Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FNA opposé à l'implication de l'institution militaire
Publié dans La Nouvelle République le 28 - 07 - 2018

Le Front national algérien (FNA) de Moussa Touati s'est dit, hier samedi à Alger, opposé à l'implication de l'Armée nationale populaire (ANP) dans une transition politique sous tutelle de l'Armée, en prévision de la présidentielle d'avril 2019, telle que suggérée par le Mouvement de la société pour la paix (MSP) de Abderazak Makri.
«Le FNA n'adhérera à aucune initiative proposée par certains partis politiques», a indiqué M Touati. S'exprimant lors d'une conférence de presse animée en marge des travaux de la première session du conseil national du FNA issue de son 4ème congrès, le président du FNA a appelé à ne pas impliquer l'institution militaire dans la vie politique et à la laisser remplir ses missions constitutionnelles. «L'Armée nationale populaire (ANP) a des missions constitutionnelles bien définies visant à protéger l'intégrité du territoire national et la sécurité des citoyens», a observé M Touati, réitérant, au passage, l'attachement de la sa formation politique à ces principes.
Le 14 juillet dernier, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a, rappelle-t-on, sollicité le vice-ministre de la Défense et chef d'état-major de l'ANP, le général Gaid Salah, pour régler la crise qui secoue l'Algérie, à travers une transition politique sous tutelle de l'Armée. «L'institution militaire doit être partie prenante dans le règlement de la crise actuelle», avait-il indiqué, faisant observer qu'il y a des officiers qui sont conscients des dangers du maintien du statut quo actuel. Jeudi dernier, le Général de corps d'armée et vice-ministre de la Défense nationale Ahmed Gaid Salah, a réagi à la proposition du MSP, rejetant toute idée d'implication de l'institution militaire dans une quelconque initiative politique.
Lors d'une cérémonie organisée au siège du MDN, en l'honneur des bacheliers des écoles des cadets de la Nation, le vice-ministre de la Défense nationale, le Général de corps d'armée, Ahmed Gaid Salah a réitéré sa fidélité au président de la République. «Tout le monde doit savoir qu'il n'y a aucune tutelle sur l'ANP digne héritière de l'ALN», a-t-il dit. C'est, -t-il indiqué, étrange et illogique qu'à l'approche de chaque élection, certaines personnes et parties qui, au lieu d'œuvrer pour gagner la confiance du peuple algérien en s'occupant de leurs préoccupations, s'éloignent du bon sens politique. «N'impliquez pas l'Armée dans les égarements politiques», a lancé Ahmed Gaid Salah, précisant que l'ANP reçoit ses orientations de son excellence, le président de la République, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, le chef des forces armées et ministre de la Défense nationale.
Sur ce registre, a rappelé le Général de corps d'armée et vice-ministre de la Défense nationale, j'ai déjà eu à m'exprimer et à préciser, avec grande insistance et à plusieurs occasions, que l'Armée nationale et populaire est une armée qui agit dans le cadre de ses prérogatives constitutionnelles et qui ne peut en aucun être entraînée dans des luttes partisanes et politiques et s'impliquer dans des conflits stériles. «Mais malgré tout, il y a des gens qui se permettent de se présenter en tutelle de l'ANP et comme son porte-parole parlant en son nom, oubliant ou faisant mine d'oublier que l'ANP est une armée du peuple algérien et une armée algérienne avec tout ce que ce bon qualité renferme comme sens historique profond et hautes et nobles valeurs (…)», a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.