Prévue pour l'exercice 2018/2019 : Augmentation de la production céréalière à 90 millions de quintaux    Tentatives visant à discréditer l'action humanitaire Les médias appelés à y faire face    Industrie pharmaceutique: L'évolution du secteur se poursuit avec plus de 350 projets en cours de réalisation    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Huawei Nouveau coup dur pour le géant chinois des télécoms    Durant les 9 premiers mois de 2018 : Les exportations agricoles algériennes ont dépassé les 57 millions de dollars    AT offre 1 mois de connexion gratuit pour tout rechargement de 3 mois ou plus    "Doki Doki'' menace la vie des adolescents    Les conservateurs allemands élisent le successeur d'Angela Merkel    11.000 actions de protestation populaire    Divergences au sommet    Le Forum économique mondial relève les "progrès" de l'Algérie en matière des TIC    Tirage au sort aujourd'hui à Alger    Béatification de 19 religieux catholiques à Oran    Elections sénatoriales: Huit candidatures validées à Boumerdès    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public    Conseil des droits de l'Homme: Plus de 1300 plaintes reçues en deux ans    Tlemcen: Hommage aux invalides de la guerre de libération    Des missiles air-sol antichars saisis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les pharmaciens et les assurés sensibilisés
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 07 - 2018

Une campagne nationale de sensibilisation et d'information sur l'utilisation rationnelle de la carte chifa sera lancée du 17 au 26 juillet prochain par la Caisse Nationale des Assurances Sociales des travailleurs salariés, Agence des fonctionnaires.
Cette initiative est destinée, selon le directeur de l'agence des fonctionnaires à la Caisse Nationale des Assurances Sociales des travailleurs salariés (CNAS), M. Mehdi Rahal, à l'ensemble des assurés sociaux affiliés à la CNAS et aux partenaires de la santé (Pharmacien et médecins prescripteurs) : «De même, cette campagne à pour but de sensibiliser le maximum de ces assurés sociaux et pharmaciens sur l'utilisation rationnelle de cette carte», a-t-il tenu à préciser, rappelant, par ailleurs que l'amélioration et la modernisation des prestations fournies sont au centre des préoccupations de la CNAS, notamment la dispense de l'avance des frais de soins offerte par la carte Chifa dont l'usage ne doit en aucun cas âtre une source d'abus.
Il a, également souligné, lors d'une conférence de presse, animée, hier au siège de l'agence des fonctionnaires à Alger que cette campagne vise aussi à lutter contre toutes formes de pratiques non réglementaires à travers l'exploitation anarchique de la carte c hifa et l'utilisation frauduleuse de cette carte par des inconnus, expliquant, dans ce sillage que cette carte est strictement personnelle : «Et que cette dernière ne doit en aucun cas être à la disposition d'une tierce personne y compris les prestataires conventionnés avec la CNAS (pharmaciens et médecins, …..), fera t-il encore remarquer.
Evoquant l'utilisation frauduleuse de la carte chifa, le même responsable a précisé, en revanche que ces services ont constaté au cours de ces contrôles sur le terrain, un nombre important d'infractions, ajoutant, toutefois que ce phénomène de surexploitation des cartes chifa coûte à la CNAS des sommes colossales affectant les équilibres financiers de la caisse : «Justement, cette campagne de sensibilisation sur l'utilisation rationnelle de la carte chifa nous permettra, également de rationnaliser et équilibrer les dépenses de la Caisse et éviter tout risque évident de la mauvaise utilisation de cette carte», a-t-il noté, soutenant, à la même occasion qu'il est plus que nécessaire de sensibiliser ou d'informer les assurés sociaux affiliés à la CNAS , les pharmaciens et les médecins prescripteurs sur l'importance que revêt l'usage rationnel de cette carte.
M. Rahal a indiqué, en fin de cette rencontre que les services de la CNAS contrôlent et disposent d'une cellule de contrôle contre les abus de la carte chifa, révélant, à ce titre que ses services concernés font des investigations régulières sur le terrain afin d'analyser toute type d'infraction concernant ce phénomène.
Il est à signaler que le système de la carte chifa a été lancé en 2008 et élargi en 2013. En effet, cette carte vise, également à la modernisation du système de sécurité sociale. Elle permet, aussi d'identifier l'assuré ainsi que ses ayants droit pour faire valoir leurs droits aux prestations de sécurité sociale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.