Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    Lutte contre la mendicité des enfants : Prise en charge de plus de 90 enfants    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    24 heures    A quand l'ouverture du site pour le retrait des ordres de versement ? Les souscripteurs du programme AADL 2 à Oran s'impatientent    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Opération menée par l'ANP entre Constantine et Mila: Quatre terroristes abattus et un militaire tué    Equipe nationale: Premier objectif atteint pour Belmadi    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    Entre réforme set continuité    ICG préconise des réformes en urgence: Risque d'une crise économique majeure en Algérie    Le cimetière des vanités    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Praticiens spécialistes: La prime de service civil pointée du doigt    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Médaille d'argent pour les Algériens Ould Kouider et Lamri    Un proche de Ould-Abbès candidat du FLN    Le temps et la diversion    Discussions pour une meilleure attractivité à l'investissement dans le bassin occidental de la Méditerranée    «L'Afrique doit prendre ses responsabilités»    Boumerdès en effervescence pour un poste de sénateur    La JSK pour réduire l'écart sur le leader    Les pétards inondent le marché à Mostaganem    Une éclatante résurrection    Un jour, la mer vous engloutira à votre tour!    L'énigme fascinante    Djemaâ Djoghlal, la mémoire de l'Aurès    Mouvement de protestation à la SNTF : Perturbation du trafic ferroviaire à partir de la capitale    Démission de Ould-Abbès: Confusion au FLN    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    «Sans la proclamation en Algérie de l'Etat de Palestine, nous ne saurions pas là aujourd'hui»    L'ASO Chlef reprend les commandes    Retard dans la création de zones industrielles    Triptyque décisif pour la stabilité et la relance économique de la Libye    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    18ème Salon de l'automobile du 9 au 15 décembre à Oran : La production nationale à l'honneur    Ratification d'accords de coopération avec plusieurs pays : Le Président Bouteflika signe plusieurs décrets    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministère procède à l'examen des recours
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 10 - 2018

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a procédé à l'examen des recours pour les inscriptions en Master à travers toutes les universités du pays. Ainsi, le département de Tahar Hadjar pourra annoncer les résultats finaux pour les étudiants admis qui sont censés commencer les cours cette semaine.
En effet le traitement de «l'intégralité des choix des candidats au cycle de Master a été fait au niveau des établissements universitaires de manière classique (non informatisée) par des commissions pédagogiques spécialisées, quant aux opérations de dépôt de candidatures, d'examen des demandes et des recours ont été effectuées dans les délais impartis dans le cadre du respect du règlement en vigueur», a précisé dimanche, le premier responsable du secteur dans un communiqué. Selon la même source, les inscriptions au cycle de Master ont débuté le 28 juin jusqu'au 12 juillet 2018, une période prolongée trois fois consécutives, la dernière en date du 7 au 15 septembre.
Il est à noter qu'au total, 283.585 demandes d'inscription en Master ont été enregistrées, dont 281.051 demandes traitées et le nombre de candidats ayant obtenu au moins un choix, s'élève à 160.780. Le ministère a également communiqué le nombre des étudiants ayant bénéficié d'une orientation finale qui est de 151.815 étudiants. Ce dernier sera revu à la hausse une fois l'opération achevée, indique le ministère, estimant le nombre de choix exprimés à 767.638, chaque étudiant ayant le droit d'exprimer 4 choix. «206.691 places ont été créées au niveau de tous les établissements de l'enseignement supérieur, soit une hausse de plus de 30 % par rapport à l'année précédente», a ajouté le ministère.
Quant à la question explosive (les demandes refusées), le ministère a affirmé qu'elles «sont nombreuses et objectives», dues à «la présentation de dossiers incomplets, au recours aux cybercafés pour le dépôt des candidatures, aux fautes commises dans le remplissage des fiches de candidature, à la présentation d'un seul choix au lieu de quatre ou à l'omission par le candidat du code secret ou de l'adresse électronique».
Dans certains cas – explique la même source -, «ces choix sont faits en dehors de l'établissement d'origine du candidat, ce qui réduit ses chances pour décrocher une place pédagogique auprès de l'établissement choisi, vu que 80 % des places ouvertes dans la spécialité sont destinées aux étudiants de l'établissement d'origine, alors que les 20 % restantes sont consacrées aux candidats externes de l'établissement, réparties sur quatre catégories parmi les candidats». L'inscription dans le Système d'information intégré (SII) s'inscrit dans le cadre «de la concrétisation du principe d'équité et de transparence», précise t-il.
Grève des étudiants à l'université de Bouira pour rejet de leur demande
Les étudiants de l'université de Bouira ont fait recours à la grève dimanche dernier pour manifester leur colère contre le rejet de leur demande d'inscription en Master 1. Ce mouvement de grève constaté dans plusieurs facultés de l'université Akli Mohand Oulhadj a été jugé «illégal et injustifié» par le rectorat. Le recteur de l'université de Bouira, Noureddine Benali Cherif a souligné que «le traitement des recours a été effectué dans la transparence la plus totale et 90 % des demandes ont été acceptées». Il a précisé également que son administration avait reçu 6000 demandes d'inscription en Master 1 pour 3.000 postes uniquement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.